01212017Headline:

Phil Nomel: ‘‘Si je n’ose…’’: Un recueil de poèmes pour une prise de conscience des peuples africains

Phil Nomel2

L’ouvrage sera dédicacé à Washington, DC USA, le samedi 14 mai 2016, à Montréal, Canada, en juillet 2016, à Paris en novembre 2016. Phil Nomel annonce la sortie pour le printemps 2017 d’un recueil de nouvelles intitulé « Alléluia, ah men ! ».
‘‘Si je n’ose…’’: Un recueil de poèmes pour une prise de conscience des peuples africains

« Si je n’ose… Une randonnée poétique » est le premier recueil de poème de Phil Nomel D’Escally. Journaliste-écrivain, installé à Washington DC, il est également correspondant du quotidien ivoirien Fraternité Matin aux Etats Unis d’Amérique.

« Mes poèmes sont aussi didactiques. Je veux inviter de façon modeste les peuples africains à la prise de conscience collective pour un développement soutenu. Nous devons progresser tous dans l’unité, dans la solidarité ou périr ensemble comme des bêtes de somme », prévient l’auteur lorsqu’on lui demande ses motivations.

Dans son ouvrage de 110 pages, paru aux éditions l’Harmattan, le 2 novembre 2015 et préfacé par le professeur Sery Bailly, il réactualise au goût du jour la négritude. Interrogé sur le sujet, Phil Nomel affirme: « Le combat de l’affirmation de la culture noire, de l’indépendance culturelle des pays africains n’est pas encore totale. Nos ainés ont entamé ce noble combat et nous devons l’achever par la revalorisation de nos mœurs, nos coutumes et nos valeurs ». Et d’ajouter: « C’est un recueil de poèmes un peu dans la foulée des Senghor, Aimé Césaire dans le style de la négritude ».

Au niveau de l’écriture, le lecteur se rendra compte que l’auteur a adopté un style assez varié. Phil Nomel emprunte la poésie épique. Il s’en sert pour évoquer les périodes glorieuses de l’Afrique, des conquêtes des peuples africains, de la culture ivoirienne et surtout celle du peuple adioukrou dont il est issu. La poésie lyrique est aussi présente dans son recueil. A travers ce style, il exprime ses amours perdues, ses émotions de joie et magnifie la beauté de la femme.

Concernant ce qui a déclenché le déclic chez lui, il révèle: « Ce recueil est parti d’une simple demande d’une amie haïtienne. C’était en 2010. Quand après des semaines je lui envoie le poème, elle s’en est émerveillée et m’a encouragé. J’ai donc ouvert un blog sur lequel je postais les poèmes que je rédigeais. Les visiteurs ont aimé tous les poèmes et m’ont eux aussi encourage à écrire encore plus.»

Dans sa note, l’éditeur qui est tombé sous le charme du style de Phil Nomel écrit : « Des rives du Casamance jusqu’aux plages bleues de Tahiti, ce recueil nous offre une randonnée de pure beauté vers des horizons nouveaux. D’un poème à l’autre, nous découvrons le nouchi, un argot ivoirien, nous esquissons des pas de danse, nous revivons le temps fou de notre adolescence, nous ressentons la douleur du monde et son hypocrisie que met si bien à nu le poète, L’auteur y exprime sa jeunesse et son amour pour la nature et les peuples, connus ou inconnus. Surtout, il nous invite à voyager… »

L’ouvrage sera dédicacé à Washington, DC USA, le samedi 14 mai 2016, à Montréal, Canada, en juillet 2016, à Paris en novembre 2016. Phil Nomel annonce la sortie pour le printemps 2017 d’un recueil de nouvelles intitulé « Alléluia, ah men ! ».

CHEICKNA D. Salif
salifou.dabou@fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment