08182017Headline:

Procès Gbagbo: Qu’est ce qui fait courir Alpha Blondy, Tiken Fakoly et le sectaire A’Salfo?

Ceux qui ont dit que l’‘Affaire Gbagbo’ serait planétaire ne croyait pas si bien dire. Ces prédicteurs pensaient surement aux politiques, spécialistes ou experts scientistes reconnus ou autodéclarés, aux organisations politiques ou humanitaires, ou aux journalistes. Ils pensaient au débat que cette ‘Affaire’ susciterait dans les milieux autorisés. Ils songeaient aux cercles ou la philosophie politique n’a pas seulement un sens, mais est un art. Ils rêvaient aux discussions dans les chapelles ou l’on sait faire la différence entre ses émotions et l’évidence politique. Ils ‘ameutaient’ l’opinion sur la tournure que cette ‘Affaire Gbagbo’ prendrait au sein des populations engagées en Afrique et partout sur les autres continents.
Tourner la page Gbagbo

Les premiers jours qui ont suivi le putsch Franco-Onusien d’Avril 2011 a été une vraie catastrophe. Les opportunistes sortis des rangs du président Gbagbo s’étaient engagés armes, bagages, et âmes dans le camp des vainqueurs ponctuels. Certains, avant le coup fatal du 11 Avril avaient déjà déserté leur fonction à l’hémicycle pour se mettre à la disposition de leurs maîtres depuis leur exil volontaire.
Dans la foulée, alors que presque toute la Direction du FPI était sous les verrous, ces fuyards revenus avec les consignes de la France et de l’ONU avaient pour mission de tourner la page Gbagbo. Pour ce faire, il leur avait été recommandé de changer le nom et/ou l’orientation idéologique du parti à la ‘Rose.’ Confrontés à la résistance de ce qui restait de cette Direction laminée, Mamadou Koulibaly successeur constitutionnel démissionne avec fracas de ce parti. Puis crée un parti mort-né.
Tiken, Alpha, A’Salfo…décrassés par les media
Au secours des brigands internationaux, Moussa Doumbia dit Tiken Fakoly, Seydou Koné dit Alpha Blondy, Salif Traoré dit A’salfo, Ehui Désiré Frédéric dit Meiway…ou des mercenaires comme Patience Dabany ou Salif Keita…Des rescapés de la rue restés mentalement dans la rue. Des boucaniers décrassés à coups de brosse des media bon marché comme Rfi, France 24, Itele, BBC, VOA….
Des gros micros qui ont poussé l’opinion à ne voir que du feu dans l’armement, le financement, la formation, et le renseignement des rebelles du couple Soro-Ouattara depuis Septembre 2002 jusqu’en Avril 2011. Une manipulation qui a servi à imposer et à utiliser Ouattara Alassane comme appât qui leur permettrait de garder/prendre le contrôle des richesses minières et agricole dont regorge ce pays.
Tiken, Alpha, A’Salfo…Des aventuriers en politique
Flattés dans leur ego par les structures du système des Nations unies, ces aventuriers croyaient et soutenaient qu’ils étaient la voix qui manquait dans la conduite des affaires publiques.
Leur intrusion sur l’échiquier politique Ivoirien, confirma la réflexion de Václav Havel, dramaturge, essayiste, et homme d’État tchécoslovaque puis tchèque, qui disait, ‘La scène politique attirera toujours des aventuriers irresponsables, des ambitieux et des escrocs, on ne cessera pas si facilement que cela de détruire notre planète.’[1]
Tiken égratigne les Lepen pour atteindre Gbagbo
Dans une incohérence pathétique, une ignorance criarde, Tiken ‘chicken’ Fakoly avoua dans une interview accordée à l’Express que le président Gbagbo en plus d’avoir ‘perdu les élections,’ avait ‘manipulé la jeunesse. ‘[2] Pour se convaincre et convaincre l’Express, il égratigna au passage Les Lepen, mouton noir des journalistes et de la classe politique franco/Européenne. Il établissait ce lien pour essayer d’enfoncer Gbagbo.[3] Dans sa prétention boiteuse à expliquer pourquoi les leaders des ‘années indépendances’ n’ont pas pu construire l’‘Unité Africaine,’ il dit ‘Les gens avaient des intentions, mais ils ont été combattus par les amis de l’ancien colonisateur.’[4]
En faisant un parallèle entre cette époque et la période actuelle, Laurent Gbagbo se trouve dans la lignée des souverainistes à l’instar de Oum Nyobé, Ernest Ouandje, Moumie, Patrice Lumumba, Kwame nkrumah, Haïlé Sélassié, Sékou Touré, Modibo Kéita…Par contre, Alassane Ouattara, son gourou, est dans le camp ‘de l’ami de l’ancien colonisateur.’ Des faits politiques et économiques le démontrent depuis le parachutage de Ouattara, son parrain idéologique à la tête de la Côte d’Ivoire.
Tiken Fakoly se paie sur la bête
‘Chicken’ Fakoly s’en moque. Il peut continuer à jouer les savants-historiens tant qu’il y aura des media aliénant comme ‘infoconcert’ qui, parlant de lui a écrit, ‘Chanteur militant, il prône la paix et l’unité et revendique ses idées sans violence.’ Tout à fait le contraire de ce qu’affirme Abdoulaye Traoré ex-chef rebelle. A Yacouba Gnabé il a fait cette confession sur la traîtrise de Tiken. ‘Notre arrestation au Mali a été menée par Tiken Jah. Nous étions en Libye lorsqu’il nous a demandé de venir le rejoindre au Mali pour parler affaire. Nous n’avons pas trouvé de problème. Puisqu’avant l’attaque du 19 septembre 2002, c’est lui qui était notre tuteur au Mali. Quelques jours après notre arrivée, nous sommes mis aux arrêts. Pendant notre incarcération, il n’a pas mis les pieds. C’est après que nous avons été informés que ce dernier a été actionné par les services de Guillaume Soro et Malien pour nous conduire dans ce traquenard.’ [5]
Dans son récit, il note quelque chose de fondamental. Tiken, ‘C’est l’un des pions essentiels de la rébellion. Il a joué un rôle très important.’ [6] Le dévêtant, il précise. ‘C’était un pion essentiel. Il était chargé d’héberger tous les éléments à Bamako. C’est lui le tuteur. Il nous a mis dans toutes les conditions. Il organisait des concerts. Les fonds recueillis étaient mis en notre disposition.’ [7] Puis il instruit comment ce ‘moraliste(?)’ s’est enrichi sur le sang des Ivoiriens. Se payant sur la bête. ‘Il s’est enrichi dans la rébellion. Il faisait du trafic du coton. C’est son petit frère qui était chargé de convoyer les camions vers le Mali. Il était dans un deal avec Kouakou Fofié.’[8]
Tiken, son lourd bilan politique de la rébellion
‘Chicken’ traîne de très mauvaises casseroles. Le pillage de l’économie nationale, le traficotage de l’histoire de peuplement de la Côte d’Ivoire, son amour des armes comme moyens pour acquérir ce qu’on peut avoir par un choix politique raisonné, son appartenance à la rébellion reconfirmée par la couverture de son disque ‘L’‘Africain,’ sur lequel il s’affiche fièrement avec des Dozo-rebelles qui ont ensanglanté et violé la Côte d’Ivoire, depuis Septembre 2002. [9]
Ces faits et d’autres, et surtout sa méconnaissance de l’Histoire du Continent le déclassent en tant que ‘leader d’opinion’ et activateur de la paix.
Alpha Blondy: ‘en Côte d’Ivoire, la mort, c’est Alassana Ouattara’
Alors que Tiken n’a presque jamais rien reproché de sérieux à Ouattara, son frérot du Nord et Musulman Alpha n’a pas toujours était de son bord. Calculs politique et éventuellement ventral. Il y a quelques années, il accusait Ouattara d’avoir commis le crime de soutirer au ‘vieux’ Houphouët Boigny sa maîtresse Dominique Folloroux, devenue après amante ou madame de plusieurs hommes, celui de Ouattara. D’autre part, il concevait très mal que Ouattara ait entretenu la guerre en Côte d’Ivoire. Alors, Alpha Blondy qui se réclamait militant RDR, expliqua, ‘J’ai changé parce que M. Ouattara a touché à la Côte d’Ivoire. Ça, je ne saurais l’accepter. Il a posé des actes qu’il ne devrait pas. Je vous l’ai déjà suffisamment dit.’ [10] A propos de l’Ivoirité, il déclara. ‘On nous a tous bernés avec cette histoire d’ivoirité parce qu’en réalité, seul Alassane Ouattara en est le plus grand bénéficiaire.’[11] En d’autres termes, l’Ivoirité n’a pas été la cause de la fraude Ivoirienne. Mais une manipulation ‘méthodique’ de cette notion par les soutiens de Ouattara pour le positionner en Côte d’Ivoire.
Connaissant l’attachement de Ouattara pour les crimes, Alpha disait, ‘dans les mœurs des Ivoiriens, tuer n’existe pas vraiment. Mais dans les calculs politiques de M. Ouattara, le crime figure en bonne place.’ [12] Un non-dit qui affirmait la non-Ivoirité de Ouattara. Dénonçant la veulerie légendaire de cet homme ‘qui saute le mur puis disparaît dès que ça chauffe,’ il conseilla aux Ivoiriens ‘à ne pas hésiter à le neutraliser dès que ça pète encore en Côte d’Ivoire.’ [13] Car, ‘envoyer les enfants des autres à l’abattoir, [Alassane] aime bien ça.’ Au passage, il rappela que le ‘rêve ethnique de Ouattara est égal à la guerre ethnique.’ Puisque ‘chez lui, le Bété, le Guéré…, est un ennemi, le Bousmani (le peuple de la forêt) est un ennemi.’ [14]
Pour tout emballer, il remit sur la table, ce que tout le monde savait. ‘Alassane Ouattara est le problème des Ivoiriens.’ [15] En appui, il cita un proverbe Mandingue. ‘Tout ce qui arrive à un cadavre dans une tombe, ce n’est pas la faute aux asticots; il faut accuser la mort.’ Dans la crise ivoirienne, MM. Gbagbo, Bédié, Guéi, Soro et Wattao ne sont que des asticots. Et la mort, c’est M. Alassana Ouattara. Voilà pourquoi, je pense qu’il est nécessaire qu’on le neutralise afin qu’il ne nuise plus à la Côte d’Ivoire.’ [16] Malheureusement, Ouattara n’a pas été ‘neutralisé.’ Et puisqu’il est la ‘mort,’ il a entraîné ce pays aux enfers.
Alpha Blondy tacle Gbagbo
Malgré ses faits navrants, Seydou Koné, piqué par le virus du ‘rattrapage ethnique’ n’a pas hésité à tacler sans pitié Gbagbo qui l’appelait affectueusement ‘vieux père’ Alpha Blondy. A quelques jours de son passage à l’Olympia le 1er Avril 2013 il déclara que ‘Laurent Gbagbo est un malade mental.’ Sur la scène du spectacle, voulant s’excuser de cette ânerie, il replonge. ‘Je crois qu’il est mentalement touché. Et je voudrais attirer l’attention de la CPI. Vous voulez le juger all right. Mais envoyez un psychiatre pour vérifier son état mental pour ne pas condamner un malade.’[17] Deux ans plutôt, en 2011, sur les ondes, les plateaux, et dans la presse des media étrangers, il attribuait à Laurent Gbagbo, les ‘Escadrons de la mort,’ l’‘assassinat’ du journaliste Jean Hélène, la ‘disparition’ de André Kiffer, les ‘charniers’ de Yopougon. Allant jusqu’à avouer que Gbagbo refusait de quitter le pouvoir après avoir tué les Ivoiriens.
Sur quelle base se fondait-il? Peu importe. Alpha est un ‘fou.’ Un fou qui sait au moins où se trouvent les intérêts de sa gamelle.
Koffi Olomidé, le psychiatre de Alpha/Seydou Koné
Lorsque le 21 Septembre 2016 Antoine-Christophe Mumba Agbepa/Koffi Olomidé dit Mopao a traîté Alpha Blondy ‘de fumeur de chanvre et d’alcoolique bon à rien, qui n’a rien fait pour son pays.’[18] Certains Ivoiriens dans leurs émotions maladives ont voulu défendre ce ‘joujou kalaba’―Masque effrayant comme disent les Camerounais.
Quels que soient les arguments apportés pour sa défense, Koffi Olomidé avait cogné là où il fallait pour dénoncer ce précurseur de la Charte du Nord même s’il s’en défend. En tout état de cause, Koffi avait raison puisque ce braillard, nasillant arrogamment dans les media, ‘n’avait rien fait’ pour cultiver la paix dans ce pays sur les braises de la rébellion.
A’Salfo aussi se signale
Parmi ces hypocrites-tribaux soutiens de Ouattara qui ont laissé le pays fondre en cendre, Traoré Salif alias A’Salfo. Griot de Dominique Ouattara, il n’a fourni aucun effort pour contribuer à la paix quand les Ivoiriens en avaient vraiment besoin. Timothée Gnamba retrace les faits.[19] ‘En 2003 alors que la Côte d’Ivoire était agitée par la rébellion créée par Ouattara et supervisée par Soro, ‘la Famille Zouglou―FAZ― avait enregistré un album avec caravane à l’appui pour dénoncer le coup d’Etat contre le Laurent Gbagbo et la tentative de prise de pouvoir par les armes.’ Ce plusieurs fois Gaou avait ‘refusé d’y prendre part sous prétexte que c’était politique.’
Cependant, Gbagbo qui ne s’attarde pas sur les esprits nains, ne patauge pas dans les eaux aux têtards, fait de ‘Salif Traoré chevalier de l’ordre du mérite avec passeport diplomate comme cadeau.’
L’ingratitude dans leur DNA
Gbagbo ne pose pas ces actes parce qu’il attend des retombées politiques. Il savait pertinemment que ‘le bien a pour tombeau l’ingratitude humaine,’ comme disait Alfred de Musset. Puisque ‘le souvenir des bienfaits reçus est fragile, comparé à l’ingratitude.’ Affirmait Léonard de Vinci. Le président Gbagbo n’a pas seulement appris de l’ingratitude humaine. Pendant l’attaque de son régime par les rebelles, durant la période du putsch Franco-Onusien-rebelle qui aura duré dix ans, au cours de son kidnapping, et pendant les périodes de son incarcération à l’interne et à l’international, il a été nourri à l’ingratitude.
Une fois les rebelles au pouvoir, A’Salfo, à l’esprit caillouteux et à l’âme inhospitalière comme les zones désertiques du Burkina, se découvre enfin des ‘talents politiques.’ Chante pour ‘Children of Africa,’ L’ONG-boîte écran de Dominique Ouattara. ‘Gère tout ce qui est événementiel à la présidence sous Alassane.’ Et devient― avec quel bagage analytique?―‘conseiller de sidi Diallo, militant du RDR, et haute personnalité de la Fédération Ivoirienne de Football.’ [20]
La bonté de cœur de Gbagbo n’est plus à établir. De la disponibilité de cet homme au cœur de charité, Alpha Blondy disait, ‘ce que le président Gbagbo m’a donné n’a pas de prix, c’est de la considération. Je ne savais même pas qu’il y avait un coup d’Etat qui se préparait contre lui dans cette période, comme on me l’a signifié plus tard, mais le Président a pris le risque de venir à mon invitation jusqu’à Grand-Bassam. Il a été le seul à m’honorer et pourtant, j’ai invité tous les leaders politiques, les partis politiques et leurs organisations de jeunesse. Même les Forces Nouvelles étaient attendues, à commencer par leur secrétaire général, le Premier ministre Guillaume Soro…Ça c’est le respect, je vous le répète. Et ça n’a pas de prix.’ Sur ce témoignage, on croyait alors que Seydou Koné avait, comme disait en substance Maya Angelou, fait de ‘la gratitude l’oreiller sur lequel il s’agenouillait pour dire ses prières nocturnes.’
Plutard, on réalisa comme l’affirmait Félix Lope de Vega que ‘l’ingrat écrit le bien dans l’eau et le mal dans la pierre.’ Le mal de Gbagbo, c’est qu’il ne soit pas du Nord et Musulman. Alors Seydou Koné tourna bride. Il redécouvrit en Ouattara, à travers la fibre tribale, un nouvel amour. Un faiseur de miracle économique. ‘Je le soutiens car je pense que c’est le meilleur pour mon pays. Je trouve que grâce à lui, la Côte d’Ivoire va beaucoup mieux. J’ai fait beaucoup de tournées et j’ai pu constater que tout mon pays était en chantier. C’est ça qui m’importe.’ Poursuivant dans son absurdité et dans sa méconnaissance du rôle néfaste de Houphouët-Boigny dans le combat pour la souveraineté de l’Afrique, cet alcoolique ‘renseigne’ que ‘Ouattara est, avec Bédié, le fils spirituel d’Houphouët-Boigny. Il essaye de mettre en pratique les idées du Vieux. C’est son meilleur élève, c’est tout.’[21] Une analyse(?) qui confirme qu’il est comme ces derniers un agent que les impérialistes utilisent pour dénaturer l’Histoire vraie de l’Afrique.
Pour la rébellion et contre la mutinerie
L’inconsistance de leur discours se découvre sur tous les sujets. Normal. Ils n’ont aucun support livresque approprié. A propos de la mutinerie, dont le principe fondamental des revendications est justifié, ces drogués, et sectaires sont contre. A’Salfo le sectaire-mystique déclare.[22] ‘Ce qui nous interpelle sur ce qui est en train de se passer dit-il, c’est le fait que nous ayons déjà dans le passé vécu ce genre de choses, ça commence toujours par de petits affolements et après on arrive à l’irréparable ; or personne ne veut revoir la Côte d’ivoire replonger cet Etat-là.’[23]
On se croirait dans un rêve quand on sait que ce sont ces êtres attachés ombilicalement au ‘rattrapage ethnique’ qui ont intoxiqué leurs parents par leurs mensonges, chassé l’Administration et les services sociaux de base, de plusieurs régions et villages comme Gbéléban. Pleins de haine, ils ont semé le désordre dans ce pays en le transformant en terreau de Djihadistes.
Ces laudateurs qui hier prônaient la violence ethnique et religieuse, le mensonge, la haine, la guerre, et la manipulation des faits clament maintenant, que leur ‘Imam’ Ouattara est ballotté de toute part, que leur ‘rôle en tant qu’artiste est de calmer le jeu et d’informer les gens sur ce qui se passe vraiment.’[24] Alpha Blondy affirme. ‘Quand les politiques sont dans un bourbier, notre devoir est de les aider à en sortir.’[25] A cet égard, ils disent ‘prier pour que le pays se stabilise… [et] que les populations se mettent au-dessus des religions, des régions, des ethnies. [Afin de se réunir] autour de[leur] intérêt commun qui est la Côte d’Ivoire.’ [26] Ils n’ont pas eu cette sagesse en 2002 lorsque les rebelles attaquaient le pays. Ils faisaient équipe. Aujourd’hui, ce qui est intéressant, c’est que le ‘conflit’ est mono-religieux, mono-ethnique, mono-régional.
Tiken Fakoly ‘Chicken’ réclame les miettes de la ‘mangercratie’
Aux revendications des mutins, des fonctionnaires…il y a celles en solitaire de Tiken Fakoly. En effet, depuis un certain temps il braille et s’en prend avec mesure à Ouattara. ‘Les gens pensent que c’est en faisant le bitume, en faisant les ponts qu’ils vont rentrer dans l’histoire, mais je pense que c’est à travers des actes qu’on rentre dans l’histoire!’ Sur ces mots, ceux qui croient que le forgeron Doumbia Fakoly se bat pour la liberté en Côte d’Ivoire et l’autonomie Africaine, se trompent sur son angle de combat.
C’est pour faire pression comme les mutins afin d’obtenir un retour sur investissement injecté dans la rébellion depuis 2002 qu’il lance de petites piques contre Ouattara. Lors d’une interview, il l’avait clairement exprimé. ‘S’il y a un artiste qui mérite de manger aujourd’hui parce qu’il a lutté pour ce pouvoir, c’est bien moi.’[27] Le mec avait chanté ‘il faut se lever’ et ‘mangercratie.’ Il se l’applique ses titres. ‘Il s’est levee,’ se bat, et dénonce(?), pour obtenir les miettes de la ‘mangercratie’ avant qu’il ne soit tard. Puisque la brise qui emportera ce régime criminel est a quitté l’horizon.
Révolutionnaires ethnocentristes
Ces ‘vagabonds, drogueurs’ comme disent les enfants dans les rues des quartiers pauvres d’Abidjan, excellent dans l’art de trahir sans sourciller. Imposteurs, opportunistes, tantôt, ils dénoncent Babylone, tantôt, ils l’adulent. Comme les dictateurs qui se reconnaissent entre eux, Alpha, Tiken, A’Salfo, ces traîtres à la cause nationale se reconnaissent aussi et se méfient entre eux. On comprend pourquoi Alpha Blondy disait, ‘lorsqu’un traître vient vers toi, ça se sent immédiatement par son premier bonjour.’[28] En 2008, dénonçant Tiken qui, ‘quand la bouche dit oui, le regard dit peut-être,’ selon Victor Hugo, il declara, ‘”Tiken a beau vouloir s’autoproclamer artiste engagé,” il reste un “mal élevé”.’ [29] Puis précisa. ‘Il ne faut pas confondre un chanteur engagé et un chanteur mal élevé.’[30] Et d’ajouter, ‘nous sommes tous les deux mal élevés, mais lui (Tiken) il reste, de loin, plus mal élevé que tous.’ [31]
Vérité qui échappe aux noircisseurs de papier. Tous ceux d’entre eux qui se sont approchés de ces rongeurs des palais pour aligner quelques lignes orales ou écrites à leur honneur, ont en commun ‘La suprême bassesse de la flatterie, [qui encouragent ces derniers] dans l’ingratitude,’ comme disait Victor Hugo. Et comme ‘La flatterie est de la monnaie fausse [qui] appauvrit celle qui la reçoit,’ suivant la réflexion de Laure Junot d’Abrantès, les Alpha, Tiken, A’Salfo…sont restés dans leur nuage alors qu’ils ne comprennent rien de tout ce qui se passe autour d’eux. Donc, incapables de faire une contribution logique sur une situation socio-politico-économique de leur pays.
Tout ce qu’ils sont a mesure de faire c’est de soutenir l’absurdité économique de Ouattara. Pas étonnant. Ils sont tous amis de RFI, BBC, VOA, France 24…et de tous les media, et des organisations et institutions qui promeuvent l’esclavage de l’Afrique. Ces boites à propagande qui les font passer pour des panafricainiste. Des ‘leaders d’opinion.’ Ce qu’ils n’ont jamais été.
Alpha Blondy, Tiken, A’Salfo, des soutiens de la francafrique
Ces individus qui manquent de noblesse, de distinction, de bonté d’âme et de largeur d’esprit, sans valeur, bas et petit, en se déclarant anti-francafrique dans leurs lugubres ‘cantiques’ avaient pour mission d’aider le colonisateur à dominer la Côte d’Ivoire et l’Afrique. ‘En Novembre 2004, [Alpha Blondy] se moquait des jeunes Ivoiriens massacrés devant l’Hôtel Ivoire par l’armée Française. Et lorsque des artistes l’ont contacté pour manifester contre les crimes de la France, il n’a trouvé rien d’autre que de les virer comme des indésirables.’[32] Puis pour clouer le ‘bec’ à Gbagbo qui avait presque détraqué les machines de ses maîtres, il compose ‘Ferme ta gueule.’ Un titre dans lequel il demandait au président Gbagbo de la ‘boucler,’ de ‘courber l’échine,’ et de laisser les occidentaux piller l’Afrique en passant par la Côte d’Ivoire.
D’ailleurs à la sortie de l’audience que lui avait accordée Ouattara le 6 Juin 2011, il affirmait que ‘L’armée Française et l’ONU ont évité un génocide à la Côte d’Ivoire.’[33] Une affirmation qui relève de la méconnaissance de l’histoire des conflits et des interventions étrangères sur le continent. Une confession de foi qui dépasse l’illettrisme. Puisque partout où l’ONU et la France sont passées, Cameroun, Rwanda…RDC―même si on n’en parle pas, il y a eu génocide. En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, ce fumeur de tabac hallucinant n’aurait jamais entendu parler du génocide de Duékoué, du massacre du ‘bouclier humain’ autour de la présidence en Avril 2011, et des crimes de Yopougon perpétrés par la France, l’ONU, et les rebelles.
Il est inadmissible de soutenir Ouattara, agent du Capital financier international et se réclamer défenseur des sans-voix. Pire, il est impossible de s’auto-proclamer adepte de la paix et faire la propagande de Alassane Ouattara qui a introduit la violence en politique en Côte d’Ivoire.
Les crimes de Ouattara que Alpha, Tiken, A’Salfo ignorent
En 1992 Alassane Ouattara a organisé l’assassinat de Gbagbo au plateau lors d’une marche-meeting. En 1999, à Paris, chez ses parrains, semant la graine d’un conflit ethnoreligieux, il déclarait, se référant à Henri Konan Bédié, ‘On ne veut pas que je sois candidat parce que je suis musulman et du Nord.’ La même année, il est traqué pour faux et usage de faux sur sa nationalité. Bédié lance un mandat d’arrêt international contre lui pour usurpation d’identité. En réponse, et s’appuyant sur ses maîtres, il déclare la guerre à Bédié. Ses termes sont clairs. ‘Je frapperai ce pouvoir moribond en temps opportun et il tombera.’ Le 24 Décembre 1999 le premier coup d’Etat en Eburnie porte sa signature. Il ne s’arrête pas là. Poussé dans le dos par les impérialistes qui l’ont recruté et formé, il conteste l’élection du président Gbagbo élu en 2000. A nouveau, il menace. ‘Il n’y aura plus d’élection sans moi. S’ils veulent qu’on mélange le pays, on va le mélanger.’ Une promesse tenue.
Il crée une rébellion en 2002 pour ‘mélanger le pays.’ Sur leur chemin, une soixantaine de gendarmes désarmés et des membres de leurs familles sont massacrés à Bouaké. Des danseuses ‘d’Adjanou’ de Sakassou sont, enlevées et assassinées. A Korhogo ils tuent leurs adversaires par étouffement dans des containers. Les populations de Lakota, et d’Anonkoi-kouté ne les échappent pas. Ils perpètrent un génocide à Guitrozon, Petit Duékoué, et Duékoué ou plus d’un millier de Wé est assassiné dans la nuit du 29 et 30 Mars en 2011. Le 20 Juillet 2012 les rebelles de Ouattara mettent à feu et à sang le camp de réfugiés de Nahibly. Par la force des baîllonnettes, ils repeuplent les terres de l’Ouest de Côte d’Ivoire des allogènes venus du Burkina, du Mali, de la Guinée… La liste de leurs crimes n’est pas exhaustive.
Alpha, Tiken, A’Salfo, muets sur les promesses de campagne de Ouattara
Reciter sans s’interroger est pire qu’un suicide. Malheureusement, c’est ce qui caractérise les artistes(?) du système du ‘rattrapage ethnique.’ En chœur, ils admettent que l’économie Ivoirienne sous Ouattara est en train de battre tous les records de croissance dans le monde. ‘Nous sommes dans un pays dont la croissance est en train de remonter, le pays est sorti de sa convalescence, les autorités en place ont pu rassurer et convaincre les investisseurs de revenir mais aujourd’hui tous ces coups de feu mettent tout cela à l’eau.’[34] A déclaré A’Salfo le Burkinabè fait Ivoirien par Gbagbo. Le fumeur de joint Fakoly est dans la même dimension. ‘Tout le monde sait que la Côte d’Ivoire est au travail.’ [35] Soutenait-il dans le folklorique francafricain APA.
Amnésiques, tous ont oublié les promesses de campagne jamais exécutées par Ouattara. Plus de 8.000 milliards de FCFA comme promesse de développement aux régions. 5 universités en 5 ans―Au contraire, ils ont passé une couche de peinture évaluée à plus de 110 milliards FCFA sur quelques vieux murs des universités préexistantes. Pendant ce temps, Ouattara, adepte du tape à l’œil, a offert avec l’argent du contribuable Ivoirien un amphithéâtre de 530 millions FCFA à l’université d’Abomey-Calavi, au Bénin. [36] Au nombre de ses promesses, la création d’un million d’emploi, la réduction du coût de la vie, l’augmentation des salaires…[37] Le banquier selon lui dont le ‘travail est de chercher de l’argent,’ s’est noyé dans une larme. Incapable d’offrir un repas par jour aux Ivoiriens. Conséquences? hausse du taux de prostitution, de grosse en milieu scolaire.[38] Le développement du phénomène de broutage…et la prolifération des microbes…
Plus grave, Ouattara qui disait, ‘donnez-moi seulement 5 ans pour transformer le pays’ en une petite Suisse, est en panne d’idées malgré la rallonge de cinq ans que le Dozo Tiken a réclamé pour lui, et qu’il a ‘obtenue(?)’ dans le cafouillage en 2015 comme en 2010. Cinq ans de plus ont permis d’effacer tout doute possible sur son incapacité notoire à penser et réaliser des projets de sociétés. Cinq ans qui ont révélé son inaptitude de manager une nation. La preuve, ce pion venu pour tuer la Côte d’Ivoire et l’Afrique, avait dès son installation à la tête de ce pays, effectué en six mois plus de six voyages à l’extérieur de l’Eburnie.[39] Pour justifier ces ballades, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères(?), Daniel Kablan Duncan, annonça lors d’une conférence de presse le 28 Octobre 2011 que ‘les missions du chef de l’Etat à l’étranger ont eu des retombées économiques énormes sur le pays.’ [40] Répercussions dont personne n’a jamais vu les conséquences à moyen ou long terme dans aucun secteur de la vie publique et encore moins dans le panier familial.
Président-oiseau et ses dépenses inconsidérées qui ne choquent pas Alpha, Tiken, A’Salfo
Spécialiste dans la gabegie financière, Ouattara, président-oiseau, s’est rendu pour son ‘162e voyage le 03 Juin 2017 à l’étranger, depuis sa prise du pouvoir le 11 Avril 2011; le 37e depuis son élection arrangée d’Octobre 2015 et le 6e post-mutinerie.’[41] En plus, il aurait mis plus de 12 Milliards de FCFA dans 150 voyages.
A ces dépenses sans valeurs economiques, il faut ajouter celles relatives à l’organisation de sa cérémonie d’investiture-pirate le 21 Mai 2011, à Yamoussoukro. Une cérémonie pour un pouvoir usurpé, pris dans le sang, dont le coût avait été estimé à 21 milliards Fcfa. Un montant confirmé par le silence de ce régime des tricheurs. A ces dépenses, il faudrait ajouter les frais de sa protection par la Force Licorne dont le contribuable devait financer à hauteur de 21 milliards de FCFA par an.’[42]
Baoulés, dindons de la farce et un Bourbon pour Bédié
Dans ces dépenses extravagantes, pas un ‘dime’ pour Yamoussoukro. Les Baoulés étant les vrais dindons de la farce de Ouattara. Manipulant leur haine de Gbagbo, il n’a même pas pris la peine d’honorer son engagement d’établir sa résidence dans le village natal Houphouët Boigny, le dieu-totem intouchable des Baoulés comme il le leur avait promis en campagne.
Malheureusement, comme des moutons qui ont brouté du foin cocaïné, ils sont toujours derrière lui. Bédié en tête. D’ailleurs, pour lui, un Bourbon vaut mieux que l’honneur.
Alpha, Tiken, A’Salfo, cautionnent l’Etat-goulag de Ouattara
En assassinant la démocratie en Avril 2011, Ouattara a installé un Etat-goulag. Excellant dans l’emprisonnement des opposants, plusieurs sont morts en exil et douze détenus politiques décédés dans ses prisons. [43] Depuis 2011, année du deuil national, ‘le rêve d’une Côte d’Ivoire rassemblée autour de ses idéaux et de ses fils que bâtissait Laurent Gbagbo a fait place à une gestion opaque, gabégique et clanique du pouvoir avec comme mot clé ”le rattrapage ethnique.” une idéologie alassaniste qui consiste à vider de leurs postes de responsabilité des Ivoiriens supposés proche de Laurent Gbagbo ou non et faire la promotion des cadres Musulmans, et ou du Nord de la Côte d’Ivoire et autres Burkinabès. Un concept qui apparaît à tout point de vue comme une négation de la notion d’Etat.’[44]
Pourtant, les chantres de la Ouattarandie comme Tiken, sont ‘derrière ce minable individu.’ Alors que ‘La mission du reggae [selon lui] c’est de défendre le peuple contre les hommes politiques et leurs décisions souvent iniques.’[45] Ce gap entre le dire et le faire est ahurissant. Puisque, même si Tiken Fakoly reconnaît les errements de son guide tribal, il lui souhaite un règne à la Saoudienne.[46] Ce Dozo-rebelle va plus loin dans son totémisme de Ouattara. A son entendement, la Côte d’Ivoire n’a aucune intelligence autre que celle de Ouattara. ‘Quand je regarde la classe politique, je ne vois pas quelqu’un qui peut faire le travail comme il est en train de le faire. Il faut le reconnaître et ça, ce n’est pas pour être partisan ou quoi que ce soit …la réalité est là.’
Alpha, Tiken, A’Salfo se sont attaqués à Gbagbo sans connaître son projet de société
Cette insulte faite aux intellectuels, penseurs, et sages Ivoiriens, ne doivent ni choquer, ni provoquer la haine. Tout le monde sait que ces drogués qui parlent sous l’effet de l’‘herbe, de la cocaïne, de la morphine, le lsd, ou tout autre produit qui mène à la dépendance au détriment de la santé mentale, n’ont jamais vraiment flambé dans la connaissance de l’histoire de la Côte d’Ivoire, ni dans la lecture et encore moins dans l’interprétation du tableau économique et social de leur pays et de l’Afrique.
Leur champ de connaissance lorsqu’ils font un effort d’apprentissage s’arrête à la récitation des inepties de la cellule communicationnelle de Ouattara. Si non, ils auraient su que malgré la rébellion qui a divisé leur pays, le président Gbagbo avait continué à réaliser les grands projets d’infrastructures s’appuyant sur les fonds propres et sur l’expertise Ivoirienne. Il s’agissait ‘d’une part les projets dont les études techniques sont achevées et le bouclage financier réalisé, et d’autre part ceux dont le bouclage technique est terminé mais pas le bouclage financier.’ [47],[48] On notait aussi ‘Les projets dont les études techniques sont achevées et le bouclage financier réalisé. On distingue à cet effet soit les projets entièrement réalisés sous le président Laurent Gbagbo, soit les projets lancés par le président Laurent Gbagbo et en cours d’exécution, soit les projets déjà prêts à être exécutés.’[49]
Non pour la libération de Gbagbo crie Tiken
Parlant de la libération du président Gbagbo, Doumbia Moussa allie haine, peur et s’interroge. ‘Si on libère Gbagbo, nous les Ivoiriens, nous faisons quoi?’[50] ―Gbagbo n’est peut-être pas Ivoirien. On sent encore chez ce forgeron le discours clanique et xénophobe qu’ils ont utilisé pour brûler la Côte d’Ivoire. Dans le quotidien Malien ‘Le Patriote,’ du 28 Février 2014 il reprochait au FPI de réclamer la libération du président Gbagbo comme préalable pour aller à la paix et à la réconciliation. Il disait, ‘Gbagbo n’est pas entre les mains de la justice Ivoirienne. Il est à la disposition de la justice internationale…Ce n’est pas une affaire ivoiro-Ivoirienne. C’est une affaire internationale,’ Dans Nord-Sud du 14 Novembre 2012, il rappelait, ‘il faut que l’Afrique arrive à une vraie démocratie, à rendre le pouvoir au peuple. Les hommes politiques Africains ont toujours fait croire que ce sont eux qui ont le pouvoir alors que c’est le peuple qui le détient.’
Dans le même numéro de Nord-Sud, il poursuivait, ‘Je ne fais pas partie de ceux qui luttent pour la libération de Gbagbo.‘ Il a raison. La perspective de la libération du président Gbagbo trouble le sommeil de la Ouattarandie. Même ses avocats ont la trouille. Ils ont peur qu’une fois Gbagbo libéré ‘se mette à organiser des manifestations à Abidjan.’ Celles-ci draineraient des foules et affaibliraient le pouvoir moribond de Ouattara.
Oui pour la libération de Gbagbo clament les artistes du RDR
Mais depuis un moment, le drogué Tiken/Chicken, l’alcoolique Alpha, le sectaire A’Salfo sollicitent la libération de Laurent Gbagbo, le président des Ivoiriens. En définitive, on pourrait se demander pourquoi et qu’est-ce qui fait courir ces braqueurs de la paix et des libertés. Se sont-ils rendus compte qu’ils traquaient l’ombre et non un système? Le 14 Décembre 2013, en direct du plateau de Serge Fattoh Ellingand sur 3A Télé Sud, Alpha Blondy affirmait qu’‘il n’y a qu’une seule personne qui peut influer sur la libération de Laurent Gbagbo. Il n’y pas dix personnes. C’est Alassane Ouattara.’[51] Comme une exigence, il clamait qu’‘il faut qu’on libère Laurent Gbagbo, que Simone Gbagbo soit libérée, que Blé Goudé mon petit frère soit libéré.’[52]
Dans une de ses publications, ‘AbidjanTV.net’ indiquait que ‘Tiken regrette, demande pardon à Gbagbo et plaide pour sa libération.’[53] Il soutenait cette publication par une photo de Tiken portant une ardoise demandant la mise en liberté du président Gbagbo. Le tout soutenu par un texte de Tiken. Il écrivait, ‘Je l’ai combattu[Gbagbo]. Même sa mort j’ai voulu. Mais aujourd’hui vu ce que j’ai entendu, ce que j’ai vu et su, son innocence me semble à nue, dépouillée de tout malentendu. Reste plus qu’à le relâcher. De ses liens faut-il le détacher. Ainsi la CPI ne sera entachée et la Côte d’Ivoire réconciliée. Pour ma part je regrette d’avoir été aussi bête.’[54] Il termine avec le hashtag ‘#Liberez_Gbagbo.’
Le mensonge aussi costaud soit-il est léger
En définitive, le mensonge aussi costaud soit-il est léger. Mais avec les drogués rien n’est gagné d’avance. Et les Judas, pour paraphraser Jacinto Benavente ‘ont fait peu de bien dans leur vie qu’ils ne savent rien de l’ingratitude.’ Alors, attention. Puis que les propos d’un forgeron toxicomane comme Doumbia Moussa Tiken, ou celui d’un ‘fou’ alcoolique comme Alpha, ou d’un sectaire-mystique comme A’Salfo ne tiennent que le temps d’une bonne dose d’une ‘taf’ ou d’une incantation.
Feumba Samen
[1] Václav Havel est né le 5 Octobre 1936 à Prague, et décédé le 18 Décembre 2011 à Hrádeček, https://qqcitations.com/auteur/vaclav-havel/2 (accessed June 27, 2017)
[2] Tiken Jah Fakoly, “Gbagbo a manipulé la jeunesse,” Feb 18, 2011 https://youtu.be/lyKJNpdqGlA (accessed June 27, 2017)
[3] Ibid.
[4] Le Patriote, 13 Juin 2017.
[5] Yacouba Gnabe, ‘Abdoulaye Traoré: « Les armes des rebelles sont encore cachées au Burkina Faso »,’ 13 Aout 2013 http://www.cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=3617 (accessed June 26, 2017). Abdoulaye Traore alias AB, ex-chef de guerre de Man accuse alassane Ouattara d’etre le veritable instigateur de la guerre en Côte d’Ivoire.
[6] Ibid.
[7] Ibid.
[8] Ibid.
[9] Jean-Claude Abalo, ‘Tiken Jah Fakoly : « Je sais que je prends des risques »’ 24 septembre 2007, http://www.afrik.com/article12536.html (accessed June 26, 2017)
[10]Didier Dépry et Schadé Adédé, ‘Alpha Blondy “Ce que Houphouët pensait de Ouattara”,’ Notre Voie, 9 Juin 2011.
[11]Ibid.
[12]Ibid.
[13]Ibid.
[14]Ibid.
[15]Ibid.
[16]Didier Dépry et Schadé Adédé, ‘Alpha Blondy “Ce que Houphouët pensait de Ouattara”,’ Notre Voie, 9 Juin 2011.
[17]Alpha Blondy: je n’ai jamais insulté le président Laurent Gbagbo,’ 10 Avril 2013 https://youtu.be/2XXwaZhiL4s (accessed June 29, 2017)
[18] L’intelligent d’Abidjan, ‘Affaire Koffi Olomidé traite Alpha Blondy de drogué : Le message d’Alpha Blondy,’ 23 Septembre 2016 http://www.ladepechedabidjan.info/Affaire-Koffi-Olomide-traite-Alpha-Blondy-de-drogue-Le-message-d-Alpha-Blondy_a23804.html (accessed June 29, 2017)
[19] Timothée Gnamba ‘Côte d’Ivoire: La réponse d’un internaute à Traoré Salif né kaboré salifou alias a’salfo suite à son appelle pour la ”La libération de Gbagbo”,’ http://www.moacinter.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=4163:cote-d-ivoire-la-reponse-d-un-internaute-a-traore-salif-ne-kabore-salifou-alias-a-salfo-suite-a-son-appelle-pour-la-la-liberation-de-gbagbo&Itemid=179 (accedded June 30, 2017)
[20] Timothée Gnamba ‘Côte d’Ivoire: La réponse d’un internaute à Traoré Salif né kaboré salifou alias a’salfo suite à son appelle pour la ”La libération de GBAGBO”,’ http://www.moacinter.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=4163:cote-d-ivoire-la-reponse-d-un-internaute-a-traore-salif-ne-kabore-salifou-alias-a-salfo-suite-a-son-appelle-pour-la-la-liberation-de-gbagbo&Itemid=179 (accedded June 30, 2017)
[21] François-Xavier Freland, ‘Alpha Blondy: ‘’Grâce à Ouattara, la Côte d’Ivoire va beaucoup mieux’’,’ 22 octobre 2015 http://www.jeuneafrique.com/273701/politique/alpha-blondy-grace-a-ouattara-la-cote-divoire-va-beaucoup-mieux/ (accessed July 2, 2017)
[22]Kelyanne K., ‘Très en colère, Siaka Fofana, le fondateur de Magic System, révèle les origines mystiques du succès du groupe,’ https://eburnienews.net/tres-en-colere-siaka-fofana-le-fondateur-de-magic-system-revele-les-origines-mystiques-du-succes-du-groupe/ (accessed June 30, 2017)
[23] Fatou Gueye, ‘Mutineries en Côte d’ivoire : le chanteur A’salfo joue les sapeurs pompiers,’ 25 Mai 2017 https://senego.com/mutineries-en-cote-divoire-le-chanteur-asalfo-joue-les-sapeurs-pompiers_483548.html (accessed June 30, 2017)
[24] http://www.infoconcert.com/artiste/tiken-jah-fakoly-13106/biographie.html (accessed June 26, 2017)
[25] lanouvelletribune.info, ‘Côte d’ivoire: Alpha Blondy réclame la libération de Gbagbo et consorts à Ouattara,’ 20 Déc 2013, in http://www.connectionivoirienne.net/94305/cote-divoire-alpha-blondy-demande-les-liberations-de-gbagbo-simone-et-ble-goude (accessed July 5, 2017)
[26] Nord-Sud, 14 Novembre 2012
[27] Rufus Polichinelle, ‘Côte d’Ivoire : Quand Tiken Jah réclame sa part du gâteau au Pdt Ouattara,’ 1er Juin 2017 http://www.afrique-sur7.fr/56599/cote-divoire-quand-tiken-jah-reclame-sa-part-du-gateau-au-pdt-ouattara/ (accessed July 1, 2017)
[28] Didier Dépry et Schadé Adédé, ‘Alpha Blondy “Ce que Houphouët pensait de Ouattara”,’ Notre Voie, 9 Juin 2011.
[29] Ibid.
[30] Ferloo, ‘Alpha Blondy fusille Tiken Jah Fakoly et soutient le président Wade : “La Fao, c’est une foutaise”,’ Bamako Hebdo, 17 Mai 2008 http://www.maliweb.net/category.php?NID=31012 (accessed July 2, 2017)
[31] Ibid.
[32] Guéhi Brence, ‘Soutien à Ouattara: L’indécente confusion d’Alpha Blondy,’ Le Temps, 1er Aout 2011.
[33] Ibid.
[34] Yolande K., ‘Mutinerie en Côte d’Ivoire : Les vérités d’A’salfo,’ 26 Mai 2017, https://www.abidjanshow.com/people/actu/mutinerie-cote-divoire-verites-dasalfo (accessed July 1, 2017)
[35] APA, ‘Côte d’Ivoire : Tiken Jah souhaite qu’Alassane Ouattara reste au pouvoir jusqu’en 2020’28 aout 2014 http://news.abidjan.net/h/507469.html (accessed June 26, 2017)
[36] Notre Voie, n° 4994, 24 Avril 2015
[37] Ibid.
[38] Au titre de l’annee scolaire, 2012-2013 le ministère de l’éducation nationale avait révèlee plus de 2500 cas de grossesse dans les écoles secondaires sur l’ensemble du territoire national. En 2013-2014, le nombre de cas de grossesse precoce a l’ecole était de 5 076, dont 973 en classes primaires.
[39] Benjamin Koré, ‘Promesses de milliards non tenues: Comment Ouattara a roulé le peuple dans la farine,’ Notre Voie, 1er Novembre 2011.
[40] Ibid.
[41] Frank Toti, ‘Ouattara est au Libéria!,’ 3 Juin 2017, http://resistancisrael.com/3673-2/ (accessed July 3, 2017)
[42] Serge Armand Didi, ‘Train de vie de l’Etat sous Ouattara : Des voyages incessants au frais des ivoiriens, 21 milliards pour sa sécurité et un nouvel avion,’ Notre Voie, 5 Aout 2011.
[43] LG Info, Dossier, 3 Juillet 2017.
[44] Serge-Pacome Abonga, ‘Devoir de mémoire: 11 Avril 2011 – 11 Avril 2016, De la conspiration internationale à l’ assassinat de la démocratie, 5 ans après,’ Africa News, 11 Avril 2016, in https://eburnienews.net/devoir-de-memoire-11-avril-2011-11-avril-2014-de-la-conspiration-internationale-a-l-assassinat-de-la-democratie-3-ans-apres/ (accessed July 6, 2017)
[45] Le Patriote, ‘Tiken Jah Fakoly “Je suis choqué par les attaques d’Alpha”,’ in ’ Bamako Hebdo, 17 Mai 2008 http://www.maliweb.net/category.php?NID=31012 (accessed July 2, 2017)
[46] APA, ‘Côte d’Ivoire : Tiken Jah souhaite qu’Alassane Ouattara reste au pouvoir jusqu’en 2020’28 aout 2014 http://news.abidjan.net/h/507469.html (accessed June 26, 2017)
[47] Kouamé Kouakou, ‘Côte d’Ivoire: ‘’Ouattara tente de s’attribuer les projets du président Laurent Gbagbo’’,’ 9 Janvier 2015, http://www.ladepechedabidjan.info/Cote-d-Ivoire-Ouattara-tente-de-s-attribuer-les-projets-du-president-Laurent-Gbagbo_a19771.html (accessed July 2, 2017)
[48] Ibid. Cet article du juriste Koumé Kouakou en fait une analyse profonde et detaille au moins 40 points sur le projet socio-economique du president Gbagbo, qu’il serait benefique de lire.
[49] Ibid.
[50] Le Patriote, 13 Juin 2017
[51] Video https://youtu.be/aZrJS6JDLC4,
[52] Ibid.
[53] AbidjanTV.net, ‘Photo/Côte d’Ivoire: Tiken Jah regrette, demande pardon à Gbagbo et plaide pour sa libération,’http://abidjantv.net/art-et-culture/photo-cote-divoire-tiken-jah-regrette-demande-pardon-a-gbagbo-et-plaide-pour-sa-liberation/ (accessed July 2, 2017)

/eburnienews

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment