10212017Headline:

Qui aurait cru aujourd’hui Agalawal, à la une des infos / son portrait…..

 

Invité un jour à raconter sa ‘‘plaisanterie habituelle’’ devant un ministre à Grand Lahou, l’élève Kra Kobenan Kouman Ignace était loin de s’imaginer qu’il deviendra quelques années plus tard Agalawal, l’un des meilleurs humoristes de Côte d’Ivoire et que son talent le conduirait dans les capitales du monde.

Une enfance difficile

Originaire du village Pinda-Boroko de Bondoukou, capitale du Zanzan situé dans le Nord-Est de la Côte d’Ivoire, Kra Kobenan Kouman Ignace n’a pas été gâté par la vie. Le 3èmeenfant sur 5 n’a d’emblée pas joui de l’amour paternel. Il a dû compter sur ses oncles maternels pour le scolariser. Pis à l’école primaire, une maladie mystique a manqué de le rendre handicapé. D’une foulure, le mal devient une plaie chronique jusqu’à ce que les médecins proposent de lui amputer la jambe. Ses parents opposent un refus catégorique et le conduisent vers des guérisseurs. Tout va bien. Il n’empêche qu’il en garde toujours les séquelles.

Lycée Moderne de Grand Lahou

Au lycée moderne de Grand Lahou, le jeune homme, avenant, se taille une réputation d’amuseur de galerie si bien que lors d’une cérémonie, il est invité à raconter l’une de ses meilleures blagues. C’est le déclic. Le fan de l’humoriste Adama Dahico trouve son chemin. Et lorsqu’on lui demande son nom, il se souvient d’un surnom qui lui était donné pour ses mauvaises performances au football : ‘‘Agalawal’’ (déformation du nom de l’international nigérian  Garba Lawal). Humblement, le jeune homme s’est approprié cette appellation sujette de rires sous capes. Le baccalauréat en poche après une première tentative, il emprunte le car et dépose ses valises à Abidjan, la capitale économique. Le département d’Anglais de l’université de Cocody lui ouvre les bras. Entre la coiffure au quartier toit rouge de Yopougon, les études à l’université de Cocody et l’humour, le jeune homme découvre les réalités de la vie estudiantine. Il poursuit sa voix et intègre le Comité universitaire d’action culturelle (Cuac). Ce qui ne l’empêche pas d’obtenir la maitrise d’Anglais en 2009.

Le déclic et le toit de l’Afrique

La tête sur les épaules, le jeune homme vit sa passion pour l’humour dans l’assiduité et la créativité jusqu’à ce qu’il s’accroche à la « bonne perche » : l’émission «Bonjour 2009 ». Cette émission culte diffusée depuis quelques années par la première chaine de télévision Ivoirienne (RTI) a permis aux Ivoiriens et au monde entier de découvrir le jeune talent et de l’adopter. Ainsi donc à partir de 2009, grâce à son grand talent, Kobenan Kouman Ignace devient Agalawal célèbre humoriste sollicité dans toutes les capitales africaines. Dès lors, il emprunte cette fois-ci l’avion et enchaine les spectacles et tournées aussi bien en Afrique qu’à l’international. C’est la réussite et les signes extérieurs le démontrent. Une Bmw, une Mercedes, puis une Hunday Tucson. Mieux, l’artiste s’offre une villa s’une valeur de 12 millions Frs Cfa. Les tournées continuent de s’enchainer. Il ajoute la musique à son arc. Récemment, en tournée dans la sous-région, notamment: le Mali et le Togo où il a joué respectivement les vendredi 10 et le samedi 11 février, Agalawal a été également au Cameroun, au Niger, à Paris pour y apporter le rire à sa façon. En 2015, il a été invité par le Franco-marocain Jamel Debbouze au Marrakech du rire.

Le one man show

L’humoriste confirmé a certainement réservé le meilleur de la crème pour son pays et ses fans ivoiriens puisqu’il invite toute la Côte d’Ivoire à son « one man show », ce samedi 11 mars au Palais de Culture de Treichville à partir de 19 heures. Pendant deux bonnes heures, il va égrener le chapelet de la situation socio-politique ivoirienne à la sauce Agalawal. Si l’artiste continue d’honorer ses rendez-vous à travers le monde, son one man show intitulé ‘Rendez-vous à l’Ambassade’’ occupe ses pensées. Un autre défi qu’il relèvera certainement avec un metteur en scène du rang de Michel Bla ou encore ‘‘Digbeu Cravate’’

Cyrille NAHIN

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment