11282021Headline:

Restitution des Trésors royaux d’Abomey : reconnecter la jeunesse béninoise à son patrimoine vaudou

Les Trésors royaux d’Abomey seront bientôt de retour au Bénin. Ces 26 œuvres, sur le point d’être restituées à leur pays d’origine, seront exposées au musée du Quai Branly à Paris, du 26 au 31 octobre. Parmi ces objets, on retrouve des statues royales évoquant les règnes des rois Ghezo, Glélé et Béhanzin, des trônes, des sceptres royaux ou encore des toiles appliquées.

Ils ont été saisis par les troupes du général français Alfred Amédée Dodds, à la fin du XIXème siècle, lors de la conquête coloniale de l’ancien royaume du Dahomey, situé dans le sud-ouest de l’actuel Bénin. Au fil du temps, ces trophées militaires ont été érigés en œuvres d’art par les Occidentaux. Mais pour les Béninois, certains de ces objets ont avant tout une valeur sacrée et spirituelle, souvent méconnue du grand public et des plus jeunes générations. Quelle est la place de ces objets dans le culte vaudou ?

Décryptage avec :

Gabin Djimasse, historien, chercheur, collectionneur d’objets d’art vaudou, directeur de l’office de tourisme d’Abomey

Didier-Marcel Houénoudé , professeur des universités en histoire de l’art, directeur de l’Institut National des Métiers d’Art, d’Archéologie et de la Culture de l’Université d’Abomey-Calavi, il a dirigé l’ouvrage Le patrimoine historique au service du développement du Bénin (L’Harmattan)

Melv Le sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles