07252017Headline:

Rocky Gold : Voici”Ce qui me lie à Gadji Céli”

rocky-gold gagji

La chanteuse ivoiro-nigériane, Rocky Gold fait fort avec sa chanson à succès “Ya quoi dans jalousie ?”. Jeune fille discrète et peu bavarde, la belle Rocky a bien voulu se livrer à Top Visages. Sa jeune carrière artistique, sa relation avec Gadji Céli, sa vie amoureuse, la chanteuse dit tout, dans cette causerie relaxe.

• La musique, ça marche bien pour toi en ce moment ?

– J’en suis heureuse, c’est la grâce de Dieu. C’est le fruit du travail et de la persévérance.

• Assez discrète, on ne te voit pas trop souvent dans les milieux show-biz, alors que tu es basé ici à Abidjan. Tes fans veulent te découvrir ?

– C’est ma nature. Je suis un peu réservée. Je ne sors pas trop. Je sors quand il le faut, surtout quand j’ai des prestations, les rendez-vous au studio, les rencontres avec le staff. Je pense à mes fans, je ferai tout leur plaisir.

• Tu as travaillé avec pas mal de personnes du show-biz avant de voir ta carrière décoller. Qu’est-ce qui selon toi a créé le déclic ?

– Je pense que c’est surtout la collaboration musicale réalisée avec Gadji Céli. Tout est arrivé par le biais de mon producteur que je remercie. On a travaillé dans les meilleures conditions. Gadji Céli est un monsieur super sympa. Il me donne beaucoup de conseils quand il le faut.

• Certaines langues ont vite fait de vous lier une relation amoureuse.

– Ecoutez, Papa Gadji est un père pour moi et il le restera. Il me donne un coup de pouce pour ma carrière et j’apprécie beaucoup ce qu’il fait pour moi.

• Tu viens de sortir un nouveau single «Fais comme moi» ?

– Pour 2016, il y aura pas mal de surprises pour les fans. Avant la sortie de mon prochain album, j’ai donc mis sur le marché un nouveau single que j’ai intitulé, «Fais comme moi» Je parle du respect. Il faut respecter les parents, son entourage et ne pas faire attention aux jaloux.

• Tu évoques beaucoup le terme «Jalousie». Tu as un problème avec les jaloux ?

– (Elle rit), non pas du tout. L’artiste véhicule un message. J’arrive avec ce single pour dénoncer une fois de plus l’attitude des aigris. «Si tu veux passer ton temps à me jalouser, moi j’avance». Alors, essaie de faire comme moi et avançons. Sur ce single, je chante en Anglais et en Yorouba, la langue de mes parents.

• On te désigne comme une artiste ivoiro-nigériane, situe-nous exactement avec lequel de ces deux pays tu roules ?

– (Elle sourit), je suis une artiste de la Côte d’Ivoire et du Nigeria. De la Côte d’Ivoire, parce que c’est mon pays d’adoption et de cœur, c’est ici que j’ai grandi. Le Nigeria est mon pays d’origine, celui de mes parents. Je chante tant en français qu’en anglais et même en yorouba.

• Et si tu avais un choix absolu à faire ?

– N’insistez pas (elle sourit), mon cœur bat pour les deux pays.

• Quels sont tes rapports avec les chanteuses ivoiriennes ?

– Franchement je n’ai pas de rapport particulier avec mes sœurs de la musique ivoirienne. Quand on se rencontre sur les lieux de spectacles, on se salue, on échange, c’est amical. Mais seulement que moi, je n’ai pas d’amis. J’ai peur des amitiés. J’ai été souvent victime de l’amitié avec les femmes.

• Le milieu du show-biz est parsemé de vices. Les filles sont souvent la proie de certains hommes. Le savais-tu avant de mettre les pieds dans ce milieu ?

– Les gens en parlent, j’entends comme tout le monde, mais je ne fais attention à ces choses-là. La priorité pour moi, c’est ma carrière. Dieu merci j’ai un producteur qui est comme un père pour moi, et qui me soutient beaucoup et un staff vraiment professionnel. J’ai le cœur posé.

• Comment tu réagis quand tu te sens harcelée par un homme ?

Je n’agresse pas. Je suis polie. Je dis tout simplement «voici mon staff, si vous avez besoin de quelque chose, il faut les voir».

• Ok on en vient à toi. Quel genre de femme es-tu ?

– Je suis une fille simple, calme et discrète, respectueuse.

• Qui partage le cœur de la belle Roky ?

– On me demande toujours ça. Je suis fille seule, je ne suis liée à quelqu’un. Je suis donc encore un cœur à prendre (sourire). Mais je ne suis pas préoccupée par celà.

• Avec qui tu vis ?

– Je suis en famille. Je vis chez mes parents pour l’instant.

• L’homme idéal pour toi ?

– L’homme idéal ? (elle réfléchit un court instant) c’est quelqu’un qui est intelligent, simple qui a du caractère et respectueux de la femme. Physiquement, Il doit être bien bâti, assez barraqué avec les tablettes de chocolat (elle sourit), pas trop grand, pas trop beau. Parce que les hommes trop jolis, je m’en méfie. Je n’en veux pas.

• Ah bon !

– Oui parce que c’est beaucoup de soucis. J’ai peur des hommes trop beaux, trop mignons. Ce n’est pas toujours évident de l’avoir pour toi seule.

• Jalouse ?

– Oui je suis très jalouse. Je ne sais pas partager celui que je porte dans mon cœur.

• Tu ne l’as pas encore trouvé le mec idéal dont tu parles ?

– Non pas encore, mais je n’en fais pas une fixation, pour moi ce qui importe, c’est le travail.

• Que faut-il pour conquérir le cœur de la belle Roky ?

– Quelle question ! (Elle rit), je dirai de la tendresse, de la douceur et beaucoup d’amour.

• Es-tu romantique ?

– Oui je l’avoue, j’ai envie par exemple d’un mariage sur une île à Dubaï.

Inzah D.

topvisages

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment