10202017Headline:

RTI C’Midi’/affaire Line Jaber vient de connaître un nouveau rebondissement /ce qui va changer-ce que dit le Directeur

Après sa suspension de C’Midi, nouveau rebondissement dans l’affaire Line Jaber Touré Sanga (Directeur de Rti 1) réagit et met en garde

Après plusieurs semaines, l’affaire Line Jaber vient de connaître un nouveau rebondissement qui va faire changer les choses dans la célèbre émission C’Midi.

La chroniqueuse de l’émission à succès de Rti 1, ‘’C’Midi’’ sera à partir du 2 janvier 2016, sur les antennes de la télévision ivoirienne. C’est Touré Sanga, directeur de Rti 1 qui a livré l’information lors d’un entretien avec lui, le jeudi 29 décembre 2016, à Cocody. Sur les explications de la suspension de la chroniqueuse, Touré Sanga ne fait pas de mystère. Pour lui, c’est suite à l’affaire ‘’Cissé Cheick’’ dont les internautes avaient fait largement échos sur les réseaux sociaux que la décision a été prise.

‘’Cette absence de Line Jaber est effectivement liée à « l’affaire Cissé Check ». L’émission étant en direct et au regard de l’audience qu’elle a, c’est plusieurs millions de personnes qui l’ont suivie. Les faits ont ensuite été relayés dans différents forums sur les réseaux sociaux…Avant ça, il y a eu bien d’autres affaires dont celle récente de Dobet Gnahoré. Il a fallu prendre une décision et elle a été suspendue’’, a-t-il clarifié. Et d’enfoncer le clou: ‘’Nous étions en directs comme d’habitude. Elle a commis une grosse bourde sur notre seul champion Olympique, alors que nous lui rendions hommage. La chroniqueuse a tenu des propos inopportuns et malveillants à l’endroit de l’invité du jour qui était le champion olympique, Cissé Cheick Sallah. Et pourtant, ce jour-là, il était particulièrement question de l’honorer sur le plateau de C’Midi, comme c’est le cas tous les vendredis où nous rendons hommage à des personnalités de la Côte d’Ivoire et d’ailleurs, intervenant dans les secteurs du showbiz, du sport, de la culture et autres’’.

A la question de savoir si les autres animateurs sont à l’abri d’éventuelles sanctions, le premier responsable de Rti 1 a été on ne peut plus clair : ‘’Aussi bien les animateurs que les chroniqueurs sont susceptibles d’être sanctionnés en cas de faute qu’ils commettraient ‘’.

Séverin DJAHA

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment