03232017Headline:

Scandale : l’Etat de Côte d’Ivoire trahi la mémoire de Dickaël Liadé comparée à Papa Wemba

liade dikael.1

Scandale : l’Etat de Côte d’Ivoire trahi la mémoire de Dickaël Liadé alors que Papa Wemba dort bien

«NOUS N’AVONS RIEN REÇU», LE COMITÉ D’ORGANISATION MET FIN AUX MENSONGES
SEULEMENT 1,5 MILLION DE FCFA DE COTISATIONS RECUEILLIS SUR UN BUDGET DE 15 MILLIONS ARRÊTÉ

L’on n’est jamais assez, artiste chez soi ! Du fond de sa tombe, il chantera encore pour la Côte d’Ivoire et pour les dirigeants aussi. ils l’ont si bien accompagné en sa dernière demeure! La dernière veillée hommage à l’artiste Lago Liadé Justin alias DickëlLiadé a eu lieu, le mercredi 10 août 2016 à la place CP1 de Yopougon. Mais sans l’Etat de C$ote d’Ivoire ! Le comité d’organisation présidé par Georges Dougbo, cadre du département d’Issia a saisi cette occasion pour faire une mise au point et mettre fin à tous les ragots qui se faisaient entendre.

Le secrétaire général dudit comité qui s’est exprimé devant plus de 1600 personnes composées de proches, de parents, d’amis et de curieux, s’est voulu très concis. De son exposé, nous retenons que le corps de DickaëlLiadéa été découvert une semaine après son décès. En ce moment-là, la famille ne disposait que de trois jours francs pour régler toutes les formalités administratives pour récupérer le corps.

Un délai supplémentaire a donc été négocié avec les services des pompes funèbres. Ce délai a été obtenu mais, une heure et demie avant l’expiration de ce délai, il fallait trouver la somme de 1,5 million de FCFA faute de quoi, le corps devait être incinéré et les cendres remises aux parents.

Le secrétaire général du comité d’organisation (dont nous taisons le nom) dit avoir tout mis en œuvre, dès qu’il a été appelé de Paris par les pompes funèbres, pour transférer dans les ultimes minutes la somme demandée. Cette étape franchie, les mêmes services ont fait signer des chèques caution à Emilie Tadé, sœur de Dickaël. C’est ainsi que le corps a été libéré et transféré aussitôt sur Abidjan le 12 mai 2016.

Quant à la dette de 2,5 millions de FCFA issue de la signature des chèques, elle a été entièrement épongée après la veillée organisée à Paris. Ce qui fait que la famille n’a pu ramener que 2 millions de FCFA issus des dons récoltés à la veillée parisienne.

Comme aide hors famille, le Burida a pu décaisser un million de FCFA pour contribuer au transfert du corps qui a coûté 4 millions de FCFA. Autre aide, celle du président de l’Assemblée nationale Guillaume Soroen tant que beau-frère, 800 mille FCFA dès les premiers instants. Le don a été transmis par une délégation de 6 députés.

Toujours selon ce responsable des obsèques, les cadres et ressortissants d’Issia se sont réunis à Abidjan à l’hôtel du District. Au cours de leur réunion, les hautes cadres se sont imposés un montant de 100 mille FCFA après avoir établi un budget prévisionnel de 15 millions de FCFA pour les obsèques.
Par la suite, ils ont organisé une conférence de presse puis adressé des courriers aux autorités ivoiriennes et aux institutions et fondations culturelles qui comptent en Côte d’Ivoire. De toute cette débauche d’énergie, le résultat exposé hier mercredi fut bien maigre. Seulement, 1,5 million de FCFA recueillis.

Parmi les donateurs, figurent entre autres la députée Trazéré Célestine, Pr. Séri Bailly, Pr. ZiguiKoléa, général LagoDaléba, Georges Dougbo, Ginette Ross, la Fondation Balla Kéita. Tous se sont acquittés de 100 mille francs CFA. Seul Pr. Djédjé Mady, président du Conseil régional a misé 300 mille FCFA.
Autre nouvelle donnée, la contribution de l’épouse légale de Dickaël, restée à Paris et qui a pris en charge les frais de construction du caveau à hauteur de 2 millions de FCFA, comme contribution personnelle.

Pour finir, il a relevé que le défunt sera décoré le vendredi 12 août avant la levée du corps avec deux médailles : une du ministère de la Culture et de la Francophonie et une autre de la Grande chancellerie. La cérémonie a lieu ce vendredi à Ivosep de Treichville où le corps a été déposé le mardi 9 août après le règlement d’une facture de 2 millions de FCFA, payée par la famille, à la morgue du Pk 17 à Yopougon.

Et l’Etat dans tout ça?

Si la première veillée a été boudée par les artistes de renom, celle de mercredi a drainé une pléiade de musiciens et un public au-delà des estimations. Parmi les artistes qui ont joué,figuraient Séhia Luckson Padaud (président des artistes du centre-ouest), Pablo de Gokra, ZannKoya, Zirignon Dodo Lather, Adèle Lahoré, Bipomi Junior et bien d’autres.

Seuls Nahounou Paulin, JcJatys, DrigaGnaoré et Béni Bézi restés en France étaient absents. Le père LagoLiadé Emile, physiquement diminué mais la voix intacte, a rendu un dernier hommage à son fils à travers un Wiégou (une poésie) exaltant les mérites du fils arraché à son affection. La levée de corps suivie du transfert à Lagoguhé (Issia) vendredi à Ivosep est suivie de l’inhumation ce samedi 13 août 20016.
Comme quoi, l’Eta ne tient toujours pas ses promesses. Une constance!

Avec S. Debailly à Abidjan

Source:.ledebativoirien.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment