08192017Headline:

Showbiz :Interné depuis quelques semaines pour combattre son addiction / Le Burida au chevet de Petit Denis

Interné depuis quelques semaines pour combattre son addiction aux drogues, l’enfant terrible du zouglou, a reçu, le soutien de Sylvain Séri et Irène Vieira.

Le Bureau ivoirien du droit d’auteur (Burida) était au chevet de l’artiste Petit Dénis, en cure de désintoxication depuis trois semaines. Le vendredi 30 juin, en effet, le président du conseil d’administration (Pca), Sylvain Séri, accompagné de la directrice générale Irène Vieira ont rendu visite au chanteur zouglou interné au centre Cordon-vert de Côte d’Ivoire (Cover-CI) situé à Cocody Lycée technique, pour une addiction chronique aux drogues. Faut-il le rappeler, l’artiste n’en est pas à sa première hospitalisation pour son addiction.

Au regard de son aspect physique, toutefois, il incombe d‘affirmer que l’enfant terrible du zouglou va mieux, en comparaison à l’état de junkie en crise, amaigri et à la mine patibulaire qu’il affichait lorsque l’artiste Siro (alter ego de Yodé) et le producteur-manger Angelo Kabila l’y conduisaient. En témoigne, tout aussi, l’accueil chaleureux que Petit Denis, lui-même, a réservé à ses hôtes.

Arrivé au centre avec moins de 48 kilos, le chanteur a bonne mine. Il a récupéré 14 kilos et pèse 62 kilos. « Nous nous réjouissons de trouver Denco dans cet état, plus qu’en forme, très prolixe. Il n’est pas de retour, parce qu’il a toujours été là. Aujourd’hui, il a besoin de réaffirmation de l’importance qu’il a dans la société. Nous sommes venus lui démontrer notre attachement. Qu’il sache qu’il compte pour nous », a confié, un brin émue, la directrice générale du Burida.

Sans omettre de saluer l’action de Siro qui s’occupe de lui depuis qu’il est entré au centre. Quant à Petit Denis, il a fait cette profession de foi et d’engagement : « Personne ne m’a invité à venir ici. Un jour, j’ai dit à Abba Sylvain (Siro) que je suis fatigué de la drogue. Même s’ils ne me le disaient pas, je sentais que cela agaçait ceux qui étaient autour de moi. Je lui ai demandé s’il pouvait m’enfermer dans la maison pour que je ne touche plus à ça. Il a proposé d’aller à la Croix Bleue, j’ai refusé. C’est ainsi que nous sommes arrivés ici. Dieu a un plan pour chacun et moi je suis un chanceux ».

Diagnostic positif et album imminent !

Dr Djè Bi, spécialiste en addictologie, psychothérapeute, médecin holistique, thérapeute en charge du chanteur, a salué les efforts qu’il a fournis. Il s’est réjoui de son exemplarité qui lui a permis de vite se remettre. « C’est extraordinaire ce qu’il a réussi. Ce n’était pas évident parce qu’il était très enfoncé. Petit à petit avec le traitement on a pu obtenir une résilience aujourd’hui. Nous sommes à mi-parcours du traitement et le résultat est là », a-t-il apprécié. Petit Dénis promet qu’à sa sortie, il ira directement au studio pour l’enregistrement de son prochain album qui sortira à la mi-juillet.

REMI COULIBALY

.fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment