10222019Headline:

Tourisme et hôtellerie: La mutualisation sud/sud active, l’attractivité ivoirienne réaffirmée.

Entre audiences ministérielles, plénières, panels et rencontres B To B, le ministre Siandou Fofana, a effectué une mission fructueuse, du 7 au 9 février à Marrakech (Maroc).
C’est en véritable VRP (Vendeur-Représentant-Placier) que le ministre Siandou Fofana, du Tourisme et des Loisirs, s’est rendu du 7 au 9 février, à Marrakech (Maroc), à la faveur du 9e « Forum sur l’investissement Hôtelier en Afrique »(Fiha). Trois dividendes forts pertinents sont à retenir, à savoir les rencontres de haut niveau, en marge du forum en lui-même, l’intérêt des bailleurs pour le continent africain et l’intérêt croissant des investisseurs pour la destination ivoirienne. Le tout sous la matrice opératoire de la mutualisation des compétences et des ressources des pays africains et par ricochet, sud/sud.
C’est donc un ministre ivoirien du Tourisme et des Loisirs, accompagnés de ses collaborateurs qui ont pris part, avec un agenda plus que surbooké au Fiha dont le centre névralgique était le Mövenpick Hôtel Mansour Eddahbi, de la métropole marocaine de Marrakech, pôle touristique du Royaume chérifien. Des rencontres au sommet, l’on retient, avec un intérêt particulier, que Siandou Fofana a été reçu à déjeuner par le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Economie sociale et de l’Artisanat du Maroc « pour une séance de travail portant sur la coopération et la mutualisation des compétences et des moyens en vue de développer l’industrie touristique de la Côte d’Ivoire émergente. Et ce, sur le modèle marocain qui s’avère être une référence, à l’échelle internationale ». C’est du moins, ce que révèle le ministre ivoirien, opérant le bilan de cette audience. Bien plus, des esquisses d’érection d’un Fonds d’investissement ivoirien dans le domaine touristique, s’inspirant du modèle chérifien, ont été étudiées.
Pour piqûre de rappel, il importe de souligner que Siandou Fofana, y a été, en tant qu’invité d’honneur, et a explicité lors du Forum, le Plan stratégique national « Sublime Côte d’Ivoire », à l’échéance 2025 et qui doit contribuer à maintenir le cap d’un secteur touristique et hôtelier très actif, et l’un des piliers de l’émergence du pays. Avec, à la clé, les différents projets et circuits touristiques. Certes, structurants, cette vision, au dire du ministre, ne saurait être pérenne, si elle s’opère en autarcie. Ainsi, dans l’élan amorcé de la mutualisation des offres, au plan sud/sud, avec son homologue marocain, Sinadou Fofana a reçu, en audience, Mme Karine Cécilia Arissani, Directrice générale de l’Agence gabonaise du tourisme (Agatour), avec qui il a échangé sur les questions d’investissements et de financements innovants.
Quand les grands groupes hôteliers font la cour…
Justement, en marge du Forum, le premier responsable de l’écosystème touristique de la destination ivoirienne a échangé avec un pool de grands groupes hôteliers, déjà en phase d’exécution de projets en Côte d’Ivoire.
Ainsi, a-t-il reçu, Olivier Jacquin, Pdg du groupe Mangalis avec qui il a échangé sur les projets futurs de construction du Yass hôtel, dans la zone aéroportuaire, du Noom Assinie, du Seen Assinie, du Yass Plateau ainsi que les projets de développement touristique et hôtelier à l’intérieur du pays. Sur sa lancée, Siandou Fofana a eu une séance de travail avec les équipes du groupe Radisson et de Palmeraie sur leur projet de construction d’un Business-hôtel sur le site du Marché du Plateau…

suite de l’article sur abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment