11222017Headline:

VIDEO/ Le zouglouman Bloco crée une nouvelle chanson sur la mutinerie ,il crache du feu

Bloco reconnu comme l’un des talentueux chanteurs de Côte D’ivoire a ajouté une nouvelle corde à son arc musical. Le faiseur de zouglou contre toute attente vient de mettre sur le marché un single consacré uniquement à la mutinerie en côte d’ivoire. La galette musicale est baptisée “accord mutins-Ado”. Il est est accompagné dans la réalisation de l’œuvre par Soum bill, un autre grand nom du zouglou.

L’artiste Zouglou Bloco connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, vient de sortir un single intitulé « accord mutins-ouattara ». Cet album a été officiellement présenté au public  mardi.

L’ex membre du groupe « Les Salopards », dans son nouveau titre parle de plusieurs sujets comme le désespoir des populations, les promesses non tenues par le président de la république mais surtout la mutinerie en côte d’ivoire. « mon président on fait quoi, on va oû », tel est le refrain de cette bombe lâchée contre Ouattara.

Décidément ces artistes sont entrés dans la lutte épique contre ce qu’ils ont appelé l’injustice, la tyrannie et l’acquisition frauduleuses des ressources de la nation.

Blôco et Soum Bill ne sont pas passés par 4 chemins. Ils se sont directement adressés au président de la république ivoirienne sans langue de bois, à travers ce titre.

Bien que certaines de ces chansons se focalisent sur les questions d’ordre général sans trop être personnalisées, leur accroissement à cette allure est considéré comme une entrée spontanée dans la bataille engagée entre le système politique et son opposition.

Soum bill l’avait déjà dénoncé avec son nouvel album “Zougloumanity”,  ou il critique ouvertement dans son titre “Parle à mon Q.I” le président ivoirien. Selon lui, “qu’on entend mais qu’on écoute plus car la misère est violente”.

Soum Bill qui s’érige en voix des sans voix, s’inquiète d’une “dérive identitaire” et déplore entre autre le fait qu’ “On humilie les plus vulnérables à coups de bulldozers” et que “c’est toujours les mêmes qui mangent”.

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment