10212017Headline:

Voici comment le livre de Blé Goudé a été interdit en Côte d’Ivoire / la réaction de Blé Goudé

Ble goudé livre

Après avoir rapporté à son client l’interdiction de la commercialisation de son livre, Me Seri Zokou donne les impressions de son client. En effet, Blé Goudé dit ne “pas être surpris” par une telle décision. Il avoue cependant avoir espéré “le contraire de cette attitude”. Ce 15 Avril 2016, l’avocat de Blé Goudé s’est fait le porte parole auprès des membres de l’Union des journalistes ivoiriens de France et du Club du bureau de l’information africaine.

Me Séri Zokou a indiqué que l’ex-leader estudiantin était déçu de l’attitude des autorités de son pays. « Les distributeurs, de grands professionnels du domaine, qui avaient déjà des centaines de précommandes du livre, avaient passé les commandes en bonne et due forme et procédé officiellement à leur dédouanement (…) C’est par un sms d’un agent du ministère de l’Intérieur qu’on leur a demandé de ne pas vendre ce livre. Des gens qui se sont par la suite présentés comme des agents de ce ministère sont venus pour l’enlèvement des livres des rayons », a dit l’avocat, ajoutant qu’aucun document officiel ne formalise la décision d’interdiction. Pour ce qui pourrait en être les raisons, il dira qu’il revient au gouvernement de les donner. Toutefois, son client et lui ont leur petite idée sur les motivations de cette mesure d’interdiction. « Le livre met à mal toute la fabrication de l’ennemi Blé Goudé par le régime de M. Ouattara, et surtout le rôle central du ministre de l’Intérieur, M. Hamed Bakayoko.
Le livre parle de l’arrestation de Charles Blé Goudé et de la façon dont il s’est retrouvé en prison sans avocat, sans voir un juge pendant des semaines, et quand il est face à un juge, sans que ses avocats ne puissent  mettre en œuvre ses droits. Le livre met en évidence la détention de Charles Blé Goudé dans des lieux désaffectés, tel qu’une cuisine, tel qu’une pièce sans toiture où il est attaché et où il n’a rien à manger », a expliqué Me Séri Zokou. Il est revenu sur de nombreuses autres « révélations » contenues dans le livre, paru aux Editions du moment. « C’est toute la mécanique du mensonge qui est mise à bas dans ce livre (…) Nous pensons que tout ce que nous rapportons peut mettre mal à l’aise le ministre et ses méthodes, et aussi la faillite de ce ministre de la Sécurité au regard de ce qui s’est produit en Côte d’Ivoire et des actes qui ont frappé le pays. Voilà, je pense que c’est ce qui les dérange ou ce qui peut les déranger. Si c’est le contraire, qu’ils nous le disent. S’ils estiment que nous les avons diffamés, la voie est indiquée, c’est la justice. Le fait du prince ne peut servir de règle de droit dans un Etat civilisé », a soutenu le conseil de Charles Blé Goudé. A en croire l’avocat, la mesure d’interdiction du livre, fraîchement édité, ne restera pas sans suite. « Sachez que nous ne nous laisserons pas faire et que nous irons jusqu’au bout de tout ce qui est à notre disposition, en termes légal pour faire lever cette mesure parce qu’elle est inacceptable », a dit Me Séri Zokou. Non sans se réjouir de l’accueil réservé au livre dans plusieurs milieux, notamment africains et des médias. « Cela vaut plus que la vente des livres », a-t-il commenté. Il a fait savoir que le livre, « De l’enfer, je reviendrai » n’est pas une défiance à la Cpi, mais il vient « en réponse à la fabrication de l’ennemi Blé Goudé par la communauté internationale, par le procureur, par les adversaires en Côte d’Ivoire de Charles Blé Goudé et même dans une certaine mesure par ses adversaires internes dans son propre camp ». L’homme de loi a mentionné que Blé Goudé n’a pas tout dit de ce qu’il a vécu. « Il (Blé Goudé) sait beaucoup de choses. Il y a de quoi écrire une dizaine de livres, mais nous ne voulions pas susciter spécialement la polémique. Nous avons veillé à être vrai et à être juste surtout. Il ne s’agissait pas d’attaquer, d’insulter ou d’exposer », a-t-il dit, avant de conclure : « Le temps d’une autre prise de parole viendra ». « De l’enfer, je reviendrai », ce livre co-écrit par Blé Goudé et son avocat Séri Zokou, est sur le marché depuis le 24 mars 2016, date commémorative de l’an 2 du transfèrement de Blé Goudé à la Cour pénale Internationale.

avec L’inter 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment