10202021Headline:

Côte d’Ivoire : qui est réellement Patrick ACHI le nouveau premier ministre ivoirien ?

Le président ivoirien Alassane Ouattara a nommé ce vendredi 26 mars Patrick Achi, secrétaire général de la présidence ivoirienne, pour remplacer définitivement le défunt Premier ministre Hamed Bakayoko, décédé le 10 mars 2021 des suites d’un cancer.

Qui est réellement ce premier ministre dont parlent les ivoiriens depuis sa nomination?

À la tête du conseil régional de La Mé depuis 2013, il est nommé en 2017 secrétaire général de la présidence, sous le président Alassane Ouattara, puis en 2020 ministre d’État.

PARCOURS POLITIQUE

Patrick Achi est nommé ministre chargé des Infrastructures économiques en octobre 2000 dans le gouvernement Affi N’Guessan I. Il conserve son poste dans les gouvernements se succédant jusqu’en février 2010 (Affi N’Guessan II, III et IV, Diarra II, Konan Banny I, II, Soro I). Sous la présidence d’Alassane Ouattara, Patrick Achi revient au gouvernement (Soro III), au même poste, en avril 2011.
Il le conserve pendant plusieurs gouvernements successifs (Soro IV, Ahoussou-Kouadio, Kablan-Duncan IV et V).
En 2011, Patrick Achi est élu député. Il devient président du conseil régional de La Mé en 2013 et est réélu en 2019.
Proche du président Ouattara, il est nommé par celui-ci, en janvier 2017, secrétaire général de la présidence de la république.
Patrick Achi est membre du PDCI d’Henri Konan Bédié et travaille, en vain, à rapprocher Konan Bédié et le président Ouattara lors des tensions consécutives à la formation du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) en parti en 2018. En décembre 2018, avec Daniel Kablan Duncan et plusieurs ministres du PDCI, il forme le PDCI-Renaissance, un mouvement politique qui veut rester allié au RHDP d’Alassane Ouattara. En raison de cette scission, Patrick Achi est exclu temporairement du PDCI, tout comme Kablan Duncan, en avril 2019.
En juin, il rejoint le RHDP en tant que vice-président du parti.

Après le décès d’Amadou Gon Coulibaly en juillet 2020, Premier ministre et candidat du RHDP à l’élection présidentielle d’octobre 2020, Patrick Achi est mentionné comme candidat de remplacement possible.
À la suite de la désignation de Hamed Bakayoko comme Premier ministre en juillet 2020, il est nommé ministre d’État, en plus de sa fonction de secrétaire général de la présidence de la république.
Patrick Achi devient ainsi le troisième personnage du pouvoir, derrière le président et le Premier ministre.

Pendant la campagne présidentielle de 2020, il est désigné directeur national de campagne en charge du projet de société de la campagne du candidat du RHDP, Alassane Ouattara.
En février 2021, le Premier ministre Hamed Bakayoko est hospitalisé en France puis en Allemagne pour un cancer en phase terminale. Patrick Achi est élu député lors des élections législatives du 6 mars 2021.
Deux jours après le scrutin, le 8 mars, le président Ouattara nomme Patrick Achi comme Premier ministre à titre intérimaire.

■ Patrick Achi naît d’un père ivoirien et d’une mère bretonne
Il est titulaire d’une maîtrise de physique obtenue en 1979 à l’université de Cocody en Côte d’Ivoire, d’un diplôme d’ingénieur de l’École supérieure d’électricité et d’un master en management de l’université Stanford.

Carrière professionnelle

Avant de rejoindre l’administration publique, Patrick Achi travaille pendant 17 ans dans le secteur privé, à la fois comme entrepreneur et comme consultant en stratégie et en gestion.
Patrick Achi commence sa carrière en 1983 comme consultant chez Arthur Andersen dans leur bureau de Paris. En 1988, il est affecté au cabinet d’Abidjan en tant que directeur technique couvrant les divisions Conseils des pays francophones d’Afrique occidentale et centrale.
En 1992, il créé sa propre société de conseil, appelée Strategy & Management Consultants. En tant que conseiller du ministre des Finances, il contribue à la reforme du système de gestion des finances publiques de 1995 à 1997.
Entre 1997 et 1999, il est conseiller technique au ministère de l’Énergie et est chargé de la reforme du secteur des énergies. En 1999, Achi travaille à la réforme de la filière café-cacao au cabinet du premier ministre Seydou Diarra.

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles