12012022Headline:

Aboukro (Commune de Yamoussoukro) : Nanan Abou Konan II intronisé

Nanan Abou Konan II, est désormais le chef du paisible village d’Aboukro, dans la commune de Yamoussoukro (axe Yamoussoukro-Sinfra). Il a été intronisé le samedi 19 novembre dernier en présence des élus et cadres ainsi que du parrain Kouamé Dieudonné, Président de l’Association des ressortissants de Subiakro, Abakro et villages dépendants (Arsavd).

En présence de sa population sortie nombreuse, en ce jour festif, nanan Abou Konan II a reçu son arrêté de nomination en qualité de chef d’Aboukro des mains du Sous-préfet, Boti Bi Yao Hervé. Qui a fait connaître les droits et devoirs du chef, lisant l’arrêté « Que Dieu tout puissant qui établit lui-même les autorités vous donne sagesse, intelligence et les ressources nécessaires afin de vous permettre de bien accomplir votre mission et mériter ainsi la confiance placée en vous par votre communauté… », a-t-il indiqué avant de poursuivre par ces conseils « Sachez qu’à partir de ce jour vous n’êtes plus la même personne que vous étiez avant. A partir d’aujourd’hui vous n’appartenez plus seulement à vos enfants, à votre famille. Vous appartenez désormais à la population d’Aboukro dont vous devez veiller absolument aux intérêts. Vous devez rester digne et éviter de poser des actes qui peuvent vous discréditer. Votre comportement doit susciter le respect et honneur. Vous devez être à l’écoute de votre communauté et l’aider à résoudre ses problèmes. Vous devez rendre la justice en toute impartialité. »

Comme lui, Yaoura Konan Jonas, 2e adjoint au maire représentant, Kouacou Gnrangbé Kouadio Jean, s’est réjoui du respect de la Constitution traditionnelle qui a abouti à la désignation consensuelle du Chef Abou Konan II, de son vrai nom Konan Yao Armand. « Très chères populations d’Aboukro je voudrais me tourner vers vous à ce stade de mon propos pour tout d’abord vous féliciter et vous traduire toute l’admiration de notre chef à tous. Le Maire Kouacou Gnrangbé Jean se félicite pour ce choix concerté sur la base des critères requis pour sa désignation. Honneur aux grands électeurs qui ont respecté la constitution coutumière. En effet notre constitution n’est ni souple ni rigide, elle ne peut être modifiée ni adaptée. Ainsi son application exige la maitrise des faits et des qualités humaines. Chers parents, merci de continuer à accompagner notre chef, le soutenir et à vous mettre à sa disposition dans sa quête de mieux être et de développement de nos villages. »

Kouamé Dieudonné, président de l’Arsavd, accompagné des membres de son association s’est réjoui de l’honneur qui lui a été fait, par son choix comme parrain, avant « d’appeler de façon solennelle la population d’Aboukro dans son ensemble surtout à la notabilité et aux cadres d’apporter un soutien franc et sans faille à Nanan Abou Konan II qui travaillera j’en suis persuadé avec beaucoup d’abnégation pour la réussite de la mission que votre communauté villageoise et l’administration de notre pays lui ont confiée dans un environnement de cohésion, d’amour pour le développement économique participatif et social de ce village. » « Toutes les composantes de la population doivent être fortement impliquées dans la gestion des affaires du village. Ce travail revient à nanan Abou Konan II et à son conseil. () Je voudrais donc vous exhorter à créer un cadre permanent de concertation tant avec les membres de votre communauté d’origine qu’avec les autres communautés vivant ici à Aboukro pour une cohabitation pacifique afin de jouer pleinement le rôle d’interface et de facilitateur entre l’administration et la population. Que Dieu dans son infinie bonté préserve nos us et coutumes du moins le peu qui nous reste encore. Afin que comme le sage le dit tout en ayant nos têtes dans le modernisme, nous ayons aussi nos pieds dans la tradition. » C’est sur des notes de gaité, avec des artistes tradi-modernes que sous la pluie, les populations ont exprimé leur joie d’avoir un nouveau chef.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles