06232024Headline:

Célébration : La catégorie Dougbo Assoukrou commémore sa maturité

Il y a 38 ans, la catégorie Dougbo Assoukrou d’Adjamé a été initiée. Pour célébrer ces années de fatchué (en pays Tchaman qui signifie cérémonie initiatique), les membres de cette catégorie ont organisé le 13 mai 2023, une parade de danses guerrières.

Aidés par leurs cadets Bléssoué Assoukrou, la procession qui a duré plus d’une heure a commencé à l’entrée du village pour s’achever à la chefferie.

Quant aux femmes, elles étaient vêtues de leurs plus beaux apparats et entonnaient des chants dans une chorégraphie bien disciplinée.

Au cours de cette cérémonie, les membres de cette classe d’âge ont aussi rendu un hommage à leurs disparus. À en croire Emmanuel Loba, doyen de la catégorie Dougbo Assoukrou, plusieurs de leurs camarades sont décédés.

« À notre cérémonie initiatique en 1985, la catégorie comptait plus de 300 personnes. Nous sommes moins de 70 hommes et 100 femmes aujourd’hui », a-t-il fait savoir.

Lagouan clément, membre de cette catégorie, a remercié Dieu pour l’avoir gardé en vie pendant ses 38 ans.

Il faut souligner que cette célébration a été confiée au Seigneur à travers des cultes et des messes dans les églises catholique, protestante méthodistes unies et Harris du village.

Cette commémoration a été parrainée par le député-maire de Marcory, Aby Raoul, membre de la catégorie Dougbo Assoukrou d’Anoumabo.

La fête de génération est très importante dans la société Ébrié, car elle symbolise le passage d’une génération de l’adolescence à l’âge adulte. C’est après cette fête qu’on atteste qu’une personne est mature.

L’organisation prend en compte le genre (hommes et femmes) et est divisée en quatre générations qui portent les noms : Blessoué, Gnando, Dougbo et Tchagba.

Chaque génération comprend quatre classes d’âge, à savoir Djehou (aîné), Dogba (les puînés), Agban (les cadets) et Assoukrou (les benjamins). Le cycle entier de quatre générations dure soixante ans.

What Next?

Recent Articles