08202018Headline:

Affaire: DJ Arafat s’est prononcé sur la sortie d’A’Salfo qu’il juge d’inopportune…

DJ Arafat s’est prononcé sur la sortie d’A’Salfo qu’il juge d’inopportune. Beerus Sama ne comprend donc pas pourquoi pour une revendication qu’il estime légitime, le lead vocal de Magic System puisse se permettre de la commenter tentant de les faire passer pour des artistes qui ternissent l’image du pays.

À l’instar de S Kelly qui a fustigé les leçons d’A’Salfo parce que loin de le concerner, DJ Arafat a également boudé la réaction du lead vocal de Magic System. DJ Arafat qui a réagi dans une vidéo suite à celle du Gaou Magicien a estimé que c’est un problème propre au couper-décaler. « C’est un problème du couper-décaler », a-t-il précisé.

Pour Daïshikan, son différend avec Molare sur l’organisation du Prix international des musiques urbaines et du couper-décaler (primud) n’est pas un problème de personnes mais plutôt une lutte pour la revalorisation des cachets des acteurs du couper-décaler. « On dit qu’on en a ras-le-bol de nous faire voler », a-t-il signifié. Raison pour laquelle, il dit ne pas comprendre qu’A’Salfo puisse les accuser de ternir l’image du pays avec de telles revendications.

« Je me suis fabriqué tout seul donc le problème qui se passe avec Molare aujourd’hui, c’est qu’il s’est oublié et pour ça on va dire qu’on ternit l’image du pays, on s’est réveillés, c’est tout », s’est-il indigné avant de signifier à A’Salfo que c’est peine perdue, sa leçon. « Personnellement, ce combat je vais le mener jusqu’au bout », a-t-il clarifié.

Remerciant A’Salfo pour ses sages conseils à leur endroit, DJ Arafat lui a demandé de les laisser régler les problèmes propres à leur genre musical, le couper-décaler. « Grand frère, avec tout le respect que je te dois, c’est un combat du couper-décaler. Merci pour les conseils mais pardon laisse-nous dans notre affaire de couper-décaler », a-t-il averti.

DJ Arafat a également déploré l’inaction d’A’Salfo dans certains problèmes beaucoup plus urgents. Il a par ailleurs accusé son « grand frère » de n’avoir jamais fait une vidéo pour encourager ses œuvres. « Tu pouvais même faire une démo de mon Dosabado, ce que tu n’as pas fait », a décrié Beerus Sama. À l’en croire, les leçons d’A’Salfo ne serviront à rien parce qu’il continuera à revendiquer ses droits jusqu’à obtenir gain de cause.

« Ils ont trop mangé sur notre dos. Tant qu’on ne me fait pas manger, je vais continuer à crier », a-t-il prévenu avant d’inviter A’Salfo à l’aider au règlement de ses ennuis judiciaires. « Pardon, il faut m’aider un peu pour mon affaire de justice », a-t-il demandé.

Dimanche 22 juillet, A’Salfo demandait dans une vidéo à Arafat, Debordo Leekunfa, Kedjevara, Claire Bahi et Molare de calmer le jeu. « On ne peut pas utiliser les réseaux sociaux pour régler des comptes. On a nos téléphones. (…) Vous pouvez vous appeler entre vous pour régler vos problèmes et ça reste entre vous. Mais si vous devez à chaque petit problème venir sur les réseaux sociaux, faire une vidéo pour vous attaquer entre vous, je crois qu’à un moment donné ça risque de se retourner contre vous-mêmes », avait averti Salif Traoré. Puis d’ajouter : « Je ne veux pas me jouer les donneurs de leçons. Même moi en tant que grand-frère, je peux quand même vous interpeller sur ces faits. Je ne cherche pas à savoir où ce problème a démarré, qui a raison ou tort, parce que ça c’est votre linge sale vous pouvez le laver en famille. Mais ce que je veux, c’est que chacun essaie de mettre de l’eau dans son vin. Essayez de taire cette histoire parce que ce n’est pas joli. Vous exposez la Côte d’Ivoire », avait-il confié.

Esther Lignon

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment