03272017Headline:

Ange­lina Jolie, Jenni­fer Lopez, Kate Midd­le­ton… Une jour­na­liste revèle leur face cachée

-jolie-jennifer-lopez-kate-middleton

Ange­lina Jolie, Jenni­fer Lopez, Kate Midd­le­ton… Une jour­na­liste qui les a côtoyées balance sur leur face cachée

La jour­na­liste Sara Hammel a claqué la porte du maga­zine People il y a quelques semaines et elle vient de publier un ouvrage dans lequel elle relate tout ce qu’elle n’a pas pu écrire aupa­ra­vant, et c’est TRÈS crous­tillant.
Le maga­zine People évite géné­ra­le­ment d’écor­ner la répu­ta­tion des stars. Mais c’était sans comp­ter sur une ex-jour­na­liste du titre améri­cain, partie il y a quelques semaines avec pertes et fracas. Dans sa lettre de démis­sion, Sara Hammel a dénoncé le peu de consi­dé­ra­tion que le maga­zine accorde à ses rédac­teurs et elle en a profité pour annon­cer la sortie de ses mémoires, un recueil savou­reux d’anec­dotes glanées au cours de ses années passées à côtoyer les célé­bri­tés. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que cet ouvrage en dit long sur les coulisses du show-busi­ness. Dans ce livre inti­tulé Red Carpet Regret : Confes­sions of a cyni­cal jour­na­list (Regrets sur le tapis rouge : confes­sions d’une jour­na­liste cynique, en français), elle balance des secrets juteux sur nos amies les stars, comme le fait que Jenni­fer Lawrenceserait telle­ment imbue de sa personne qu’elle « daigne vous accor­der une réponse mais vous fait clai­re­ment comprendre qu’elle vous fait là la plus grande faveur qui soit de la part d’un être supé­rieur », rapporteCosmo­po­li­tan qui a eu accès aux écrits de la jour­na­liste.

Certaines stars, se sentant en confiance, n’au­raient pas hésité à dévoi­ler leur part d’hu­ma­nité. D’après Sara Hammel, Victo­ria Beck­ham est par exemple une femme « très drôle » bien loin d’avoir la grosse tête. À chaque fois que l’ex-jour­na­liste de People l’a féli­ci­tée sur sa bonne mine et sur son style impec­cable, l’épouse de David Beck­ham aurait décliné le compli­ment, mettant en avant le fait qu’elle avait eu quatre enfants. «Elle m’a dit que son ventre était comme du papier crépon », a révélé Sara Hammel. Loin d’avoir des abdos, Posh ferait toujours en sorte que son ventre reste bien caché. Une autre Britan­nique, Kate Midd­le­ton, se débrouille­rait pour que l’on ne remarque pas trop un détail qui la ferait complexer au plus haut point : selon Sara Hammel, la duchesse de Cambridge a la peau du visage très relâ­chée. Ce qui explique­rait pourquoi elle se montre si souriante en toutes circons­tances : « Même quand vous avez le senti­ment que l’oc­ca­sion ne s’y prête pas du tout, même quand vous ne voyez pas ce qu’il y a de si drôle, même quand les personnes autour d’elle n’ont pas l’air très joyeuses. Même quand elle regarde dans le vide, ou qu’elle grimpe des esca­liers. Même lors d’évé­ne­ments tragiques où il ne faut pas sourire, […] elle fait toujours remon­ter les commis­sures de ses lèvres vers le haut. » Un secret beauté qui parti­cipe peut-être de la popu­la­rité de Kate Midd­le­ton.

S’il y a une star que Sara Hammel ne peut pas piffrer, c’est proba­ble­ment Jenni­fer Lopez. Entre les deux femmes, les rela­tions sont très tendues : lors du mariage de Tom Cruise et Katie Holmes en 2006, la bomba latina et la jour­na­liste se sont croi­sées et ce fut élec­trique. La deuxième assure même avoir reçu un peu de salive sur le visage : «[Jenni­fer Lopez] se dépêche et en passant devant moi, elle m’a presque – enfin, je pense qu’elle l’a fait – craché dessus avec un “pss-fff-tsshh” arro­gant dans ma direc­tion. J’étais stupé­faite. Alors qu’elle s’éloigne tel un cygne, son célèbre fessier, dont je n’avais jamais réalisé qu’il était aussi peu ferme, ondule sous sa robe en soie rose bonbon. Pour moi, désor­mais, elle est aussi moche dedans que dehors. »

Et Sara Hammel en rajoute une couche sur Ange­lina Jolie, ce qui ne rassu­rera pas ses fans déjà inquiets : « Quand on la rencontre, elle paraît mala­di­ve­ment maigre, pas juste parce qu’il faut avoir l’air mince à l’écran, mais avec des épaules cise­lées comme des lames et des clavi­cules proémi­nentes, et elle a un maquillage étran­ge­ment pâle qui recouvre ce qui ressemble à des croûtes épar­pillées. En plus, elle parle lente­ment, ne vous regarde que très briè­ve­ment dans les yeux et elle ne crée pas vrai­ment de lien avec vous. » Vive­ment la suite…

voici.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment