07202018Headline:

Après sa réconciliation avec Debordo Leekunfa; Ce que dit Arafat DJ « Six ans de guerre, c’est terminé »

Après une première médiation menée par Christy B pour voir les deux icônes du couper-décaler se réconcilier et une sévère mise en garde d’Alpha Blondy, DJ Arafat et Debordo Leekunfa ont finalement compris la nécessité de se remettre ensemble. C’est à Paris en France que les deux ambassadeurs de la musique ivoirienne ont décidé d’enterrer six ans de ‘’guerre’’, de clashs et d’attaques.

Ils sont tous deux en Europe où ils mènent chacun une tournée européenne. Rien ne présageait qu’ils se rencontreraient pour s’asseoir à la même table pour se parler. Aucun des deux artistes n’avait d’ailleurs manifesté ce désir d’aller maintenant à la réconciliation. Même si des signes avant coureurs présageaient d’un tel rapprochement. Finalement, alors que leurs fans ne se doutaient de rien ou du moins ne s’attendaient à un tel scénario, DJ Arafat et Debordo dans en vidéo en direct depuis le Fouquet à Paris surprenaient ‘’magnans’’ et ‘’chinois’’ avec la nouvelle de leur réconciliation.

« On a décidé, Tanguy (Debordo) et moi, d’enterrer la hache de guerre. On a montré au pays que deux ennemis peuvent se réconcilier. Mais, on n’était pas vraiment ennemis. On n’est pas ennemi à la base. Mais, je ne veux pas rentrer dans les détails. Là, de la façon vous nous voyez-là, le couper-décaler est en paix. Ceux qui veulent être avec nous sont avec nous. Ceux qui ne sont pas avec nous ne sont pas avec nous. Mais, nous, on souhaite que tout le monde soit avec nous », a justifié Daïshakan.

Pour DJ Arafat, il était temps de mettre un terme à six ans de guerre entre son ancien compagnon et lui. « 6 ans de guerre pour de sales personnes qui nous ont mélangés. Désormais, c’est terminé », a-t-il reconnu. Et les deux chanteurs de signer un pacte de non agression. « Moi, je promets désormais que tant qu’il ne m’attaque plus, je ne l’attaque plus. D’ailleurs, je souhaite qu’on ne s’attaque plus. Cet esprit-là n’est pas bon. On a un esprit de rassembleur aujourd’hui pour faire avancer les choses. Toute personne qui va essayer de rentrer entre lui et moi va rester. Que tu sois femme, garçon, ami(e) de Debordo ou d’Arafat, c’est moi qui le gère maintenant. Lui et moi, on se gère maintenant. Personne ne va plus rentrer, parce que ce que je vais lui dire, il va m’écouter, et ce qu’il va me dire je vais l’écouter. On va se donner des idées », s’est convaincu DJ Arafat.

Selon Debordo, plus question de se laisser manipuler par de tierces personnes. Parce qu’à l’en croire, unis, ils vont porter haut le flambeau de la musique ivoirienne. « Désormais, ce n’est pas qu’on ne va pas se cogner la tête, c’est normal. On est des hommes, on peut avoir des antécédents, des collisions, mais après ce n’est pas dans un esprit malsain. Comprenez surtout çà. C’est la famille, c’est la Côte d’Ivoire qui gagne. Je demande aussi à certaines personnes de suivre cet exemple. Aux fanatiques, arrêtez de vouloir monter les esprits. Parce qu’il faut qu’on soit clair, vous ne pouvez pas nous diviser. S’il y a des personnes qui peuvent nous diviser, c’est nous-mêmes, et c’est nous deux », a-t-il mis en garde.

La guéguerre DJ Arafat-Debordo Leekunfa vieille de six ans a commencé avec leur duo qui a accouché du single à succès « Kpangô ». Depuis, les deux artistes ont vu leurs chemins séparés. Chacun voulant prouver à l’autre qu’il reste le ‘’maître’’ du couper-décaler, ils se sont investis dans des clashs destructifs. La conséquence de cette situation a été l’arme à feu que Debordo Leekunfa a porté sur la tempe de DJ Arafat. À la suite de cette situation, leurs relations se sont sévèrement dégradées. Débouchant sur des positions tranchées de part et d’autre. Depuis le lundi 02 juillet, DJ Arafat et Debordo Leekunfa ont décidé de fumer le calumet de la paix.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment