08212018Headline:

Billy Billy prend position contre Tiken Jah

Près d’un mois après la dernière sortie de Tiken Jah à charge contre le pouvoir Alassane Ouattara, Billy Billy se dit solidaire de son aîné. Pour le rappeur, Tiken Jah mène le bon combat, celui dénué de toutes casquettes politiques.

Dans une lettre ouverte à son aîné Tiken Jah publiée sur sa page Facebook, Billy Billy tente de remonter le moral au reggaeman ivoirien sévèrement critiqué par des partisans de Ouattara après sa dernière sortie à charge contre le pouvoir. Le rappeur ivoirien résidant en France dit avoir souffert de la même situation vécue par Tiken Jah alors qu’il dénonçait simplement les tares de la société à travers ses chansons.

À lire cet article : Débats sur le parti unifié : Tiken Jah dénonce un mariage forcé et interpelle Bédié et Ouattara sur les risques

« Vieux père Tiken Jah, on dit qu’on est pro-Ado et suiveurs de Ouattara parce qu’hier on a dénoncé les tares de la société à travers nos chansons “le pays va mal”, “Bété a réussi”, “Récitation” etc.. sous le régime Gbagbo », s‘est-il indigné avant de dévoiler qu’il n’a jamais pris de carte de militant pour un quelconque parti politique en Côte d’Ivoire. « Depuis quand on a pris nos cartes de militant d’un parti politique? En tout cas, je ne m’en souviens pas », a-t-il clarifié.

Selon Billy Billy, critiquer un régime ne fait pas de soi un militant de l’opposition. « Chanter pour critiquer Gbagbo fait-il de nous des pro-Ado ou vice versa ? », s’est-il interrogé. Et de dévoiler que tout comme hier, lui et Tiken Jah critiquaient le régime Gbagbo, c’est ce qu’ils essaient de faire depuis l’accession de Ouattara au pouvoir dans leurs compositions respectives. « Aujourd’hui, à travers nos chansons respectives “Le Recommandé”, “La lettre au président” et “3ième dose”, nous critiquons durement le régime Ouattara et nous sommes acclamés par certains pro-Gbagbo qui s’y retrouvent. Cela fait-il de nous des Pro-Gbagbo ? », a-t-il confié.

Lire aussi : Sénatoriales, 3è mandat de Ouattara/ Tiken Jah dit non et non: «Ouattara nous trouvera sur son chemin si…»

Billy Billy estime donc que critiquer un pouvoir en place ne doit pas faire penser que l’artiste a pris position pour un camp. « Un jour, ils comprendront qu’on est ni pro-Ado, ni pro-Gbagbo, ni pro-Bédié mais plutôt pour la Côte d’Ivoire et l’Afrique toute entière. Un jour… », a soutenu le rappeur. Toutefois, Billy Billy n’est pour autant pas déçu des préjugés à son endroit car convaincu de mener le combat de la dénonciation et de l’éveil des consciences.

À lire aussi cet article : Showbiz : Billy Billy entendu par la gendarmerie de Yopougon aujourd’hui

« La vérité c’est qu’on savait déjà à quoi s’attendre en s’engageant dans la dénonciation musicale et l’éveil des consciences. On a décidé d’être engagé, tels des sacrifiés de la nation en n’optant pas pour la musique dansante ou des bruits de casseroles qui endorment le peuple. C’est un combat qui a un prix. Voilà pourquoi nous acceptons les injures, les calomnies et même le manque de respect à notre égard. Vieux père Tiken Jah, ce qui me réjouit c’est que notre musique résiste au temps et est toujours d’actualité, signe que la Côte d’Ivoire et l’Afrique ont plus que jamais besoin des coqs éveilleurs de conscience pour son indépendance vraie », a-t-il conclu sa lettre de soutien à Tiken Jah.

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

linfodrom.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment