06022020Headline:

Confinement : Vegedream redonne le sourire à Mathieu Koffi Amani dit Ramatoulaye DJ

Mathieu Koffi Amani dit Ramatoulaye DJ confiné pour cause de coronavirus, ne mourra pas de faim en France. Ce vendredi 17 avril 2020, un jour après son cri de cœur, une famille lui porte des vivres en attendant la réaction certaine des autorités ivoiriennes. Dans une vidéo depuis la France, il apprécie le geste des bienfaiteurs à sa juste valeur.

« Aaaahhh, voilà tout ce qu’on m’a envoyé pour le moment. Vraiment, je rends gloire à Dieu. La maman est venue me faire plaisir avec son frère. Vraiment merci beaucoup. Ça fait plaisir, je vais avoir un peu le sourire sinon ce n’est pas bon dèh », a souligné, l’artiste humoriste avec un rire moqueur. Ces emplettes dureront combien temps ? Pour l’heure Ramatoulaye doit se contenter de ce don et espérer avoir une réponse favorable de la part des dirigeants de son pays.

« Je demande pardon aux gouvernants de la Côte d’Ivoire, de mettre un avion à la disposition des ressortissants ivoiriens afin qu’il vienne nous chercher comme le font d’autres pays… Monsieur le Président de la République, papa Amadou Gon, maman Kandia, ministre de la culture, préfet d’Abidjan, Burida… pitié. Pardonnez, venez nous chercher car ça ne va plus. Je n’ai plus d’argent. Je veux vraiment entrer dans mon pays pour y être confiné. Grace à Dieu je ne fais pas la maladie », a-t-il suggéré la gorge nouée.

RAMATOULAYE DJ NE MOURRA PAS DE FAIM EN FRANCE.
Notons que l’artiste s’est retrouvé en France pour une série de spectacles annulées à cause de la pandémie invisible. Depuis lors, il n’a pas pu regagner son pays avant la suspension des vols commerciaux en direction d’Abidjan. Précisons que la France fait partie des pays durement frappés par cette pandémie à Coronavirus avec plus de 13 000 personnes mortes depuis le début de la maladie.

Quelles sont les mesures sociales prises par le gouvernement d’Amadou Gon Coulibaly pour venir en aide aux Ivoiriens de la diaspora ? Il sera difficile de répondre à cette question. Surtout après le confinement raté de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS).Celui-ci pourrait se trouver dans un dilemme.

Avec Afriksoir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles