08082020Headline:

Coronavirus : Qui est le Dr Valentin Agon, inventeur de l’Apivirine contre le Coronavirus

Le docteur Valentin Agon, inventeur de l’Apivirine un médicament récemment annoncé efficace contre le Coronavirus par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation du Burkina Faso est un chercheur chevronné de nationalité Béninoise.

Il est le Directeur général (DG) d’Api-Benin industrie pharmaceutique qui produit des médicaments phyto au Benin. Par ailleurs, DG de Api-Pharma l’institut universitaire de recherche et de développement en santé et en industrie. En effet, alors que l’utilisation de la chloroquine préconisée par le professeur Didier Raoult de l’Institut de Marseille, comme traitement contre le Coronavirus fait polémique dans le monde scientifique, un génie africain de nationalité béninoise expérimente avec succès le médicament Apivirine sur des patients testés positifs au Burkina et au Bénin.

Le Dr Valentin Agon semble ne pas être un opportuniste. Il a déjà fait ses preuves en glanant plusieurs prix dont l’un des plus remarquables est celui du Prix de l’innovation pour l’Afrique (PIA) en 2016 à Gaborone, la capitale du Botswana. Avec son médicament, “Api Palu”, un antipaludique une rondelette somme de 100 000 $, soit environ 50 millions de F CFA lui avait été remise pour l’encourager au cours de la 5è édition de PIA.

Ce champion africain est docteur en médecine douce (option phytothérapie au CMDQ Canada). Valentin Agon a devancé ainsi 9 autres finalistes parmi lesquels 4 Sud-Africains, 3 Nigérians, 1 Kényan et 1 Égyptien. Son produit “Api Palu“ est un médicament antipaludique développé à partir d’extraits de plantes naturelles. Il est beaucoup moins coûteux que les médicaments paludiques disponibles et possède un effet inhibiteur sur les souches 3D7 du plasmodium falciparum, l’agent à l’origine de paludisme.

Ce produit est commercialisé entre autres, au Bénin, au Burkina Faso, Togo, RCA et Tchad Son exploit avec Apivirine pour lutter contre le Covid-19 n’étonne guère. Ainsi, selon le professeur Alkassoum Maiga, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation du Burkina Faso annonçait que certains malades confirmés de Covid-19 ont eu des résultats satisfaisants après l’usage de l’Apivirine.

« Certains malades confirmés de Covid-19 ont déjà eu recours avec succès à Apivirine durant leur maladie. Ils ont tout de suite obtenu l’amélioration de leur état de santé allant de l’amendement rapide des symptômes à la négativité du test de dépistage de coronavirus après traitement », a déclaré Alkassoum Maiga après avoir testé le produit sur des patients.

A en croire le DG d’API Bénin, Dr Valentin Agon la concentration moléculaire du produit a été renforcée afin de lutter véritablement contre le Covid-19 qui fait peur au monde entier. Selon l’auteur de Apivirine, les discussions évoluent très bien entre les autorités Burkinabé et celles du Bénin pour la vulgarisation dudit traitement. « Soyez fiers, soyez tranquilles et vous verrez les résultats bientôt », a rassuré Valentin Agon.

Ce génie Béninois est un exemple à suivre de prêt et à encourager. La Côte d’Ivoire d’Alassane Ouattara va donc se tourner vers cette solution d’Apivirine ? En pareille circonstance aucune voie n’est à écarter. Il faut mentionner que la Côte d’Ivoire compte à ce jour du 29 mars 2020, 140 cas de malades de Covid-19 confirmés selon le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique (MSHP).

afriksoir.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles