03282017Headline:

Coups de poignard sur son copain Thomas Vergara: le verdict /Nabilla condamnée,elle repart en prison pour…

nabilla-thomas

La candidate de télé-réalité Nabilla Benattia a été condamnée le jeudi à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nanterre. Elle répondait de “violences aggravées” sur son compagnon Thomas Vergara en 2014. Elle été accusée de l’avoir blessé à coups de couteau.

Nabilla a été condamnée à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nanterre ce jeudi. Le procureur de la République avait requis une peine de trois ans d’emprisonnement dont huit mois ferme à l’encontre de la candidate de télé-réalité. Une peine assortie d’une obligation de soins psychologiques. La starlette comparaissait pour “violences volontaires aggravées” sur son compagnon, Thomas Vergara.

La peine réclamée par le procureur, “tout en ne compromettant pas sa socialisation actuelle”, était censée “la dissuader de récidiver”. Le procureur avait cependant demandé que ce qui lui restait de prison ferme (six mois environ, après les six semaines passées en détention provisoire) soit “aménagé” en dehors d’une prison. Nabilla ne devrait donc pas retourner sous les verrous.

A sa sortie de la salle d’audience, elle s’est dite “sereine” et prête à “partir sur de nouvelles bases”. Elle a également remercié la justice “pour avoir fait son travail correctement”.

Lunettes noires, mèches blondes et téléphone portable rose à la main, Nabilla Benattia est arrivée ce jeudi matin par une porte dérobée du tribunal correctionnel de de Nanterre pour le début de son procès, devant une vingtaine de photographes.

Nabilla a donc été reconnue coupable d’avoir poignardé Thomas Vergara le 6 novembre 2014, dans un appart-hôtel de Boulogne Billancourt (Hauts-de-Seine). Vergara, lui aussi issu d’une émission de télé-réalité, avait été gravement blessé au thorax avec un couteau. La jeune starlette devait aussi s’expliquer sur des faits survenus quelques mois plus tôt, en août 2014 : Thomas Vergara avait été blessé au dos par un couteau, mais avait assuré être tombé sur ce couteau.

Contrôle judiciaire

“Mon intention n’était pas de faire du mal, mais de mettre fin à une crise et dire stop” a déclaré Nabilla au début de son procès, affirmant vouloir “s’exprimer sur tout”. Elle avait dans un premier temps été mise en examen pour “tentative de meurtre”, puis ce chef d’accusation avait été requalifié en “violences volontaires aggravées”.

La Franco-Suisse de 24 ans comparaît libre sous contrôle judiciaire, après avoir passé près de six semaines en détention provisoire. Son contrôle judiciaire lui interdisait à la fois de quitter la France et de revoir son compagnon, mais elle a dérogé à ces contraintes à plusieurs reprises, s’en amusant même sur les réseaux sociaux. La décision du tribunal devrait être connue dans la journée de jeudi.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment