08172017Headline:

Drame sur tapis rouge : le face à face Jennifer Aniston et Angelina Jolie

E-PRESS PHOTO.COMLe 15 janvier 2015 restera gravé dans la mémoire de Jennifer Aniston comme une bien mauvaise journée. Après la déception de ne pas faire partie des actrices plébiscitées par les Oscars, Jennifer Aniston a du faire bonne figure à la soirée des Critics Choice Awards.Parée de son plus bel atout, sa poitrine fièrement exhibée dans un costume rouge vif masculin-féminin de chez Gucci, l’actrice de 45 ans a eu la mauvaise surprise d’y croiser sa grande rivale, Angelina Jolie avant de finir grande perdante de la soirée, le jury ayant préféré le talent de Julianne Moore au sien. C’est la première fois en six ans (depuis les Oscars en 2009), qu’Hollywood ose inviter les deux rivales amoureuses, Jennifer Aniston et Angelina Jolie, au même événement. Veillant à bien séparer les deux actrices pour éviter un face à face dévastateur, les Critics Choice Awards n’ont pu se résigner à snober l’une des deux au prix cependant d’une organisation et d’une stratégie quasi militaires : timing calculé, plan de table complexe.Placées chacune aux extrémités du Hollywood Palladium, qui accueillait la vingtième cérémonie de cette grande soirée du septième art, Jennifer Aniston et Angelina Jolie n’ont crée aucune esclandre veillant à n’échanger aucun regard tout au long de la soirée.Visiblement émue à l’annonce de la victoire de Julianne Moore, pour Still Alice, Jennifer Aniston n’a pu s’empêcher de verser une larme de déception. Petite consolation pour l’actrice de Friends, Angelina Jolie est elle aussi repartie bredouille de la soirée. Nommée dans la catégorie Meilleur Réalisateur, pour son film de guerre sur fond de parcours héroïque – Invincible (actuellement au cinéma)- , les Critics Choice Awards ont préféré Richard Linklater et son Boyhood. Retrouvez Jennifer Aniston bien moins apprêtée, même défigurée et dépressive, dans l’acclamé mais snobé Cake, au cinéma le 8 avril 2015.L’histoire de Cake : Une femme se fascine pour (…) Lire la suite de l’article sur premiere.fr

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment