12142018Headline:

Football: Après la suspension de l’ancien champion de Sénégal 92, les langues se délient; Le désir de nuire coûte que coûte à Alain Gouaméné révélé.

« Il n’avait jamais caché son intention d’avoir la peau d’Alain Gouamené par tous les moyens» lit-on dans le quotidien d’Abidjan. A en croire ce journal ivoirien, c’est depuis 2005 que les relations entre Alain Gouamené et Sidy Diallo se sont déteriorées.

Les raisons : l’actuel président de la Fif ( Fédération ivoirienne de football) voulait avoir la main mise totale sur les joueurs de la sélection à l’époque et acceptait difficilement la présence d’Alain Gouaméné dans le groupe. Au fil du temps, les relations se sont dégradées davantage au point où ces deux hommes ne se parlaient plus. Ce qui poussait Sidy Diallo à demander à Jacques Anouma, ex-président de la Fif, de renvoyer Alain Gouaméné. Chose à laquelle l’ancien président n’a pas cédé parce que les motifs évoqués par Sidy Diallo n’étaient pas valables. Et pour montrer son désaccord avec Alain, Sidy va plus loin en recrutant un entraîneur (expatrier) de gardiens de but, Michel Dussuyer, pour jouer le rôle d’Alain Gouaméné, et ce, à l’insu de Jacques Anouma. Une décision qui aurait mis Jacques Anouma à l’époque dans une grosse colère. Mais, pour ne pas froisser les relations avec son vice-président chargé des équipes nationales, Sidy Diallo, Jacques Anouma a laissé faire les choses.

L’arrivée à la tête de la Fif de Sidy Diallo en 2011 est donc le bon moment pour briser, à jamais, le champion du Sénégal 92. « Tant que je serai le président de la Fif, tu n’entraîneras jamais une sélection nationale» aurait laissé entendre le nouveau chef de la maison de verres de Treichville à son arrivée. Des déclarations qui n’ont pas empêché Alain Gouaméné d’exercer l’autre aspect de son boulot. C’est à dire, formateur à la Direction Technique Nationale (DTN) et de recevoir mensuellement son salaire. Toujours dans sa logique de détruire son ennemi, l’actuel président de la Fif a par la suite rompu son contrat sans préavis. Comme motif évoqué, Sidy Diallo avait annoncé qu’Alain Gouaméné était payé à ne rien faire. Une affaire qui continue son court à la justice ivoirienne, selon le quotidien d’Abidjan du jeudi 22 novembre 2018.

C’est dans cette atmosphère qu’est survenue la grave crise entre une bonne partie des clubs (réunis au sein du GX) et la Fif. En tant que président des anciens footballeurs de Côte d’Ivoire, Alain Gouaméné fait partie des contestataires. Il faut dire que cette grande sanction infligée à Alain Gouaméné après son histoire avec Sory Diabaté, vice-président de la Fif, était la suite vu logique de tous les antécédents entre lui et Sidy Diallo.

Mélèdje Tresore

lequotidien.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment