12112017Headline:

GUÉRISON DES COEURS

Jésus est venu guérir les cœurs brisés.

Lecture : Ésaïe 61:1-3

J’ai été profondément touchée par une prophétie donnée lors d’un culte. Le Seigneur disait : « J’ai vu ton cœur brisé. Ce cœur qui est déchiré en plusieurs morceaux, je veux le guérir ».Oh ! Le baume extraordinaire de l’amour de notre Seigneur. Il est là à chaque instant et nous suit pas à pas.

Peut-être es-tu quelqu’un qui s’est éloigné du divin berger. Je peux alors te dire qu’aujourd’hui encore, Jésus ne t’abandonne pas. Les gens qui nous entourent sont difficiles, très durs, aptes à juger. Mais Jésus est celui qui veut relever la brebis qui est tombée. Il désire lui donner les meilleurs soins et recoller les morceaux de son cœur, de ton cœur.

Tu es peut-être allée très loin dans le péché, mais il y a une solution dans le Seigneur, car il dit : « Venez à moi, vous qui êtes chargés, et je vous donnerai du repos » (Matthieu 11:28). Jamais, le Seigneur n’a repoussé celui ou celle qui souffrait. Les pharisiens l’observaient, mais Jésus connaissait leurs cœurs, et souvent, il a frémi au dedans de lui-même.

Aujourd’hui, dans nos églises, il y a beaucoup de cœurs brisés, et souvent, nous ne prenons pas le temps d’écouter ceux qui ont été meurtris. Les blessures sont souvent soignées succinctement, et nous voyons des hommes et des femmes écrasés par le poids de leurs fautes, de leurs drames, sans aucun espoir d’être relevés. Je veux te dire aujourd’hui qu’il y a un espoir pour toi. Jésus veut sécher tes larmes, et soigner ta souffrance. Peut-être devras-tu lutter. Peut-être devras-tu pardonner. Mais il te donnera la victoire, si tu laisses le Saint Esprit te guérir. Ce n’est pas un activisme effréné qui t’apportera la guérison, mais seulement la main bénie de ton sauveur.

Peut-être es-tu une jeune femme abandonnée par son mari. Ta souffrance est grande, mais il y a un espoir pour ta vie. « Je connais les projets que j’ai formés pour vous, projets de bonheur et non de malheur » (Jérémie 29:11).

Es-tu une maman au cœur brisé parce qu’elle a déposé son enfant en terre ? Ton cœur saigne, mais Jésus est le consolateur. Il essuie tes larmes et te donne la paix.

Es-tu rejetée par les tiens, les circonstances de la vie ? Es-tu sans travail, sans espoir pour demain ? Jésus a dit « Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus » (Luc12:22). Le mot « impossible » doit disparaître de ton vocabulaire. Ton Dieu est grand, tout puissant.

Es-tu une personne âgée, malade, privée du compagnon de toute une vie ? Dieu est celui qui te dit « L’Éternel marchera lui-même devant toi, il sera lui-même avec toi, il ne te délaissera pas, il ne t’abandonnera pas ; ne crains pas et ne t’effraie pas » (Deutéronome 31:8).

J’ai en mémoire, le témoignage d’une jeune asiatique. Elle venait de perdre son mari. Alors qu’elle recevait, comme c’est l’usage, sa famille après les obsèques, les larmes coulaient sur son visage. Tout à coup, le Saint Esprit lui a parlé. Elle a distinctement entendu sa voix lui dire « Je ne te laisserai pas, je ne t’abandonnerai pas. Je serai un époux pour toi, et un père aimant pour ton enfant désormais sans père terrestre » Oh ! Les grandeurs du Seigneur « Si tu traverses les eaux, je serai avec toi, et les fleuves, ils ne te submergeront pas » (Ésaïe 43:2).

J’ai déjà écrit des textes sur les pleurs, sur les peines. Il est vrai que nous rencontrons de plus en plus de gens dont la vie a été brisée. Si nous sommes de véritables chrétiens, demandons au Seigneur la véritable compassion qui vient du cœur de Dieu pour aider notre prochain. Pleurons avec ceux qui pleurent. Réjouissons nous avec ceux qui se réjouissent. Accompagnons ceux que nous rencontrons, et apprenons à les écouter. Notre vie doit être comme celle du Seigneur. Si nous sommes attachés au cep, nos vies porteront des fruits réels pour les autres.

J’admire de tout mon cœur des gens comme l’abbé Pierre, sœur Térésa et tous ceux qui, dans l’ombre quelquefois, font tout pour aider leur prochain.

On raconte, par exemple, l’histoire de cette vieille chrétienne qui vivait dans un coin reculé des États Unis. Personne n’a jamais raconté les bonnes actions qu’elle faisait. Elle avait pour voisine une femme divorcée qui devait travailler dur pour pouvoir élever ses sept garçons (que de situations semblables de nos jours). Tous les soirs, avec persévérance, cette grand mère chrétienne surveillait les sept enfants en préparant le repas pour la famille. Quel bonheur pour son Maître Jésus. Elle a fait quelque chose de grand pour le royaume des cieux. « Voici sur qui je porterai mes regards : sur celui qui souffre et qui a l’esprit abattu, sur celui qui craint ma parole » (Ésaïe 66:2).

Bien sûr, cette liste de souffrances est tellement incomplète, mais j’ai senti dans mon cœur l’action du Saint Esprit pour apporter la consolation à quelqu’un.

Es-tu cette personne ? Alors reprends courage et tourne les regards vers celui qui t’a tant aimé, vers celui qui est l’Amour.

Danièle Roger
topchretien.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment