10262020Headline:

Johnny Hallyday : “Les français sont des assistés”

²

Johnny Hallyday et Nicolas Sarkozy sont deux amis de longue date qui se sont toujours soutenus mutuellement. Mais dans une récente interview accordée au Point le rockeur ne s’est pas privé de faire part de sa déception quant à la politique menée par l’ancien président en lice pour reprendre la tête de l’UMP.
En peine promotion de son nouvel album « Rester Vivant », Johnny Hallyday s’est laissé aller à quelques confessions politiques dans le magazine Le Point. Celui qui n’a jamais caché son grand soutien à Nicolas Sarkozy aurait quelque peu changé d’avis. Ce n’est pas François Hollande qui l’aurait convaincu, mais plutôt l’homme politique qu’est devenu l’ancien président depuis la fin de son propre mandat en 2012. « Je ne crois plus trop en Sarkozy, explique-t-il. Comme beaucoup de gens, il m’a déçu. Il ne propose rien de nouveau ».
Mais Johnny n’est pas plus optimiste en ce qui concerne la politique française en général. « C’est quelqu’un que j’aime beaucoup personnellement mais je ne crois pas en la politique d’aujourd’hui. Il faudrait que quelqu’un arrive… Pompidou était formidable ! », ajoute-t-il. En clair : personne ne trouve grâce à ses yeux. Une confession qui peut surprendre tant l’homme politique et le chanteur sont proches. C’est Nicolas Sarkozy, alors maire de Neuilly qui marie Johnny et Laeticia en 1996. Et pendant sa première campagne présidentielle en 2007, ce dernier n’hésite pas à l’accompagner dans certains de ces déplacements.

« LES FRANÇAIS SONT ASSISTÉS »

Johnny Hallyday et Laeticia étaient d’ailleurs présents au restaurant Fouquet’s pour célébrer la victoire du président le soir de l’élection en 2007. Mais déjà en 2011, Johnny ne se privait pas de faire part de ses doutes quant à la politique menée par son ami. Lors d’une interview accordée au Parisien à l’époque, il expliquait ne pas savoir pour qui voter en 2012, et qu’il « le fera pour le bien de la France et non par amitié ». La France justement, le chanteur l’a quitté avec sa famille il y a déjà plusieurs années pour aller vivre aux Etats-Unis et explique pourquoi. En cause : une mentalité que le rockeur serait loin de partager.

« C’est sûr que je vois la différence quand je reviens à Paris, explique-t-il. Aux États-Unis, ils ont la même crise que chez nous et dans le monde entier, mais ils s’en sortent, ils ne se plaignent pas toute la journée, les Américains, dit-il au Point. Il faut s’en sortir, alors ils bossent. Ici, on a l’impression d’être assisté : on ne bosse pas, on fait les 35 heures, on fait des manifs, la grève… je trouve ça désolant. (…) Ici, c’est mal vu d’avoir une belle voiture, alors on a voiture de location ». Une situation « stressante » même si ce dernier déclare « adorer » son pays.

Si Johnny a encore deux ans pour se décider avant la prochaine présidentielle, et de savoir si oui ou non il sera de nouveau amené à voter pour Nicolas Sarkozy, le chanteur reste dans tous les cas optimiste sur l’avenir des Français. « Je pense que les Français ont raison d’être déprimés, mais je ne pense pas que ce soit catastrophique. Ça va s’arranger un jour. Pour moi, c’est un des plus beaux pays au monde, les Français sont un peuple merveilleux. On mérite de s’en sortir », conclut-il.

Par Non Stop People TV

Comments

comments

What Next?

Recent Articles