12092022Headline:

Les rappeurs Drake et 21 Savage poursuivis en justice

Les deux artistes ont créé une fausse couverture de magazine et ont même remercié le réalisateur de les avoir sortis. ‘Vogue’ leur demande quatre millions d’euros.Le populaire magazine de mode Vogue a porté plainte contre les rappeurs Drake et 21 Savage suite à la stratégie promotionnelle utilisée par les deux artistes pour sortir leur dernier album Her Loss. L’éditeur, Condé Nast, réclame quatre millions d’euros à chacun pour les dommages qu’ils ont pu causer.Les événements dénoncés se sont déroulés fin octobre. Les musiciens, pour promouvoir leur album, ont monté une image comme s’il s’agissait de la couverture du magazine et l’ont même postée sur leurs réseaux sociaux, remerciant le réalisateur de les avoir prises en compte.

«Mon frère et moi demain dans les kiosques. Merci, Vogue et Anna Wintour pour l’amour et le soutien en ce moment historique», a écrit le Canadien dans un message qui peut coûter cher et dont il n’y a aucune trace sur son profil.En fait, ils ont même créé un faux numéro du magazine qu’ils ont distribué dans les rues de villes comme Miami ou Los Angeles. Cependant, ce n’était pas la seule farce pendant la campagne, car ils ont également annoncé un concert sur la radio publique américaine (NPR) et une interview avec Howard Stern qui n’était pas non plus vraie.

Les arguments de ‘Vogue’
La situation n’a rien fait grâce à Vogue, qui a donc mis toute sa machinerie judiciaire en marche pour tenter d’amener les chanteurs à éliminer toutes les références à leur magazine qui se trouvaient sur leurs réseaux sociaux. En outre, ils ont également demandé une déclaration commune précisant que les copies publiées étaient fausses.La poursuite, qui a été déposée lundi dernier à Manhattan, exige le paiement de quatre millions de dollars ou, à défaut, le triple des bénéfices tirés de l’album. «Rien n’a été autorisé par Condé Nast», lit-on dans le texte légal.

L’entreprise, selon des informations publiées par l’agence Reuters, estime l’envergure de la promotion à 135 millions de personnes selon les followers que les deux rappeurs ont sur leurs réseaux sociaux.

La réaction de l’environnement des artistes
Aucun des deux rappeurs n’a fait de déclaration publique, que ce soit personnellement ou sur leurs réseaux sociaux, au sujet de la plainte déposée par le magazine. Pourtant, deux médias américains comme TMZ et PageSix, citant des sources proches de Drake, affirment qu’«il n’est pas inquiet».

«Son équipe est surprise et confuse par le procès, car de nombreuses autres organisations, telles que Howard Stern et la série Tiny Desk de NPR, ont joyeusement sauté dessus et se sont amusées», déclare TMZ.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles