09222018Headline:

Miss CI 2018: Sévèrement critiquée le message émouvant du Comité Miss Bouaké à Suy Fatem

La première grande sortie sur Bouaké de Suy Fatem, Miss CI 2018 où elle avait été sacrée Miss Gbêkê 2018 a été sévèrement critiquée. Sa trop grande simplicité, son manque de prestance et sa tenue n’ont pas été du goût de bon nombre d’ivoiriens qui n’ont pas manqué d’exprimer leur indignation devant un tel laisser-aller. Toutefois, la population de Bouaké et notamment le Comité Miss Gbêkê estime que Suy Fatem est l’expression de la divinité et de la bénédiction. Dans un message émouvant partagé par ledit comité, la Miss CI 2018 apparaît comme le messie.

Les ivoiriens qui ont été unanimes sur la beauté naturelle de Suy Fatem au soir du 02 juin se sentent floués. Certains, sans gants, estiment avoir été bernés par le Comité Miss Côte d’Ivoire (Comici) de Victor Yapobi. Et pour eux, la beauté de Suy Fatem ne reflète pas la réalité. Ils se disent donc déçus après avoir vu les photos sans maquillage et donc non officielles de la Miss CI 2018.

De fait, tout part de la première grande sortie de Suy Fatem à Bouaké. Élue à Bouaké pour défendre la région du Gbêkê à la grande finale du concours, la nouvelle Miss y est retournée pour témoigner sa reconnaissance aux autorités, au comité local et aux populations. Une grande cérémonie y a même été organisée pour recevoir ‘’la digne fille’’ de la région. Et c’est au cours de cette réception que des photos de la Miss CI seront publiées sur les réseaux sociaux. C’est l’indignation totale. Toute la toile est unanime qu’une ambassadrice de la beauté ivoirienne ne doit pas être présentée sur de telles facettes.

Ces critiques sont toutefois loin d’ébranler le Comité Miss Gbêkê qui considère son ambassadrice comme le messie, celle grâce à qui la pluie est tombée sur Bouaké, par deux fois, alors qu’elle était attendue depuis plusieurs mois. « Arrivée vendredi matin à Bouaké sous une forte pluie bienfaitrice et bénéfique pour la région de Gbêkê, Suy Fatem est repartie sur Abidjan en nous laissant en cadeau une autre pluie qui comme d’un coup de bâton magique vient après nous avoir révélé ce matin en conférence de presse au centre culturel Jacques Aka de Bouaké, qu’elle envisage parmi ses futurs projets venir en aide à la région de Gbêkê dans le domaine de l’hydraulique et de l’eau pour soulager le Gbêkê », peut-on lire sur la page Facebook du comité local.

Pour le comité local, il est clair, Suy Fatem est loin d’être une Miss ordinaire mais magique comme une fée. « Serait-elle une bonne et belle fée avec des solutions magiques ? Qu’il en soit ainsi parce que Bouaké en a véritablement besoin. Magique Suy Fatem », a renchéri le comité Miss Gbêkê. Arrivée à Bouaké le 15 juin, Suy Fatem avait été accueillie par le comité régional et son président Tuo Siaka, et Docteur Moussoh Ambroise president de l’Ong As Paix et le président de l’Ong Oukademin par ailleurs conseiller technique du Premier ministre, monsieur Touré Souleymane.

Au lendemain de son sacre, Miss Suy Fatem a dévoilé qu’elle espérait donner son meilleur durant son mandat, se positionnant comme ce modèle de femmes que les ivoiriens ne connaissaient pas encore. Se présentant comme « une personne très sensible, très amusante, très intelligente et beaucoup ambitieuse », Suy Fatem dit ne privilégier le naturel au maquillage. Pour elle, les ivoiriens devraient continuer à croire en elle en lui accordant leur soutien.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

 

fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment