09192018Headline:

Miss Côte d’Ivoire 2018: Suy Fathem avait déjà gagné avant le concours; Découvrez tout sur elle

Suy Fathem est la nouvelle reine de la beauté ivoirienne depuis le samedi 02 juin 2018. Avec un puissant réseau, la nouvelle Miss CI 2018 avait déjà gagné avant même le concours.

Jamais dans l’histoire du concours Miss CI, une candidate n’avait eu une telle popularité avant d’être sacrée reine de la beauté. En un laps de temps, celle qui s’est faite élire Miss Gbêkê 2018 le samedi 10 mars au Ranhôtel de Bouaké a réussi à se bâtir une notoriété avant même la phase finale du concours. C’est donc toute confiante que la candidate venue de Yopougon Niangon s’est présentée ce soir au Palais des Congrès du Sofitel Hôtel Ivoire.

Étudiante en communication, Suy Fathem savait bien que dans de tels concours, la communication est très importante. Aidée donc par des stratèges en communication, Suy Fathem a misé sur son image pour espérer avoir les faveurs du public dans le voting. Et elle a pu bénéficier du soutien à la fois de Yopougon et de la région du Gbêkê. Son directeur de la communication, Asco de Monaco, a pu avoir le soutien également des hommes de showbiz notamment ceux évoluant dans le Zouglou, de plusieurs groupes ethniques et surtout de la diaspora.

« Merci à toute la communauté internationale : Suisse, Angleterre, Espagne, Italie, Portugal, USA, Inde, France, Maroc… », a traduit Asco de Monaco après le sacre de sa candidate. Si sa candidate a pu avoir la couronne, il reconnaît toutefois qu’elle avait déjà la faveur des internautes. De fait, avant la proclamation des résultats, Suy Fathem était largement en tête du voting. Et ce grâce à son réseau. « Papa Ado, juste t’informer que ma candidate, que dis-je, ta candidate à l’élection Miss CI 2018, Suy Fathem a été élue Miss CI 2018. Je tiens à te remercier pour ton soutien financier, physique et surtout moral. D’ailleurs, Suy Fathem avait déjà gagné », a reconnu au soir de son sacre le directeur de la communication de la nouvelle Miss CI 2018.

En plus d’avoir gagné bien avant son élection, Suy Fathem a su faire la différence ce samedi soir. Avec une aisance sur le T et un parler fluide, l’étudiante de 19 ans a convaincu à la fois le jury et le public. Du coup, ses deux petits handicaps, la taille et son nappy se sont transformés en avantage pour elle. Et lors de la proclamation, elle a pu devancer Jemima Gbato (N°8, étudiante en 4ème année d’ingénierie pétrolière et danseuse professionnelle) et Bakayoko Lathy (N°23, étudiante de 19 ans en première année Sciences économique et gestion à l’Institut Universitaire d’Abidjan), Assadiya Kouablan ( N°18, 23 ans, étudiante en master 2 option marketing management) et Mélissa Sery ( N° 6, étudiante en 1ère année de marketing management).

Cadette d’une famille de 4 enfants dont 2 garçons et 2 filles, Miss Suy Fathem succède à Gbané Mandjalia, Miss CI 2017.

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment