10272020Headline:

Nabilla enfin libérée après 5 semaines de calvaire en prison

Nabilla-

SOUS CONTRÔLE – La vedette de téléréalité, mise en examen pour tentative de meurtre, a été placée sous contrôle judiciaire.

L’info. Nabilla Benattia est sortie jeudi de la maison d’arrêt pour femmes de Versailles, ont assuré des sources policières à l’AFP, confirmant une information de BFMTV. Nabilla Benattia, 22 ans, était écrouée depuis le 9 novembre à la maison d’arrêt de Versailles. Elle reste soupçonnée d’avoir porté un coup de couteau au thorax de son petit ami Thomas Vergara dans une chambre d’hôtel de Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, dans la nuit du 6 au 7 novembre.
Placée sous contrôle judiciaire. “Elle a été placée sous contrôle judiciaire par un juge d’instruction de Nanterre. Il lui est interdit de rentrer en contact avec Thomas Vergara, même à travers les réseaux sociaux, et d’évoquer l’affaire dans les médias”, a indiqué le parquet de Nanterre. “Un procès ne devrait pas avoir lieu avant mi-2015, voire fin 2015”, a ajouté cette source.
“Cinq semaines de détention, c’est toujours éprouvant. Elle est fatiguée, mais a encore du ressort et de l’énergie”, a confié son avocat, Me Christian Saint-Palais. “Elle désire garder le silence sur cette affaire, qu’elle n’évoquera jamais en public ni dans les médias jusqu’à son terme”, a-t-il ajouté, espérant qu'”on lui laisse retrouver un peu de sérénité après lui avoir volé son image en garde à vue et en prison”.

La jeune femme campe sur ses positions. Cette libération intervient deux jours après une confrontation de plus de quatre heures entre Nabilla Benattia et son petit ami. Ce rendez-vous judiciaire n’avait pas beaucoup fait avancer l’enquête. La jeune femme campe sur ses positions : elle maintient qu’au cours d’une violente dispute, Thomas Vergara s’est blessé seul avec le couteau. Son petit ami assure que c’est elle qui tenait l’arme et lui a porté un coup “dans la confusion”, alors qu’il essayait de la maîtriser. Ces deux versions ne collent pas, selon le parquet de Nanterre.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles