07202018Headline:

Nigéria: Le père de John Obi Mikel enlevé par des ravisseurs ?

John Obi Mikel a vécu un véritable enfer pendant le dernier match de poule contre l’Argentine
4 heures avant le dernier match de poule du Nigéria contre l’Argentine au Mondial 2018, le père de John Obi Mikel a été enlevé par 6 hommes armés à Enugu, avant de menacer le joueur d’abattre son géniteur s’il alertait les autorités. Cela n’a pas empêché le capitaine des Super Eagles de livrer un grand match face à Lionel Messi et ses coéquipiers.
Alors qu’il se rendait à des funérailles, Michael Obi, le père du footballeur nigérian John Obi Mikel, a été enlevé le mardi 26 juin 2018, à Enugu. Ce rapt est intervenu 4 heures avant le match décisif du Nigéria contre l’Argentine, au Mondial russe. Une rencontre perdue (2-1) par le Nigéria et qui a marqué la fin de son parcours dans cette compétition, après seulement 3 matches de poule.
Le capitaine des Super Eagles ne devrait surtout pas alerter les autorités. « J’étais perdu. Je ne savais pas quoi faire mais à la fin, je savais que je ne pouvais pas laisser tomber 180 millions de Nigérians. Je devais me concentrer sur le match et représenter mon pays avant tout. Les ravisseurs m’ont dit qu’ils tireraient immédiatement sur mon père si j’alertais les autorités ou si j’en parlais à qui que ce soit. Je n’ai pas voulu en parler avec l’entraîneur car je ne voulais pas que mon problème devienne une distraction pour le coach ou le reste de l’équipe le jour d’un match si important », a confié John Obi Mikel à ESPN, après la libération de son père.
En effet, Michael Obi (le père) a été sauvé le lundi 2 juillet 2018, après des échanges de tirs entre la police et les ravisseurs qui demandaient une rançon de 10 millions de Naïras, l’équivalent de 24 000 euros.
C’est la deuxième fois que le père de Mikel subit un enlèvement. En 2011, il avait vécu une mésaventure similaire, avant d’être libéré.
Adolphe Angoua
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.
linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment