12142018Headline:

People: La vie de Michael Jackson particulièrement son enfance n’a pas été un fleuve tranquille; Tout sur la chirurgie esthétique de sa peau.

La vie de Michael Jackson particulièrement son enfance n’a pas été un fleuve tranquille. En dehors des petites piques que lui faisait régulièrement son père sur son nez, il avait aussi été très influencé par sa sœur aînée La Toya Jackson. Cette dernière était très accro à la chirurgie esthétique.

Après avoir passé quelques temps au côté de sa grande sœur La Toya Jackson, Michael développe aussi cette passion pour la chirurgie esthétique comme sa sœur aînée qui avait décidé quelques temps avant de recourir à la chirurgie esthétique pour affiner certains traits de son visage.
Michael Jackson ayant entendu son père durant toute son enfance le traiter de « gros nez » a immédiatement suivi l’exemple de sa soeur qui voulait déjà faire une deuxième chirurgie pour les seins. A partir de ce moment là, Michael Jackson devient accro à la chirurgie esthétique.

Il développe une pathologie liée à l’insatisfaction de l’esthétique de son corps : « Il avait avec la chirurgie esthétique un rapport complètement névrotique. Comme s’il voulait effacer la moindre trace de ressemblance physique avec son père, Joe Jackson. », précise Benoît Cachin

En 2003, un journaliste d’ITV avait interrogé le Roi de la Pop sur son enfance. Michael Jackson avait révélé d’une voix brisée par l’émotion, l’enfer familial qui fut le sien.« Je nous revois encore nous rendre dans les studios de la Motown, à Los Angeles. J’entendais les enfants jouer au base-ball ou au basket. J’avais moi aussi envie de m’amuser mais je n’en avais pas le droit, il fallait que j’aille travailler sur un nouvel album. J’étais triste, je me cachais pour pleurer…Je savais que j’allais retrouver mon père à la répétition, un ceinturon à la main. Mes frères et moi étions très angoissés à l’idée que s’il était en colère, il nous frapperait, nous jetterait contre les murs. Il nous terrifiait au point qu’on en vomissait de trouille. Sa vue et sa présence provoquaient parfois chez moi des évanouissements. Je ressens vis-a-vis une haine profonde »

 

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment