06202018Headline:

Polémique autour du film ”ILLUSION PERDUE” / Bernard Yao, le réalisateur, révèle : ”un pasteur m’a arraché ma femme” – La position de Guy Kalou

guy-kalou1

S’il y a un téléfilm qui fait aujourd’hui parler de lui c’est bien ”Illusion perdue”, un film co-produit et réalisé par Barnard yao. le Synopsis de cette production évoque les relations conflictuelles d’un couple dont le pasteur, qui avait été appelé à le rescousse, s’était proposé de jouer les médiateurs , va contribuer à le briser . au finish, la femme part du foyer pour aller épouser… le pasteur.

Le film qui est diffusé sur RTI1 connaît un franc succès grâce à la trame qui est merveilleusement bien construite, mais surtout au talent de son acteur principal, Guy Kalou. Cependant certains chrétiens, particulièrement les protestants évangéliques, mécontents, poussent des cris d’orfraie. Et ils l’ont fait savoir le vendredi 18 octobre 2013 à travers une conférence de presse animée par la prophétesse monnet Jeanne-Raïssa, présidente-fondatrice de la mission Evangélique le Rocher des siècles, sis à marcory. Elle estime que ce téléfilm est ”insultant pour l’ensemble des pasteurs et autres ministères du Seigneur Jésus”.

Elle poursuit: ”En jetant de cette façon la pierre à une communauté religieuse, on ne sert pas la cause de la cohésion nationale. Quand on parle de la réconciliation et de la cohésion nationale, l’église, les hommes de Dieu ont un rôle à jouer. Il faut que les médias apaisent et aident à la cohésion”, a -t-elle déclaré avant d’ajouter que “les séquences attaquant l’église et nous indignant ne soient plus diffusées sur les antennes de la Rti”.

Le lundi 21 Octobre 2013, nous avons joint Guy Kalou, l’acteur principal du téléfilm. ”Moi, je ne suis qu’un acteur. Dans ce film, je suis l’acteur principal. Je ne suis ni le producteur ni le réalisateur. Et je crois que le cinéma est fait pour dénoncer. mais il faut savoir que l’histoire de ce film n’est pas dirigée contre une communauté religieuse. avant de camper un rôle , on réfléchit. Moi, je n’ai rien contre cette dame, je n’ai pas à la condamner. la Rti qui diffuse le téléfilm a bien réfléchi avant de le diffuser sur les antennes. Ce qu’il faut retenir, c’est que le film n’a pas été fait contre une communauté”a-t-il révélé, avant de nous ramener vers Bernard yao co-producteur et réalisateur du film.

Celui-ci nous a dit : ”Je crois qu’il n’y a pas de polémique. mais celui qui a envie de se moucher peut le faire. C’est mon histoire que je raconte. Une histoire personnelle que j’ai écrite et transposée à l’écran. Les chrétiens m’avaient diabolisé à l’époque. Ils avaient dit à ma femme que je n’étais pas l’homme idéal. Que cette dernière devait se débarrasser de moi. Ma femme est rentrée en conflit avec moi. Le pasteur de notre église qui était le médiateur dans mon couple, me plantait le couteau dans le dos chaque fois qu’il se retrouvait seul avec ma femme. Enfin de compte, ce pasteur m’a arraché ma femme. Ce sont des faits qui sont réels. Et c’est cette histoire que j’ai matérialisée à l’écran. Que celui qui se sent morveux se mouche. Je n’ai pas pu tenir dans cette église, je n’y avais plus ma place. Je suis parti de là…”

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment