09242017Headline:

Que sont-ils devenus ? Linda Evans, alias Krystle; tous acteurs dans Dynastie

Linda Evans

Linda Evenstad, dite Linda Evans, est une actrice américaine née le 18 novembre

1942 à Hartford, dans le Connecticut. Elle est la cadette de trois sœurs, élevées par un couple de danseurs

professionnels. Sa famille déménage à Hollywood et, à 14 ans, Linda est

inscrite à un cours de théâtre par

ses parents pour l’aider à lutter contre sa timidité maladive. L’année suivante, elle accompagne une amie qui se rend à un casting publicitaire et… c’est Linda qui décroche le job ! Après quelques apparitions (dans La croisière s’amuse, Nord et Sud…), elle épouse l’acteur-réalisateur John

Derek, de seize ans son aîné, dont elle était tombée amoureuse au cinéma à l’âge de 12

ans. Mais son mari est un séducteur. Il engage pour un film une

jeune actrice de 15 ans prénommée Mary Collins, qui sera plus tard connue

sous le nom de Bo Derek. Une jeunette qui va “voler” son mari à Linda. Mais en 1980, la gloire frappe enfin à sa porte. Linda

décroche, sur recommandation de

son ami John Forsythe, un rôle à ses côtés dans une ambitieuse saga d’ABC, censée concurrencerDallas. Son titre : Dynastie.

ON N’A PAS OUBLIÉ…
son personnage de Krystle Carrington, épouse du magnat du pétrole Blake Carrington,

campé par le fameux John Forsythe. Blondissime, corsetée dans des vestes à épaulettes, parfois brillantes, Linda Evans était l’incarnation du kitsch de la télé américaine des années 80 !

Le générique, avec ses airs grandiloquents à la trompette et ses héros en tenues de soirées, était à lui tout seul un sommet du genre…

L’actrice a profité d’une totale confiance du producteur, le célèbre Aaron

Spelling (Beverly Hills), qui l’adorait au point d’avoir inventé pour Dynastie un

dicton : “En cas de doute sur une scène, coupez jusqu’à

la prochaine réplique de Linda !” Pour ce rôle, Linda

Evans décrocha cinq nominations consécutives aux Golden Globes, mais sans jamais gagner. Peu importe : ce rôle lui apporta

une colossale célébrité, Dynastie étant dévoré par plus de 200

millions de téléspectateurs dans 60 pays !


Mais, “fatiguée du

glamour” Linda quitta la saga quelques mois avant sa fin

officielle, après neuf ans de bons et loyaux services. Sans regret : “Dynastie m’a donné tout ce qu’on peut rêver d’avoir

pour être heureux. Mais moi, je n’étais pas heureuse. J’avais le renom,

l’argent et l’amour des gens, mais il me manquait quelque chose.”

AUX DERNIÈRES NOUVELLES…
après son

départ de Dynastie, en 1989, Linda Evans a vécu une période d’intense

doute existentiel. Elle a ouvert quelques centres de fitness mais a surtout travaillé sur elle même avec différents “guides

spirituels” après avoir quitté son petit ami de l’époque,

un entrepreneur nommé Richard Cohen. En 1997, elle a mis définitivement un terme à sa carrière d’actrice pour s’immerger dans sa nouvelle

passion : la cuisine. Et pas à petit niveau puisqu’elle a

gagné, en 2009, la saison 4 de Hell’s

kitchen, émission de télé-réalité anglaise diffusée sur ITV dans laquelle des célébrités se défient à coup de bons petits plats. Comme un clin d’œil, l’actrice a publié en 2012 un livre de souvenirs à succès

intitulé Recettes de vie.


A-T-ON ENVIE DE LA REVOIR ? Non car le temps a fait son œuvre sur l’impériale Mrs Carrington, devenue une vénérable senior de 72 ans. Et de toute façon, elle n’en a pas envie : Linda Evans a très

clairement expliqué qu’Hollywood était maintenant loin, très loin de ses

préoccupations.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment