07202018Headline:

Qui est Ruth Briquet, la première miss France avec des dreadlocks?

MISS FRANCE – Ce samedi 16 décembre, ” Danse avec les Stars” cède sa place à Miss France pour son édition 2018, en direct sur TF1. Parmi les 30 Miss qui défileront à Châteauroux, une en particulier attire l’attention. Il s’agit de Miss Guyane, Ruth Briquet.

 

Diplômée depuis novembre 2016 d’un master en finance, Ruth Briquet est aujourd’hui chargée de mission pour divers projets au sein d’une structure qui accompagne les créateurs et les entrepreneurs. Très ambitieuse et déterminée, l’idéal pour la jeune femme serait, à terme, de fonder sa propre entreprise.

La Guyanaise Ruth Briquet n’est pas une inconnue des concours Miss France. L’année passée, elle participait déjà au concours et a même terminé sur le podium, derrière l’actuelle Miss France, Alicia Ayliès.

Cette année, la première dauphine retente donc sa chance pour finir cette fois-ci, au sommet. Interviewée par Paris Match, Ruth le dit haut et fort: “J’aimerais inspirer les jeunes femmes en manque de représentation et de repères”. En ce qui concerne les critiques émises envers l’émission, Ruth Briquet l’assume: “Peu importe sa morphologie, son origine, ses cheveux ou sa couleur de peau: une femme doit accomplir ses désirs sans avoir peur du regard d’autrui. Si participer à ce genre de concours contribue à leur épanouissement personnel, les femmes doivent se lancer sans crainte”, confie t-elle à Paris Match.

Ce qui la différencie des autres candidates? “Mon style capillaire jamais vu auparavant dans le concours Miss France”, affirme la jeune femme de 24 ans.

Une Miss pas comme les autres

Élue miss Guyane le 28 octobre, Ruth Briquet a immédiatement tenu à remercier son public d’avoir “osé choisir une miss locksée”.

Parce que oui, la jeune femme porte des dreadlocks, une coiffure qu’aucune miss n’avait arboré jusque-là.

Alors que le lissage des cheveux crépus de nombreuses miss a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années, Ruth évite les polémiques.

La dernière concerne les cheveux de Miss Martinique, Laura-Anaïs Abidal. En effet, la la jeune femme avait demandé à garder ses cheveux naturels pour les séances photos officielles. Ce qui lui a été refusé par le comité. “Je n’avais vraiment pas envie de les lisser parce que je sais que ce n’est pas une coiffure qui me va”, a-t-elle expliqué aux médias martiniquais. Une version contredite par Sylvie Tellier.

Ruth, elle, compte bien garder sa coiffure. “Premièrement j’aime ce style; deuxièmement, c’est une coiffure naturelle et surtout c’est un symbole d’identité. Les locks m’ont rendue plus forte. C’est ce qui me rend authentique, elles me rappellent d’où je viens et qui je suis”, a-t-elle expliqué sur Franceinfo.

Sa coiffure, elle en parle dans les médias mais également sur Instagram où elle est très active.

 

Parmi les favorites cette année

Avec son style, son franc-parler et sa détermination, Ruth a pour but de mettre la main sur la couronne si désirée, ne voulant plus se contenter de la toucher du bout des doigts. La jeune femme a d’ailleurs obtenu l’une des meilleures notes au test de culture générale des Miss avec un très satisfaisant 17 sur 20.

 

Les yeux de nombreux Français seront rivés sur la Guyanaise ce samedi soir. Elle bénéficiera d’ailleurs de la popularité de sa concurrente devenue amie, Alicia Ayliès puisque la tenante du titre est Miss Guyane elle aussi. Alors, peut-être que le sort sourira à nouveau à la région pour cette édition 2018.

Source : Le Huffington Post

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment