01182022Headline:

Robert BRAZZA s’exprime au sujet de l’affaire YVES DE MBELLA : “NON. Il ne le fallait pas”

Jugés ensemble pour « apologie de crime » et « atteinte aux mœurs », le présentateur de l’émission à scandale Télé d’ici vacances, Yves de Mbella et son invité présenté comme un violeur, sont passés en jugement, ce mercredi 1er septembre 2021. Le procureur de la République a requis contre eux 24 mois de prison. La sentence du juge est attendue.

Mais sur la toile, les réactions continuent d’affluer. Robert BRAZZA s’exprime au sujet de l’affaire :

“LA SÉQUENCE D’APRÈS…
Bonjour chez vous. En espérant que mon message vous trouvera en pleine forme en cette rentrée que je vous souhaite fructueuse. Une occasion de prendre un nouvel élan, de tracer de nouveaux sillons, de bâtir de nouveaux édifices mais aussi, pour chacun, de faire son introspection. Comme la plupart d’entre vous, j’ai été choqué par la séquence diffusée dimanche soir sur la NCI – La Nouvelle Chaîne Ivoirienne pendant laquelle une scène de viol a été simulée avec moult détails dont les téléspectateurs ET NOTAMMENT LES VICTIMES D’AGRESSIONS SEXUELLES se seraient bien passés. Sans parler des propos on ne peut plus crus et scabreux lancés à l’antenne à une heure de grande écoute par le ‘violeur repenti’ et par mon frère et confrère Yves de Mbella. Devant mon écran, je me suis demandé si ce à quoi j’assistais était bien réel. À vrai dire, je n’ai pas reconnu le «dandy médiatique» qui, depuis des années, partage sa bonne humeur et son indéniable culture. Vouloir sensibiliser sur ce grave fait de société aux conséquences physiques et psychologiques dévastatrices par le biais d’un coup d’éclat? NON. Il ne le fallait pas. Faire dans le sensationnel pour créer un énième buzz? NON. Il ne le fallait pas. C’est une faute grave dont les suites À TOUS LES NIVEAUX sont plus que malheureuses. Mais une question se pose à tous: comment en est-on arrivé là? Dans la quête permanente du buzz, du scoop au ras du sol et de la célébrité en ligne, certains médias et intervenants sur la toile, ont banalisé, voire normalisé ce nouveau code cathodique et radiophonique où langage injurieux et insanités ‘doivent’ faire partie de la donne. Mais à quel prix?!! Yves lira certainement ces lignes. Tout comme la direction de #NCI. Je les exhorte à REBOOTER le logiciel. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Aux victimes de viol et à leurs proches, aux différentes associations et organes qui militent pour La Défense des Droits des Femmes, j’apporte ma solidarité et mon soutien dans la recherche de solutions afin de mettre fin à ce fléau. C’était là mon propos. En direction de TOUS,” a-t-il dit.

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Related Articles