12012022Headline:

Séquestré au Cameroun, bastonné au Sénégal, pourquoi les voyages de KS Bloom virent au cauchemar?

Il est au au centre d’une affaire, au cœur d’une déconvenue, d’un scandale, qui fait grand bruit en ce moment dans la cité. KS Bloom, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a récemment déclaré avoir été bastonné durant plusieurs heures par des policiers sénégalais; un témoignage émouvant de ce jeune artiste chrétien dont la carrière connaît une ascension fulgurante, en si peu de temps. Quand on sait que physiquement, il est loin d’être une armoire à glace, on imagine à quel point il a dû souffrir le martyre entre les mains de forces de l’ordre du pays de Sadio Mané, étonnamment déchaînées sur le frêle KS Bloom.

Autant le dire, c’est une situation inacceptable, un scandale qui doit être dénoncé et condamné avec la dernière énergie. Comment comprendre qu’un artiste puisse être de la sorte molesté dans un pays étranger, de surcroît en terre africaine par des forces de l’ordre? Encore que KS Bloom n’est pas à sa première déconvenue. On s’en souvient, il y a quelques mois de cela, parti en concert au Cameroun, il y a été séquestré durant des jours, avant de rejoindre son pays la Côte d’Ivoire, suite à un appel de détresse lancé sur les réseaux sociaux.

Hier, c’était le Cameroun, aujourd’hui, c’est le Sénégal; de quoi se demander pourquoi les voyages hors du pays de KS Bloom virent chaque fois au cauchemar. C’est vraiment inquiétant! Demain, que va-t-il se passer dans un autre pays? Attention aux crises diplomatiques aux conséquences incalculables! Que se passe-t-il exactement avec KS Bloom? Pourquoi est-il toujours au centre de ces scandales? Pourquoi est-il toujours victime de ces situations fâcheuses? Son staff managérial est-il à l’origine de toutes ces honteuses embrouilles? Peut-on accorder du crédit à ceux qui pensent que tout cela ressemble à un buzz monté de toutes pièces? Pour répondre à ces mauvaises langues, quel intérêt aurait l’artiste chrétien KS Bloom à voir son image mêlée à des polémiques à répétition? Les gens ne sont-ils pas jaloux du succès phénoménal de ce jeune chanteur? La réponse à toutes ces interrogations ne doit-elle pas être dirigée sur le plan spirituel? Et si le monde des ténèbres en voulait terriblement à KS Bloom, qui ne cesse de proclamer admirablement le nom du Seigneur Jésus-Christ à travers ses chansons?

Il le dit lui-même dans ses chansons, avec assurance, il en faut plus pour déstabiliser “le commando” KS Bloom: “Je suis son enfant, Papa est-là, je ne peux pas échouer. C’est Dieu qui a commencé, c’est lui qui ferme la bouche des “kpakpatos”, la bouche de mes ennemis…”

Comments

comments

What Next?

Recent Articles