07282017Headline:

Serena Williams élue la “personnalité sportive de l’année”

 

Malgré quelques défaites et mauvaises surprises, Serena Williams, 34 ans, a enchaîné les succès cette année. Vainqueur de trois tournois du Grand Chelem, dont Roland-Garros, elle se hisse encore et toujours à la tête du classement mondial WTA (Women’s Tennis Association) des joueuses de tennis. Elle compte désormais 21 titres majeurs en simple à son palmarès, soit un de moins seulement que l’Allemande Steffi Graf. Nouveau trophée à cette liste déjà longue, ce lundi 14 décembre, le magazine américain Sports Illustrated l’a élue ” personnalité sportive de l’année “, faisant d’elle la première femme récompensée par ce titre, depuis l’athlète américaine Mary Decker… en 1983.

“La meilleure joueuse de sa génération”

Serena Williams l’a emporté devant des champions masculins de haut niveau tels que la star de l’athlétisme Usain Bolt ou le footballeur Lionel Messi. ” Elle se présente non seulement comme la meilleure joueuse de sa génération, mais aussi de l’histoire, et après les succès qu’elle a enchaînés en 2015, elle est aujourd’hui l’une des athlètes les plus puissantes en activité “, a expliqué Paul Fichtenbaum, le rédacteur en chef du groupe Sports Illustrated. ” Elle mérite cette récompense pour ce qu’elle a accompli sur les courts et en dehors “, a-t-il ajouté.
La cadette des sœurs Williams succède au joueur de baseball Madison Gardner, distingué en 2014. Elle est la première joueuse de tennis en activité à recevoir ce trophée depuis Chris Evert en 1976. ” Cette année a été spectaculaire pour moi “, a réagi la sportive sur son compte Instagram. ” Que Sports Illustrated reconnaisse mon travail, mon engagement et ma détermination me donne l’espoir de continuer et de faire mieux “, a-t-elle ajouté avant de remercier toute son équipe et de regarder vers l’avenir : ” 2016 ? Allons-y ! ”

Découvrez l’année de Serena Williams en images :

La polémique du cheval

La nomination de la joueuse de tennis a toutefois été contestée par certains lecteurs du magazine sportif, peut-on lire dans The LA Times. Ces derniers avaient en effet voté pour attribuer le titre à American Pharoah, un cheval de course américain détenteur de la Triple couronne, le Graal dans cette discipline aux États-Unis. Un exploit qui n’avait pas été accompli depuis 37 ans, ont défendu les Internautes. Dans le classement des lecteurs, la championne de tennis n’arrivait que onzième, sur douze candidats.

J’ai survécu aux tragédies, aux controverses et… aux chevaux

Durant la soirée de remise du prix, Serena a répondu avec humour à la polémique, a rapporté USA Today. ” J’ai survécu aux tragédies, aux controverses et… aux chevaux “, s’est-t-elle amusée devant une foule hilare. Enchaînant plus sérieusement, elle a déclaré : ” Ce trophée me donne envie de travailler plus dur… et d’atteindre encore plus de buts. ”

Sports Illustrated s’est expliqué sur son choix en rappelant les prises de position de Serena Williams pour promouvoir l’acceptation de soi et combattre les bodyshamers, ceux qui se moquent de son corps jugé ” trop masculin “. Soulever des débats ? Pas spécialement dans les cordes d’un pur-sang.

Source : madame.lefigaro.fr

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment