10172019Headline:

Show-biz: « Ce n’est pas à moi d’éduquer vos enfants », Safarel Obiang

Le chanteur ivoirien Safarel Obiang est au cœur d’une grosse polémique. Son nouveau concept « Ahoco » même s’il fait danser dans les rues de la Côte d’Ivoire n’est pas du goût de certaines personnes notamment les conservateurs et adeptes de la bonne éducation. Violemment critiqué sur ce nouveau son, l’artiste répond et s’explique.

« Ahoco », c’est le nouveau son qui fait actuellement le buzz en Côte d’Ivoire. Enfants, jeunes, filles et garçons s’y adonnent à cœur joie. Mais une catégorie de personnes s’opposent à ce nouveau concept de l’artiste. Pour ces dernières, l’artiste qui devrait être un exemple ne donne pas une bonne éducation sur cette nouvelle sortie. En d’autres termes, « Ahoco » est perçu comme une atteinte aux mœurs.

En effet le terme « Ahoco » signifie « se masturber ». Et dans les démonstrations de la danse les mouvements peuvent aisément renvoyer à l’image de quelqu’un qui se masturbe. Mais paradoxalement l’artiste qui a créé le conept ne voit pas les choses sous cet angle. Pire, il dit ne pas savoir que « Ahoco » signifiait « se masturber ».

« Je ne savais pas que « Ahoco » signifie « se masturber »
Pour répondre aux critiques suite à une vidéo de démonstration où un enfant s’est déshabillé, l’artiste du « coupé-décalé » étale sa supposée ignorance du sens du terme « Ahoco ». A l’en croire, il n’a pas baptisé son concept « Ahoco » pour faire la promotion de la dépravation des mœurs. « Je ne savais pas que «Ahoco» signifie «se masturber». «Ahoco» dans mon « son », c’est un instrument de musique pour frapper. Je n’ai pas demandé à cet enfant de se déshabiller (sur la vidéo de la démo) », a-t-il expliqué selon les propos rapporté par Vibe Radio.

Safarel Obiang sur l’éducation des enfants…
Pour l’artiste, son genre musical n’est pas fait pour éduquer; mais pour faire danser. Il invite les parents à s’occuper personnellement de l’éducation de leurs enfants et de ne pas attendre qu’un artiste le fasse à leur place. « Ce n’est pas à moi d’éduquer vos enfants…Le coupé décalé est fait pour danser.C’est de l’amusement. A chacun de prendre ses responsabilités quant à l’éducation de ses enfants », a-t-il lâché.

Il ne compte pas reculer devant la critique et les préjugés. Safarel Obiang promet la sortie officielle du son cette semaine.

Lire sur beniwebtv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment