06202018Headline:

show-biz: DJ Arafat confie « Je ne suis pas au-dessus de la loi; J’ai 20 jours pour faire appel »

Après une première réaction vendredi 25 mai, DJ Arafat s’est à nouveau prononcé sur le verdict de sa condamnation. DJ Arafat qui avoue être conscient de ne pas être au-dessus de la loi s’est dit prêt à entamer tous les recours possibles et attendre le verdict final. Pour cela, il fera appel et s’arrangera à assister en personne à cette audience pour donner sa version des faits.

« Je ne suis pas au-dessus de la loi, je ne vais jamais défier la justice », a traduit DJ Arafat dans l’introduction de sa vidéo en direct publiant sur sa page Facebook à propos de sa condamnation à 12 mois de prison ferme assorti de 20 millions F Cfa d’amende de dommages et intérêts. Prenant très au sérieux le verdict de sa condamnation pour coups et blessures et acte de cybercriminalité, Beerus, se prépare avec son conseil à faire appel.

« C’est une condamnation, j’ai 20 jours pour faire appel avec mon avocat qui dépose ce lundi 28 mai une requête en ce sens », confie-t-il. Déplorant qu’on veuille le faire passer pour un hors-la-loi, un homme qui ne répond pas aux convocations de la justice. Alors, qu’estime-t-il, dès le début de cette affaire, il s’est présenté au commissariat du 22ème arrondissement d’Angré sur une première plainte de Hervé Naï. Malheureusement, a-t-il déploré, pour la suite de l’affaire, il ne recevra plus de convocation encore moins de soit transmis du procureur. « Je n’ai jamais reçu un soit transmis du procureur. Ils ont dit que je ne suis pas allé au 22ème pourtant j’y étais. La famille Naï n’a jamais transmis n’ont plus de papier à mon avocat. Je vais faire mon appel », a-t-il déploré.

Pour lui, il ne s’agit pas de vouloir défier la justice ivoirienne pour ses différentes absences aux audiences. Mais plutôt parce qu’il ne recevait aucune convocation et aussi parce que beaucoup hors du pays ces derniers temps pour raisons professionnelles. Toutefois, confie-t-il, si après toutes les voies de recours, la justice le condamne, il ira purger sa peine à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Dans ce cas, il a tenu à faire une doléance au juge de lui permettre de pouvoir aménager dans sa cellule un studio d’enregistrement.

« Même si je vais à la Maca, la ‘’Chine’’ viendra assurer ma sécurité. Je vais demander aussi au juge de mettre à ma disposition un studio d’enregistrement parce que je sais que là-bas j’aurai encore beaucoup plus d’inspiration », a-t-il confié. Certes DJ Arafat reconnaît être allé un peu loin dans la correction infligée à son poulain qu’il hébergeait sous son toit depuis huit ans, toutefois, estime-t-il que son jugement a été beaucoup plus sévère. « Dieu ne permettra pas que j’aille en prison parce que je l’ai couvert de tout. Mais ce verdict me donne des leçons, j’héberge beaucoup de gens chez moi », a-t-il dévoilé.

Il a rejeté toute idée de mandat d’arrêt lancé contre lui. « Aucun mandat d’arrêt n’a été lancé contre moi », a-t-il rassuré. Pour la suite de cette affaire, DJ Arafat a annoncé qu’une plainte attend le petit Marc Régis Naï pour vol et consommation de drogue dans sa maison. « Que la famille Naï sache qu’il y a eu vol et consommation de drogue chez moi », a-t-il insisté.

Alors que dans la précédente audience, le procureur avait requis 12 mois de prison ferme et 50 millions F Cfa de dommages et intérêts, DJ Arafat s’est vu condamner à 12 mois de prison ferme assorti d’une amende de 20 millions F Cfa. Il était poursuivi pour coups et blessures et acte de cybercriminalité par Hervé Naï, le père biologique de Marc Régis Naï. Le gosse vivait depuis huit ans chez DJ Arafat. Il avait été battu et sa nudité exposée sur les réseaux sociaux par le patron de la Yôrôgang. DJ Arafat a justifié son acte par la matérialisation « d’un contrat verbal » signé entre son poulain et lui s’il le prenait la main dans le sac entrain de consommer la drogue.

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment