08182018Headline:

Show-biz: Révélation sur le conflit entre Molare er Linda de Lindsay

Le verdict du conflit d’intérêts opposant Linda de Lindsay au Molare est tombé depuis le 30 juillet 2018. Il est en faveur de la première citée qui réclamait la paternité des Awards du Coupé-Décalé depuis l’édition de 2016 qui a vu le sacre d’Arafat Dj. Le Molare, reconnu coupable de plagiat de ce concept, doit verser 70 millions de Fcfa à l’artiste coupé-décalé Linda de Lindsay. Mais Le Molare n’a pas tardé à réagir. Le dénouement d’un long métrage judiciaire ? Rien n’est moins sûr. Car, selon des informations de source, le boss de M Group, structure organisatrice de ce rendez-vous, a fait appel suite à cette décision de justice.

De fait, dans le staff du Molare qui, entre-temps, a rebaptisé les ‘’Awards du Coupé-Décalé’’ en ‘’Prix international des musiques urbaines et du Coupé-décalé’’ (Primud), l’on joue plutôt la carte de la sérénité. Ici, dans des conversations informelles « pour laisser la justice faire son travail », argue-t-on, l’on ne manque pas d’arguments. Avec à la clé quelques révélations. Entre autres, il revient que les ‘’Awards du Coupé-Décalé’’ tels qu’organisés le 25 juillet 2010 par l’auteure du tube “Stymoulance” étaient plutôt une cérémonie-hommage à feu Douk Saga. A contrario, la version telle que lancée le 15 octobre 2016 par Le Molare était (et est toujours) une cérémonie de distinction des meilleurs acteurs et artistes du mouvement Coupé-Décalé, à partir d’une mise en compétition. Plus encore, la grosse mobilisation et l’intérêt de plus en plus affiché des partenaires pour l’événement auraient réveillé quelques « appétits frustrés». Vrai ou Faux ?

Toute une histoire. Tout commence en octobre 2016. La 1ère édition des Awards du Coupé-Décalé tenue au Novotel Abidjan donne un goût particulier à la commémoration de la mort de Doukouré Stéphane alias Douk Saga. 10 ans après son décès, personne n’ose lui contredire la paternité de ce concept. Ce n’est pas le cas pour Soumahoro Moriféré dit Molare avec ses Awards du Coupé-Décalé. Rien que la première note qui a vu le sacre d’Ararat Dj cette année-là déclenche déjà des grincements de dents. D’une part, Lino Versace qui crie sa frustration, dénonçant la « mauvaise organisation » qui l’a mis à l’écart, lui qui a pourtant contribué énormément à faire connaître ce genre musical ivoirien en Europe. D’autre part, Linda de Lindsay qui, dans une sortie rageuse quelques mois après la cérémonie, en 2017, crie au plagiat de ‘’ses’’ Awards du Coupé-Décalé.

L’artiste explique qu’elle s’est rapprochée « depuis des semaines » de l’instigateur, et c’est le silence. Elle souligne à cet effet : « Bien sûr, une seconde édition se préparait avec mes partenaires, qui sont surpris de la tournure. Alors, sur insistance de mon conseil juridique, nous avons tenté une conciliation avec les concernés, sans suite ». Pour information auprès de ses fans et de ses collaborateurs, la chanteuse informe qu’elle a suivi à la lettre la procédure, sans empiéter sur les ressources adverses. De sorte qu’«entendre dans le jargon d’une tierce personne ‘’la 1ère édition des Awards du Coupe Décalé” c’est une insulte à mon intelligence, un manque de respect et de considération à tous ces partenaires qui ont œuvré en 2010 à la réussite de ce chantier, ainsi qu’aux artistes récompensés à cette occasion; et surtout un écrase-pied à l’œuvre de l’esprit dont le Seigneur m’a gratifiée», a-t-elle dénoncé. Depuis le 30 juillet 2018, l’on comprend mieux le sens de ces mots. Les jours à venir situeront sur l’issue réelle et définitive de l’histoire.

 

show de babi.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment