07162018Headline:

Suy Fatem, Pourquoi Miss CI 2018 ne se présentera pas à Miss Monde? Les vraies raisons dévoilées

À moins d’un revirement de situation, Suy Fatem, Miss CI 2018 ne devrait pas représenter la Côte d’Ivoire à la 68ème édition du concours Miss Monde qui se déroulera à Sanya, dans la province de Hainan, en Chine, le 8 décembre 2018. Au regard des normes internationales pour ce concours, Suy Fatem se sentant handicapée sur certains points, a clairement exprimé son désir de porter son choix sur sa 1ère dauphine Jemima Gbato.

Elle tient à ce que la Côte d’Ivoire succède à l’indienne Manushi Chhillar, Miss Monde 2017 ou du moins que son pays occupe pour une fois un rang honorable au concours mondial des Miss. Consciente qu’elle est quelque peu handicapée sur certains critères dudit concours notamment au niveau de la taille avec son mètre 68, Suy Fatem ne compte pas se présenter à Miss Monde 2018.

Et pour l’ambassadrice de la beauté ivoirienne, qui s’est confiée au site Elle.ci, c’est la bonne démarche si la Côte d’Ivoire veut être compétitive à ce rendez-vous des beautés du monde. « Non, je ne pense pas. J’ai quatre dauphines, et chacune d’elles possèdent une qualité que je n’ai pas forcément. Tout comme je pense avoir quelque chose qu’elles n’ont pas. Pour Miss monde, si nous devons faire un grand pas cette année pour la couronne, je préfère laisser participer une de mes dauphines dont je pense qu’elle a toutes les chances », a-t-elle confié au confrère sur sa participation à Miss Monde 2018.

Ce choix tactique, explique Suy Fatem, est pour préserver l’image de marque de son pays à ce rendez-vous mondial. Altruiste qu’elle prétend être, la Miss CI 2018 justifie que c’est pour des questions stratégiques qu’elle ne voudrait pas se présenter à ce concours, préférant laisser sa place à Jemima Gbato, sa dauphine qu’elle pense pouvoir réussir le challenge pour ramener la couronne mondiale en Côte d’Ivoire. « Il ne faut pas penser qu’à soit, il faut penser aux autres, penser stratégie et à l’image du pays. Alors, si j’avais le choix de proposer une candidate pour Miss Monde, je dirais Jemima. Je ne me vois pas participer à Miss Monde », a-t-elle tranché.

Après son mandat, Suy Fatem qui veut se bâtir une grande carrière en communication compte aller au Canada poursuivre ses études dans ce sens. Et pour y arriver, l’ambassadrice de la beauté ivoirienne dit consacrer une partie de ses lots gagnés lors de son sacre, notamment l’enveloppe de 10 millions F Cfa de la Première Dame Dominique Ouattara. « Une partie servira à mener des actions pour mon projet social et l’autre partie à me construire moi-même. Continuer mes études en communication au Canada », a-t-elle confié.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

 

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment