12052022Headline:

8ème Forum international sur la paix et la sécurité : les défis sécuritaires en Afrique préoccupent

La 8ème édition du Forum international sur la Paix et la sécurité en Afrique organisée par Avisa Partners, s’est tenue récemment, au Centre international de Conférences Abdou Diouf (Cicad), à Dakar (Sénégal) autour du thème : « L’Afrique à l’épreuve des défis exogènes ; défis de stabilité et de souverainetés ».

Plus de 2 000 participants dont plusieurs dizaines de hautes personnalités, parmi lesquelles plusieurs chefs d’Etat ou de gouvernement ont pris part à ce rendez-vous.

Le forum de Dakar a permis aux acteurs privés et publics de réfléchir sur les enjeux sécuritaires sur le continent.Selon Bertrand Slaski, directeur chez Avisa Partners. l’Afrique n’entend plus être un sujet ou un objet de discussions mais bien un acteur des relations internationales, comme en témoignent les discussions nourries autour de l’octroi à l’Afrique d’un ou deux sièges avec droit de veto au Conseil de sécurité des Nations Unies.

« Le Forum de Dakar place l’Afrique au centre de l’agenda et des enjeux internationaux », relève Romain Grandjean, associé chez Avisa Partners.

Cette année encore, il a été un haut lieu de réflexion et de dialogue autour de la recherche de solutions concrètes portées par les États du continent avec le concours de ses partenaires internationaux pour répondre aux défis sécuritaires.

Les défis sécuritaires, comme cela a largement été évoqué tout le long de ce forum, ne se limitent pas à la seule présence de groupes djihadistes dans la bande sahélo-saharienne.

« La cybercriminalité, qui aurait en 2021 occasionné 4,12 milliards de dollars de dommages sur le continent et affecté, la même année, plus de six entreprises africaines sur dix (64%), fait ainsi partie des menaces les plus sérieuses à la paix, à la sécurité et à la stabilité de nos pays africains », a rappelé Macky Sall, le Président sénégalais, lors de son discours d’ouverture

« La présence de nombreux chefs d’État africains donne l’occasion à ces derniers de partager des informations précieuses, sans intermédiaire, sur les spécificités des différents conflits auxquels ils sont confrontés et ainsi trouver des canaux pour trouver des opportunités de médiation et de facilitation » ancien Premier ministre guinéen, Kabiné Komara,

L’implication de la société civile et de la jeunesse, le rôle de la société civile ‘chercheurs, des think tank, des universités, a été évoqué pendant cet événement, d’où la présence des médias africains et internationaux, mais également quelques « influenceurs » relayant les débats sur les réseaux sociaux à cet événement.

« Ce forum place l’Afrique, en plein cœur des enjeux géostratégiques mondiaux » selon les termes de Quentin Ruffat, l’un des associés du groupe d’intelligence économique.

Franck Kié, Commissaire général Cyber Africa Forum (CAF) qui en sera à sa troisième édition en 2023, souligne que « cet évènement s’est imposé au fil des années comme une plateforme de premier plan au niveau continental sur les questions de paix et de sécurité »

Comments

comments

What Next?

Recent Articles