04152021Headline:

La Côte d’Ivoire a reçu ses premières doses de vaccin anti-Covid par le mécanisme COVAX

Ces vaccins ont été produits sous licence par le Serum Institute of India (SII) en Inde. Il s’agit du deuxième lot expédié et livré en Afrique par le mécanisme COVAX dans le cadre d’un effort sans précédent pour fournir au moins 2 milliards de doses de vaccins contre la Covid-19 d’ici la fin 2021.

« La Côte d’Ivoire est heureuse et fière d’être le deuxième pays africain après le Ghana à bénéficier des vaccins fournis à travers la facilité COVAX. Cela est une importante étape dans notre lutte commune contre l’ennemi commun qu’est la Covid-19 », a déclaré le Ministre ivoirien de la santé et de l’hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé,

Le Ministre a regretté que plus de 32,000 personnes vivant en Côte d’Ivoire ont été infectées par la maladie et 188 en sont mortes, s’inclinant devant leur mémoire.

« Les vaccins que nous venons de réceptionner ce jour, vont nous permettre de contenir la pandémie et d’améliorer la santé de nos populations », a indiqué le Dr Aouélé, qui s’est rendu à l’aéroport d’Abidjan afin de réceptionner les vaccins aux côtés de représentants de membres du mécanisme COVAX, à savoir l’Alliance pour les vaccins (Gavi), l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ainsi que le Coordonnateur résident des Nations Unies en Côte d’Ivoire. Les Ambassadeurs des pays de l’Union européenne (UE), dont les financements ont permis la fabrication, le transport et la distribution du vaccin, étaient également présents.

Une étape historique vers la distribution équitable des vaccins COVID-19 dans le monde entier
Les vaccins, transportés par l’UNICEF en provenance de l’Inde, ont transité par Dubai où a été collecté une cargaison de seringues issue d’un stock financé par Gavi au centre d’approvisionnement régional du Fonds. L’agence onusienne s’efforce de surveiller les vaccins dans la chaîne d’approvisionnement, depuis la porte de l’usine jusqu’aux ports d’entrée de chaque pays. L’UNICEF et ses partenaires travaillent également ensemble pour aider les pays à se préparer à l’introduction du vaccin contre la Covid-19 et au déploiement de la campagne de vaccination.

Après le Ghana, la Côte d’Ivoire devient ainsi le deuxième pays africain à recevoir des doses de vaccin contre la Covid-19 acheminées via le mécanisme COVAX, une étape historique vers l’objectif d’assurer une distribution équitable de ces vaccins dans le monde entier, dans le cadre de ce qui constitue la plus grande opération d’achat et de fourniture de vaccins de l’histoire, ont signalé les agences de l’ONU.

COVAX, qui est le pilier vaccins du dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT), est co-dirigé par Gavi, l’OMS, la CEPI et l’UNICEF qui dirige les opérations d’achat et de livraison des vaccins.

« C’est un moment important pour la Côte d’Ivoire, le continent africain et COVAX – nous rapprochant tous de notre objectif commun d’accès équitable aux vaccins anti-Covid-19 », a pour sa part déclaré, la Directrice générale de Gavi, Marie-Ange Saraka-Yao, tout en précisant que « ce n’est qu’un début ».

« L’accès mondial et équitable à un vaccin, qui protègera en particulier les agents de santé et les personnes qui encourent le plus grand risque de contracter la maladie, constitue l’unique moyen d’atténuer l’impact de la pandémie en santé publique et au niveau économique », a affirmé, de son côté, le représentant de l’OMS en Côte d’Ivoire, Dr Jean-Marie Vianny Yameogo.

Le Dr Yameogo a signalé que la pandémie avait déjà causé des centaines de milliers de décès et perturbé la vie de milliards de personnes. Selon le représentant de l’OMS, outre une réduction du nombre tragique de décès et une maîtrise de la pandémie, l’introduction d’un vaccin devrait permettre également d’éviter des pertes s’élevant à 375 milliards de dollars dans l’économie mondiale, chaque mois.

« Les vaccins sauvent des vies »
« À mesure que les agents de santé et les autres personnels de première ligne seront vaccinés, nous pourrons constater un retour progressif à la normale, notamment un meilleur accès aux services de santé, d’éducation et de protection pour tous et en particulier pour les enfants », a déclaré Marc Vincent, le représentant de l’UNICEF en Côte d’Ivoire.

« Dans l’esprit de la couverture maladie universelle, nous ne devons laisser personne derrière », a déclaré M. Vincent.

« Le COVAX est bien la preuve que le multilatéralisme est incontournable pour faire face avec efficacité aux problèmes et enjeux globaux », a souligné le Coordonnateur résident des Nations Unies en Côte d’Ivoire, Philippe Poinsot.

« En tant que premier bailleur du dispositif COVAX avec une contribution de 2,3 milliards d’euros, la « Team Europe » (l’Union européenne, ses Etats membres, la Banque européenne d’investissement) est fière d’avoir facilité l’accès des Ivoiriens aux premiers vaccins contre la Covid-19. C’est un signe tangible de solidarité, qui va s’étendre progressivement à d’autres pays d’Afrique », a déclaré Jobst von Kirchmann, l’Ambassadeur de l’Union européenne en Côte d’Ivoire.

Avec news.un

Comments

comments

What Next?

Recent Articles