07182024Headline:

42e fête de la musique : La Côte d’Ivoire offre une plateforme pour le soutien des talents émergents

La fête de la musique célèbre, ce vendredi 21 juin 2024, sa 42ème édition. Instituée en 1982 par le ministre français de la Culture Jack Lang, est devenue une célébration internationale incontournable, marquant le solstice d’été chaque 21 juin. Elle es célébrée à l’unisson dans 120 pays à travers le monde connue et également sous le nom de Journée Mondiale de la musique

Cette initiative visait à démocratiser la musique en permettant à chacun de jouer et d’écouter de la musique gratuitement dans les rues et les espaces publics. En Côte d’Ivoire, pour la célébration de la 42e édition, la Côte d’Ivoire offre une plateforme pour la découverte et le soutien des talents émergents. Cette année donc, cette fête va rythmer les rues d’Abidjan et des sites dédiés à la musique.

Concernant ce qui est de l’inspiration et l’impact de la fête de la musique, il faut indiquer que l’ex-ministre français de la culture, Jack Lang a été habité par une vision d’inclusion culturelle et sociale.

Dans cette vision, il a milité pour que la musique devienne un moyen puissant de rassembler des communautés dans la célébration de la diversité culturelle. Au fil des décennies, il faut l’avouer cette fête a contribué à revitaliser les scènes musicales locales dans un premier temps. Et surtout à promouvoir la découverte de nouveaux talents, tout stimulant l’économie créative à travers le monde.

En ce qui concerne le programme de la fête de la musique 2024, la Côte d’Ivoire à servir aux mélomanes du pays son riche patrimoine musical. Revigorant ainsi l’esprit festif de la fête de la musique lors de sa 42e édition.

Pour bien faire les chose, l’agence « 6e Sens Digital Média » est à la manœuvre pour cet événement qui se déroulera, le 22 juin 2024, au Palais de la culture d’Abidjan-Treichville. L’objectif est de restaurer la popularité et l’authenticité de cette célébration dans le pays.

A cette occasion, le programme, élaboré par le commissariat général dirigé par David Da Sylva, semble ambitieux et diversifié.

Des panels au concert géant en passant par la cérémonie de Distinction et l’ambiance Dj tout semble réuni pour faire de la célébration de la 42ème édition de la fête de la musique en Côte d’Ivoire un succès retentissant.

Pour plus de précision, les panels seront marqués par des discussions essentielles sur l’impact digital dans l’industrie musicale, les droits d’auteur, et la santé mentale des artistes qui auront lieu à la salle Christian Lattier. S’agissant de la cérémonie de distinction, la soirée « Lili Womens Awards » servira de prétexte pour honorera les femmes influentes dans le secteur musical, à la salle Niangoran Porquet. Concernant l’ambiance Dj, c’est l’esplanade du Plais de la Culture Bernard Dadié qui accueillera une atmosphère éclectique tout au long de la journée.

La cerise sur le gâteau, ce même site dans l’enceinte du Palais va accueillir un concert mémorable qui va clôturer en beauté cette édition, invitant le public à danser jusqu’à l’aube.

C’est le lieu d’insister aujourd’hui pour dire que la fête de la musique continue de renforcer les liens communautaires à travers la musique en offrant une plateforme pour la découverte et le soutien des talents émergents. Cet événement promet de raviver l’intérêt du public pour cette tradition mondiale, tout en enrichissant le paysage culturel ivoirien.

La Fête de la musique trouve ses origines dans les “Saturnales de la Musique”, une initiative lancée par Joël Cohen, musicien américain travaillant pour France Musique, qui propose en 1976 une programmation musicale spéciale diffusée toute la nuit pour célébrer les solstices d’hiver et d’été. Cette première tentative préfigure ce qui deviendra la Fête de la Musique.

En 1981, le concept est repris et renommé “Fête de la Musique et de la Jeunesse” pour célébrer l’élection de François Mitterrand, avec un concert gratuit à la place de la République à Paris attirant environ 100 000 personnes. Cet événement marque un tournant, inspirant Jack Lang et Maurice Fleuret, ancien directeur de la musique et de la danse du ministère, à créer officiellement la Fête de la Musique en 1982, sous le titre initial de “Faites de la musique !”.

Le 21 juin 1982, la première édition officielle de la Fête de la Musique voit le jour, où musiciens amateurs et professionnels envahissent les rues, les parcs et les bars, offrant des performances musicales variées pour le plaisir des citoyens. Cette journée devient rapidement populaire en France et au-delà, étant célébrée aujourd’hui dans plus de 350 villes et 120 pays à travers le monde.

Ainsi, de ses modestes débuts inspirés par les “Saturnales de la Musique”, la Fête de la Musique est devenue une célébration internationale majeure, promouvant la musique comme un langage universel et un vecteur de joie et de rassemblement social.

La 41e édition de la fête de la musique à Grand Bassam, commémorée le 21 juin 2023, a été marquée par un concert mémorable qui a eu lieu le samedi 24 juin sur l’esplanade du Stade municipal. Malgré les caprices de la météo, les habitants de cette cité balnéaire ont répondu présents à l’appel du Maire Jean Louis Moulot pour célébrer la musique dans toute sa diversité.

Les festivités ont débuté dans une ambiance chaleureuse malgré la pluie qui a arrosé la ville, sans entamer l’enthousiasme des mélomanes. Sur scène, un éventail d’artistes populaires tels que Mix Premier, Vitale, Obam’s, Mareshal DJ, la Team Paiya, et l’orchestre Booster ont offert des performances en live. Des talents émergents de la région ont également eu l’occasion de se produire, enrichissant ainsi le programme musical de la soirée.

L’événement a attiré un large public familial, d’amis et d’individus venus seuls, tous unis par leur amour commun pour la musique. Cette soirée a été plus qu’un simple divertissement, elle a représenté une occasion pour les habitants de Grand Bassam de se retrouver et de partager des moments de convivialité au son des décibels.

La municipalité de Grand Bassam, en collaboration avec Avant-garde Production, a assuré une organisation impeccable de l’événement, témoignant ainsi de son engagement à offrir des moments de joie et de détente à ses résidents, malgré les défis climatiques saisonniers.

Il faut l’affirmer, la 41e édition de la Fête de la Musique à Grand Bassam a été une réussite, incarnant parfaitement l’esprit de l’événement international “Faites de la musique”. Comme l’a si bien dit Sénèque, elle a rappelé à tous que « la vie, ce n’est pas attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie ».

 

 

What Next?

Recent Articles