02032023Headline:

COTE D’ IVOIRE: le prix du métro augmente

Le 19 décembre 2022 à Abidjan, le ministre français de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, Bruno Le Maire, accompagné du premier ministre Patrick Achi, donnent le premier coup de pioche des travaux dans la capitale ivoirienne, lors d’une visite du ministre français.

Cinq ans plus tôt, le même geste était posé le 30 novembre 2017 par Emmanuel Macron et Alassane Ouattara qui avaient procédé au lancement des travaux de la ligne 1 du métro d’Abidjan, long de 37 km et devant relier les communes d’Anyama et Port-Bouët.

« Aujourd’hui marque le démarrage concret de la réalisation de ce grand projet d’infrastructure qui est le Métro d’Abidjan. Je tenais à être présent pour ce lancement. Ce projet ambitieux est également un projet social qui va bénéficier à des millions d’habitants d’Abidjan. Il contribuera également au rayonnement de la Côte d’Ivoire de manière générale et à la fraternité qui unit la France et la Côte d’Ivoire », a dit Bruno Le Maire, au cours de l’audience que lui a accordée le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi.

La Côte d’Ivoire et la France procèdent ainsi au bouclage du financement dudit projet qui a accusé un retard notable.

En effet, les travaux auraient dû commencer effectivement en 2020 pour une mise en service en 2024. Dans cette grisaille, les difficultés structurelles, techniques et financières marquées par le déguerpissement des populations impactées par la réalisation du projet, la facture du Métro d’Abidjan connaît une envolée. Le coût global du projet a été fortement revu à la hausse, passant de 870 milliards de francs CFA (soit 1,32 milliard d’euros) à 1 166,43 milliards de francs CFA (soit 1,77 milliard d’euros), pour 4 petits kilomètres ajoutés aux 37 initialement prévus.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles