07182024Headline:

Des oreilles tendues vers Patrice Talon…

L’appareil d’Etat au Bénin doit s’étoffer dans les tout prochains avec un gouvernement parallèle qui sera composé de personnalités politiques provenant des partis de la mouvance. Il s’agira de ministres-conseillers dont la mission consistera à s’occuper des mêmes portefeuilles que les autres qui sont déjà à l’œuvre aux côtés du Chef de l’Etat depuis plusieurs années. Ces ministres conseillers auront à analyser les implications politiques de toutes les décisions que prendront les autres ministres qui sont pour la plupart des techniciens dans leurs différents domaines.

Cette annonce a suscité assez d’espoir dans le rang des soutiens du Chef de l’Etat qui depuis 2016, espèrent des nominations en guise de récompenses pour leur fidélité au chantre de la rupture. De même, nombreux sont les candidats malheureux aux dernières élections législatives qui espèrent trouver un poste au sein de ce gouvernement bis histoire de s’occuper un tant soit peu avant que peut-être les portes de l’hémicycle ne s’ouvrent encore à eux en 2026. Un recours devant la Cour Constitutionnelle contre ce décret du Chef de l’Etat a semblé dissiper ces espoirs. Mais très vite, Dorothé Sossa et ses pairs ont ramené le calme dans les esprits. Ce qui a ranimé la flamme de l’espoir pour les prétendants aux postes de ministres-conseillers.

Cependant, Patrice Talon semble ne plus être intéressé par cette affaire puisque les conseils des ministres se succèdent mais rien ne s’annonce dans ce sens au moment où des oreilles sont tendues vers le Chef de l’Etat. Certains qui se voient déjà dans la peau de ministres-conseillers font assez du bruit sur le terrain pour attirer l’attention du Président sur eux. D’autres semblent perdre espoir croyant qu’il s’agit d’un lapin posé par Patrice Talon à ceux qui lui font le procès de ne pas assez récompenser ses soutiens politiques.

Toutefois, il est certain qu’une fois que c’est décidé, ce sera fait ; même si c’est à un an des prochaines échéances afin de permettre à ces hommes et femmes de se mettre en bonnes conditions pour ces compétitions.

What Next?

Recent Articles