02042023Headline:

Au moins 67 morts dans le crash d’un avion au Népal, quelques survivants

Perte de contrôle
En mai 2022, les 22 personnes qui se trouvaient à bord d’un bimoteur Twin Otter exploité par la compagnie népalaise Tara Air – 16 Népalais, quatre Indiens et deux Allemands – sont mortes lorsque l’appareil s’est écrasé.

Le contrôle du trafic aérien avait perdu le contact avec l’appareil à deux hélices peu après son décollage de Pokhara en direction de Jomsom, une destination de trekking populaire.

Son épave avait été retrouvée un jour plus tard, sur le flanc d’une montagne à une altitude d’environ 4 400 mètres.

Une soixantaine de personnes avaient participé à la mission de recherche, la plupart d’entre elles ayant parcouru des kilomètres à pied pour arriver sur place.

Après ce crash, les autorités ont renforcé les réglementations, notamment pour que les avions ne soient autorisés à voler uniquement si les prévisions météorologiques sont favorables tout au long du trajet.

En mars 2018, un avion de la compagnie US-Bangla Airlines s’était écrasé près de l’aéroport international de Katmandou, notoirement difficile d’accès, tuant 51 personnes.

Cet accident a été le plus meurtrier au Népal depuis 1992, lorsque les 167 personnes à bord d’un avion de Pakistan International Airlines sont mortes dans un crash à l’approche de Katmandou.

Deux mois plus tôt, un avion de Thai Airways s’était écrasé près du même aéroport, tuant 113 personnes.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles