02032023Headline:

Mexique : une dizaine de morts dans l’attaque d’une prison à Ciudad Juarez

Des hommes armés ont ouvert le feu dimanche dans une prison de Ciudad Juarez, au Mexique, faisant au moins 14 morts dont dix gardiens. Une vingtaine de détenus se sont évadés pendant cette attaque. Avec l’aide de l’armée, la police mexicaine a procédé à quatre arrestations.

L’année 2023 commence dans la violence au Mexique. Au moins 14 personnes sont mortes, dont dix gardiens, dans l’attaque armée dimanche 1er janvier d’une prison de Ciudad Juarez, à la frontière avec les États-Unis, au cours de laquelle au moins 24 détenus se sont évadés, selon les autorités.

“On recense le décès de 14 personnes, parmi lesquelles 10 officiers de sécurité et de surveillance pénitentiaire et quatre personnes privées de liberté, en plus de 13 blessés et d’au moins 24 évadés”, a annoncé dans un communiqué le bureau du procureur de l’État de Chihuahua (nord).

L’attaque s’est produite dimanche à l’aube. Des hommes armés sont arrivés dans des véhicules blindés et ont ouvert le feu sur les gardiens. Au même moment, des familles de détenus attendaient d’entrer dans la prison pour rendre visite à des proches à l’occasion de la nouvelle année. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’attaque avait pour but de faciliter l’évasion d’un groupe de prisonniers.

Avec l’aide de l’armée, la police a procédé à quatre arrestations, a ajouté le bureau du procureur, sans préciser s’il s’agissait de prisonniers évadés ou d’assaillants.

Émeute

Selon les médias locaux, certains détenus ont déclenché une émeute à l’intérieur de la prison, mettant le feu à divers objets et affrontant les gardiens. Toujours selon les médias, la fusillade a déclenché des scènes de panique parmi les habitants à l’extérieur de la prison, et le bureau du maire a demandé à la population de ne pas s’approcher de la zone.

Le bureau du procureur a indiqué que les forces de sécurité avaient réussi à contrôler la situation dans la prison environ cinq heures après l’attaque.

La prison de Ciudad Juarez, ville cruciale pour le trafic de drogue vers les États-Unis, héberge des membres des branches armées des cartels de Sinaloa et de Juárez, qui se disputent le contrôle de la région depuis plus de quinze ans.

Cette prison d’État a été le théâtre de plusieurs rixes et émeutes, dont une qui avait fait 20 morts en mars 2009, l’une des plus sanglantes de l’histoire du pays. En août 2022, un affrontement entre bandes rivales avait fait trois morts parmi les détenus.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles