07202024Headline:

Mort d’un instituteur bénévole à Zoé dans la Sous-préfecture de Bangolo : Le nombre de suspects arrêtés passe de 03 à 05

Le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Man a récemment annoncé une avancée significative dans l’affaire de la mort tragique de Luc Valen Bomahe, un jeune instituteur bénévole, survenue à Zéo, sous-préfecture de Bangolo.

Désormais, ce sont cinq personnes qui sont poursuivies dans le cadre de l’enquête judiciaire pour tortures, traitements inhumains et dégradants, ainsi que coups mortels, conformément aux articles 381-1°, 387, 399-2°, 400, 401 et 402 du code pénal.

Dans un communiqué en date du 29 février 2024, le Procureur a révélé l’arrestation initiale de trois individus, parmi lesquels figuraient deux chefs de village, soupçonnés d’être impliqués dans cet acte odieux. Sous ses directives, les gendarmes ont intensifié les recherches pour retrouver les complices en fuite.

Grâce à la coopération précieuse des habitants de Zéo, la brigade de Bangolo a pu mettre la main sur deux autres suspects, Koulaéri Bruno SEA et Emmanuel GUIPOHI, membres de l’équipe de sécurité du village. Ces derniers ont été présentés au Juge d’instruction, qui les a inculpés et placés en détention préventive.

Le Procureur de la République a tenu à exprimer sa gratitude envers la population de Zéo pour leur remarquable esprit civique et leur collaboration active, qui ont été déterminants dans l’arrestation des suspects.

Cette avancée renforce l’engagement des autorités à rendre justice et à lutter contre l’impunité, en particulier dans les zones rurales où ces actes barbares ne doivent pas rester impunis.

What Next?

Related Articles