04232024Headline:

PORT-BOUËT : LE FILS TUE SON PÈRE POUR S’ÊTRE OPPOSÉ À LA CONSOMMATION DE LA DROGUE

La vie s’est brutalement arrêtée, le dimanche 18 février 2024, pour D.K.T.H., un commerçant âgé de 61 ans. Il a été retrouvé sans vie, à son domicile à Gonzagueville, dans la commune de Port Bouet. L’auteur de crime n’est autre que son propre fils, D.K.A. âgé de 30 ans.

Opposition paternelle à la consommation de drogue
La scène macabre a été révélée par les autorités de Police, qui ont indiqué que le mobile de ce meurtre choquant était lié à une opposition paternelle à la consommation de drogue du fils. D.K.A. Décrit comme un individu désœuvré et profondément enraciné dans l’usage de substances illicites, le fils aurait pris la vie de son père en raison de son refus de tolérer cette conduite destructrice.

Les premiers éléments de l’enquête menée par la Direction de la Police Criminelle (DPC) suggèrent que le fils avait minutieusement planifié cet assassinat. Il aurait attendu patiemment que la maison soit vide avant de passer à l’acte, utilisant la méthode brutale de l’étranglement pour mettre fin à la vie de son père.

Au moment où le meurtrier présumé tentait de dissimuler le corps de son père pour l’enterrer discrètement, un habitant de la maison l’a surpris
Cependant, la suite des événements a mis à nu l’acte criminel du fils, car au moment où le meurtrier présumé tentait de dissimuler le corps de son père pour l’enterrer discrètement, un habitant de la maison l’a surpris.

Le fils meurtrier interpellé
L’intervention rapide de la Police a permis d’interpeller le fils meurtrier, qui n’a pas tardé à justifier son acte criminel lors des interrogatoires. Selon ses déclarations, la victime, D.K.T.H., aurait fait preuve d’une opposition ferme à sa consommation de drogue, provoquant ainsi une tension insupportable au sein de la famille. Face à ce refus paternel, D.K.A. aurait décidé de mettre fin à la vie de son père, scellant ainsi un destin tragique.

What Next?

Recent Articles